Contenu

arts plastiques - InSitu

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > arts plastiques > enseignement

1% artistique : des oeuvres d'art dans les établissements scolaires

 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 

Qu'est-ce qu'une oeuvre d'art dans un établissement scolaire ? Un EPI 1% artistique.


En 1951, la politique du 1% a donné lieu à la production d'œuvres d'art dans le cadre de la construction d'établissements scolaires. Ces œuvres se sont inscrites d'une part, dans le contexte de la Reconstruction et de la construction en série des établissements scolaires, et d'autre part, dans un contexte artistique de dialogue et d’intégration des arts à l’architecture, voire de synthèse des arts. La création et la réalisation d’œuvres en collaboration entre architecte et artiste avec une adresse à l'ensemble de la population et, en premier lieu, aux élèves, s'inscrit dans un discours idéologique partagé par l'éducation, l'architecture et les beaux-arts. qui date de l'entre-deux-guerres avec un pré-projet porté par Jean Zay en 1936.

La situation et l'évaluation de ces œuvres intéressent aujourd'hui les chercheurs, ce dont témoignent les ouvrages du sociologue Yves Aguilar (1998)(1), de l'architecte et enseignante en esthétique Martine Bouchier(2006)(2), ainsi que les commandes publiques d'études telles que celle confiée à l'historien d'art Thierry Dufrêne(2011) (3) ; douze mille cinq cents 1% sont répertoriés en France à partir des sources archivistiques.

Mais l'opinion générale sur les œuvres du 1% reste négative (passant de la protestation à l'indifférence puis à l'oubli) et les ouvrages d'Aguilar et Bouchier ont accentué cette appréciation, le premier en déclarant le 1%, art officiel, et la seconde, en affirmant l'impossibilité des architectes et des artistes à œuvrer en commun.

Aujourd'hui, des inventaires à échelle réduite et localisés permettent des analyses sur le terrain et révèlent des œuvres complexes et riches du croisement d'histoires multiples (éducative, architecturale et artistique). Nous découvrons des artistes impliqués et en recherche tant au niveau idéologique (collaboration avec les architectes et démocratisation de la culture) que plastiques dans la fabrique des œuvres et l'appropriation de techniques industrielles empruntées au bâtiment. Œuvrer en collaboration en fondant les gestes individuels dans le projet commun (pas de cartels, peu de signatures, pas d'inauguration) contribue à un positionnement idéologique où l'artiste-auteur s'efface au point de ne plus distinguer les œuvres plastiques de l'architecture ce qui explique en partie aujourd'hui la méconnaissance dont elles font l'objet.
 

Marie-Laure VIALE



(1) AGUILAR Yves, Un art de fonctionnaires : le 1%, Paris : Ed. Jacqueline Chambon, 1998, 314 p.

(2) BOUCHIER Martine, L'Art n'est pas l'architecture : hiérarchie – fusion – destruction, Paris : Ed. Archibook, 2006, 231p.

(3) DUFRÊNE Thierry, MOGER Danièle, Art, Architecture, Université. Le 1% à travers les constructions universitaires, Dijon : Ed. Les Presses du Réel, 1993.


Marie-Laure VIALE est artiste et historienne de l’art ; Productrice d’images et de textes critiques sur les modes de fonctionnement et de représentation de l’art ; Co-directrice d’Entre-deux ; Médiatrice de l’action Nouveaux commanditaires ; Membre active de l’association C-E-A (Commissaires d’Exposition Associés). En charge d’une thèse intitulée : le 1% et l'architecture scolaire de 1951 à 2013 : une histoire croisée des politiques culturelles et architecturales, et de l'évolution de l'art dans son rapport au spectateur.



Quelques liens pour poursuivre les recherches et approfondir les connaissances :


Nouveau :
 
 
 
 
 
  
 
   

       
       
     
       
       

haut de page

arts plastiques - InSitu - Rectorat de l'Académie de Nantes