Accès direct au contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Recherche avancée

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

l'aéroport de Hong Kong, un aménagement au service de la mondialisation

mis à jour le 01/05/2013


Hkong_pt.jpg

Cette courte séquence de fin du programme de géographie en 4ème, propose une approche territoriale, par l'aménagement d'un territoire métropolitain, et amène les élèves à une réflexion sur la mondialisation, ses acteurs, ses succès, réels ou relatifs, tout en confortant la connaissance de la Chine.

mots clés : mondialisation, aménagement du territoire, niveau intermédiaire numérique, niveau confirmé numérique, e-lyco, e-lyco HG


Problématique : comment un aménagement aéroportuaire consolide la place de Hong Kong dans la mondialisation ?

Durée : 3h (en classe)

Le travail présenté se fait en classe équipée d'un ordinateur connecté à internet et d'un vidéo projecteur. Google Earth est le principal outil utilisé (le portail national Eduscol recense des didacticiels académiques utiles pour la prise en main). La séquence peut se présenter comme une succession d'exercices courts qui permet à plusieurs élèves d'aller au poste du professeur et d'être actifs dans l'utilisation des outils (description, mesure, écriture, repérage). Une tablette tactile peut trouver aisément sa place, évitant aux élèves de se déplacer. Ces exercices s'inscrivent dans une logique de progression et de mutualisation du travail des élèves de la classe dans un travail commun pour un document unique. En trace, une intégration de ce travail est faite dans l'ENT e-lyco.
 

Qu'apprend-on sur les rapports entre la Chine et les outils de l'Internet que nous utilisons ?

 
Objectif : Expliquer qu'un Etat utilise la censure et s'oppose aux stratégies de FTN américaines dominant Internet

A la maison, les élèves auront préparé un exercice (document annexe .doc/.pdf) portant sur les relations conflictuelles entre Google et la Chine ainsi que sur l'interdiction des différents médias américains de l'Internet et la constitution de sites équivalents et censurés par le pouvoir chinois. Hong Kong, territoire particulier, échappe en partie à ce contrôle. La séance commence par la correction de cet exercice.


Objectif : Faire émerger un regard distancié et critique vis-à-vis de Google Earth, l'outil utilisé dans cette séquence.


La projection au tableau de Google Earth, avec couverture de Hong Kong en 2001, donne à voir un patchwork de photos aériennes accolées, d'époques différentes (ci-contre), et ne couvrant que la métropole au statut particulier, le reste de la Chine étant flouté. Il s'agit de déjouer l'illusion autour du mode de représentation qui fausse la perception de ce qui n'est qu'une "pseudo réalité" (selon l'expression de Jean Baudrillard).
En lien avec le travail préparatoire, le professeur explique qu'en 2004, Google, FTN américaine naissante, crée Google Earth avec couverture satellite très incomplète et photos aériennes ponctuelles sur les villes. Depuis, la couverture de la Chine n'a jamais été officiellement autorisée pour Google.
 

Quel est le poids d'un aménagement aéroportuaire dans le développement de Hong Kong ?

 
Objectif : Expliquer les raisons de la fermeture et du transfert de l'ancien aéroport Kai Tak de Hong Kong

Un court extrait vidéo (durée 1'45) « Construction de l'extrême » explique les raisons du transfert, en 1998, de l'aéroport de Kai Tak vers le nouvel aéroport international de Hong Kong. L'ancien aéroport est localisé sur Google Earth avec une couverture de 2001. A partir de là, les élèves sont questionnés oralement sur ce transfert et notent les risques, les nuisances et la congestion de l'ancien aéroport, insuffisant pour le développement de la ville.

Un élève vient au poste du professeur et mesure (outil règle ci-contre) la piste unique de l'ancien aéroport/polder (3,4 km). Cela permet d'avoir un repère d'échelle. Il crée un repère (ajout d'un repère) sur l'ancien aéroport avec une trace écrite reprenant les idées préalablement énoncées.
 

Objectif : Décrire, expliquer la situation du nouvel aéroport de Hong Kong et des aménagements réalisés

Avec une couverture actuelle (2013), les élèves situent le nouvel aéroport international de Chek lap Kok à 35 km du précédent (outil règle), mesurent les pistes (4,5 km) et perçoivent les différents aménagements lourds (polder, axes et ouvrages d'art - dont le pont de Tsing Ma) qui ont été nécessaires. Google Earth montre bien les différentes contraintes (relief accidenté, découpage de la côte, multiples îles), notées par les élèves.

La découverte du site Internet du département des transports de Hong Kong permet aux élèves de visualiser (ci-contre) le trafic en temps réel à différents points de l'axe tracé (il faut choisir « Snapshots of traffic condition »), ce qui permet de voir également le décalage horaire. Après réflexion commune, un élève vient écrire un repère sur l'aéroport et un autre sur le pont de Tsing Ma.
Figure

 


Objectif : Décrire, expliquer l'importance de l'aéroport de Hong Kong (et situer les deux aéroports voisins du delta de la rivière des perles) au niveau mondial


La projection du classement mondial (source Wikipédia) des 30 premiers aéroports par trafic de fret en 2010 montre la 1ère place de Hong Kong avec une croissance du trafic de +23,2% par rapport à 2009. Les élèves comptent 5 aéroports chinois alors qu'ils ne sont que 3 en 2003. Les deux aéroports de Shenzhen et de Guangdong sont repérés sur Google Earth avec une extension visible pour celui de Shenzhen (création d'une seconde piste) : un élève peut venir amender le repère.

Visualisation du plan, préalablement intégré à Google Earth (ci-contre), montrant le développement futur de l'aéroport de Hong Kong, preuve de sa prochaine saturation. Un élève modifie le repère sur l'aéroport et écrit les idées énoncées.

Si on a le temps, il est possible de montrer le paradoxe entre la lourdeur des travaux opérés, leur impact sur l'environnement et le statut d'aéroport modèle au niveau du développement durable.

Figure
 

Comment Disneyland bénéficie-t-il des infrastructures liées à l'aéroport ? Est-ce suffisant pour contribuer à son succès ?

 
Expliquer l'installation de Disneyland en lien avec l'aéroport et les raisons sociales qui expliquent son insuccès

Les élèves ont vu le parc Disneyland sur Google Earth. Sa situation n'est pas le fruit du hasard et sa proximité par rapport à l'axe de communication majeur, préalablement tracé, qui relie la ville au nouvel aéroport, sur la même île que celui-ci, est remarquée. Les visiteurs du parc disposent donc d'infrastructures proches pour s'y rendre.

Les élèves visionnent un reportage sur l'arrivée d'une nouvelle attraction et corrèlent les informations avec un texte en annexe (document annexe .doc/.pdf) sur les difficultés de Disney en Chine. Les élèves répondent à la question et montrent la rétivité des Chinois vis-à-vis de l'univers Disney, symbole de la mondialisation culturelle. Un repère est créé sur le site de Disneyland et un élève vient taper le bilan préparé.
 

Comprendre la conversion d'un espace et suivre une entreprise, filiale d'une FTN française, acteur de l'aménagement de Hong Kong

 
Caractériser la mutation fonctionnelle d'un espace et expliquer le rôle d'une FTN française dans l'aménagement de Hong Kong

De retour sur l'ancien aéroport de Kai Tak (couverture actuelle), la question porte sur l'aménagement d'un espace en reconversion. Photo et visionnage d'une vidéo promotionnelle du projet gigantesque de terminal à navires de croisière (durée 1'20) permettent d'identifier le constructeur : Dragages Hong Kong, filiale de Bouygues, FTN française.

Le visionnage de la page projets du site de Dragages Hong Kong montre la présence historiquement forte de cette entreprise française dans la construction à Hong Kong. Sur le site, une carte (ci-contre) liée à une frise, permet de cibler les deux aéroports et d'y voir les aménagements construits par l'entreprise en lien avec la séquence : la construction de l'ancien aéroport de Kai Tak (1955) ; la construction d'infrastructures liées au nouvel aéroport (années 90) ; la construction du terminal à navires de croisière (2010) (+ panorama)

Un élève vient amender la trace écrite sur Google Earth du 1er repère sur Kai Tak en montrant la conversion de cet espace. L'ensemble des repères est modifié pour tenir compte du rôle du constructeur Dragages Hong Kong et des dates de construction.
 

Mise en ligne


En réponse au titre de la leçon, un temps d'écriture commencé en cours est à terminer à la maison en utilisant la fonction « commentaires » de l'outil blog de l'ENT e-lyco. Au préalable, le fichier Google Earth créé aura été rendu disponible sur ce même ENT. Chaque nouveau commentaire s'inspire des commentaires postés, ce qui peut amener à la « sédimentation » d'une réflexion collective qui s'enrichit au fur et à mesure que les élèves qui la composent produisent.

Bilan


La venue des élèves au poste professeur tapant leur texte, pourtant concis, est très chronophage. Une expérimentation avec tablette tactile va être faite avec une autre classe ce qui devrait diminuer le temps de la séquence. Sur e-lyco, la production des commentaires a donné des résultats probants bien que contrastés, certains élèves se contentant de reprendre le message précédent, sans aller plus loin. L'utilisation d'un vrai support d'écriture collaborative (tel un wiki) manque sur notre ENT, indispensable ici pour la mise en ligne et la réappropriation du fichier Google Earth (.kml) produit en cours.
 
auteur(s) :

Vincent Folliot, IATICE - Collège René-Guy Cadou, Ancenis

information(s) pédagogique(s)

niveau : 4ème

type pédagogique : scénario, séquence, production d'élève, étude de cas

public visé : non précisé

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : Thème programme et niveau : 4ème
Partie III - Questions sur la mondialisation
Thème 2 : la mondialisation et ses contestations  / mais possibilité d'intégration dans la partie II - Les territoires dans la mondialisation ; thème 2 : Les puissances émergentes (la Chine)

Validation B2i
2.3 - Je m'assure de la vraisemblance des résultats des traitements informatiques.
2.4 - Je mets mes compétences informatiques au service d'une production collective.
3.4 - Je peux distinguer une simulation ou une modélisation de la réalité.

Validation SCC
C1 - Ecrire : Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, en réponse à une question ou à partir de consignes données
C1 - Dire : Formuler clairement un propos simple
C3 - Savoir utiliser des connaissances et des compétences mathématiques : réaliser des mesures
C3 - Environnement et développement durable : Mobiliser ses connaissances pour comprendre des questions liées à l'environnement et au développement durable
C5 - Avoir des connaissances et des repères relevant de l'espace : les grands types d'aménagements dans le monde
C5 - Lire et pratiquer différents langages : lire et employer textes, graphiques, cartes, images.
C5 - Faire preuve d'esprit critique : être capable de porter un regard critique sur un document
C7 - Faire preuve d'initiative : s'intégrer et coopérer dans un projet collectif

ressource(s) principale(s)

program.jpg propositions autour des programmes de collège de la classe de 4e 16/06/2011
Les propositions présentées sont issues de réflexions d'un groupe de professeurs réunis à l'initiative de l'Inspection pédagogique régionale d'Histoire Géographie
programmes, propositions de leçons L'inspection pédagogique régionale

documents complémentaires

- Documents annexes (.doc/.pdf)
- Exemple de production d'une classe (fichier Google Earth .kml) : pour réutiliser le fichier, il suffit d'effacer les traces écrites des élèves.

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes