Accès direct au contenu

l'autonomie et l'initiative

Recherche simple Recherche avancée

espace pédagogique > 1er degré > l'autonomie et l'initiative > scénarios pédagogiques

une progression en course d'endurance

mis à jour le 07/05/2007


vignette_endurance.gif

Permettre à l'enfant de gérer ses capacités dans un type d'effort de longue durée.

mots clés : endurance, capacité, effort, durée


Un exemple de progression

Objectif
Permettre à l'enfant de gérer ses capacités dans un type d'effort de longue durée.

Cet exemple de progression s'organise sur 6 semaines, à raison de 3 séances hebdomadaires, (Ex: lundi, jeudi et vendredi).

Sur un parcours bien étalonné, afin que, dès qu'ils en sont capables, les enfants puissent mesurer assez précisément les distances qu'ils réalisent, (Ex : Placer un plot tous les 40 m), trois types de séance sont prévus.

Exemple de la programmation de la troisième semaine de travail de l'étape N°1 pour les enfants du cycle II.

 
 Etape n°1
 Type Série(s) CourseRécupération  ReposTest 
 3ème semaine A 2 5x10s10s ; T*
2mn  6 mn de course
 
 B 1 5x1mn 45s ; T* - 
  C - - -  Brevet GS
6mn = 700 m
 

1ère séance

Séance A, de type "fractionnés courts" :
La première ligne signifie que les enfants doivent effectuer 2 séries de 5 fois le couple (10 s. de course rapide ; 10 s. de récupération en trottinant).
suivie, si possible, après une récupération de 2 minutes, d'une course de 6 minutes au cours de laquelle chaque enfant, selon ses capacités, s'appliquera à parcourir la plus longue distance.

2ème séance

Séance B, de type "fractionnés longs" :

La deuxième ligne signifie que les enfants doivent réaliser 5 fois (1min. de course rapide ; 45 s. de récupération en trottinant). Construire des parcours variés : slaloms, passage dans des cerceaux, sous une main courante, etc.

3ème séance

Séance C de type "test" permettant à chacun de mesurer la plus longue distance parcourue au cours d'un temps donné.

Dans chaque type de séance, (ex: "fractionnés courts"), dès que possible, les enfants sont invités à mesurer leurs performances puis à les reporter sur une fiche individuelle conçue à cet effet, afin d'évaluer les progrès réalisés.

Par exemple, les enfants d'âge CP débuteront leur préparation à l'étape N°1. A l'issue de celle-ci, ils devront effectuer le brevet GS en parcourant au moins 700 mètres en 6 minutes, sans marcher. Puis ils enchaîneront l'étape N°2. Au terme de ce cycle de travail, les enfants devront satisfaire au brevet de la deuxième étape afin d'être autorisés à participer au cross de secteur et, s'ils le souhaitent, à la rencontre départementale USEP.A noter que ces deux épreuves ne sont pas bridées par un adulte. Les enfants sont ainsi placés en situation de gérer leur capacités dans un type d'effort de longue durée.

La course longue n'est pas d'emblée associée chez l'enfant à la notion de plaisir, notion qui néanmoins doit présider à tous nos choix pédagogiques. Pour mener à bien cette activité, recherchons donc des solutions pour motiver les enfants, les responsabiliser, soutenir leur intérêt par l'introduction dans chaque séance de situations ludiques : situations avec enjeu (courir dans un temps choisi...); projets collectifs (le pendule : courir d'un point A à un point B en réalisant chaque fois le même temps), courses à thèmes (courir en écrivant son nom...), courses à allures variables ( courses à obstacles naturels ou artificiels...), courses avec matériel ( chasse au trésor : courir et ramener des objets dans son camp...), courses sur parcours (slalom...).

Voir la revue EPS1 N° 79, par exemple.

En outre, de bonnes habitudes peuvent être données aux enfants en respectant une phase d'échauffement et d'étirement au début de chaque séance.

N.B. : Il va sans dire que, chaque année et quelles que soient les tranches d'âge concernées, la préparation devra débuter au moins par l'étape précédant celle qui propose le brevet terminal de la classe d'âge, (ex : étape N°2 pour les CE1).

Les GS, quant à eux, doubleront l'étape N°1, afin de respecter un cycle de travail de six semaines.

Le travail d'endurance devrait se développer, non pas jusqu'au cross, mais tout au long de l'année.
 
auteur(s) :

équipe eps1 - ia85

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux, Cycle 2, cp, ce1, Cycle 3, ce2, cm1, cm2

type pédagogique : non précisé

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :

haut de page

l'autonomie et l'initiative - Rectorat de l'Académie de Nantes