Contenu

cinéma-audiovisuel

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > cinéma-audiovisuel > enseignements

le DT, outil d'enseignement - proposition 1

mis à jour le 02/11/2018


vignette1.jpg

Le découpage technique comme instrument d'analyse d'un personnage

mots clés : DT, séquence, analyse, films du bac


 
Document sans nom

Niveau de classe envisagé :

Terminale spé, travail sur l'une des trois oeuvres au programme de la spécialité, Charulata de S. Ray.


Lien aux programmes de CAV  :

L’élève est capable  :
• de maîtriser un vocabulaire technique et artistique approprié ;
• d'identifier tant dans l'écriture que dans la réalisation l'expression d'un point de vue, c'est-à-dire l'ensemble des choix et partis pris qui fondent le regard d'un auteur.

Que vont apprendre les élèves ?  

L’utilisation du découpage technique comme instrument d’analyse permet, dans le cadre de l’extrait de Charulata, de répondre aux questions :
Comment l’écriture filmique permet-elle la caractérisation progressive du personnage en début de film  ?
Ou question + adaptée aux élèves : comment caractériser un personnage sans le faire parler  ?
Ou encore : en quoi ce n’est pas du théâtre filmé ? Quel est le rôle de la caméra dans tout ce qu’on apprend dans cette scène sur le personnage, sa situation, sa psychologie ?

Mise en œuvre ? Comment faire avec les élèves ?

On aura choisi de découper cet extrait parce que c'est une des séquences liminaires du film, qui demande au spectateur de mobiliser sa sensibilité humaine et artistique afin de se rendre disponible à l’étude du film dans sa globalité.
Grâce au découpage technique, utilisé comme instrument d'analyse de cette séquence, les  élèves sont mis en mesure de découvrir la richesse de l’interprétation que l’on peut tirer d’une scène apparemment lente et ennuyeuse.

Déroulement de la séance :

- Faire rappeler aux élèves ce qu'est un découpage technique, outil qu'ils auront pu découvrir plus tôt au cours de leur formation, dans le cadre d'exercices pratiques (pour préparer un tournage) ou dans le cadre d'analyses de séquences. Leur demander de le construire eux-mêmes : quelles catégories leur semblent-elles nécessaires à inscrire dans les colonnes ? Comment les nomment-ils ? = façon de se mettre d'accord sur un vocabulaire commun, de faire une mise au point collective de tous les "choix qui fondent le regard d'un auteur" (voir programme) et qui sont significatifs d'après les élèves.
- Visionner la séquence. Demander aux élèves leurs impressions brutes à l'issue de ce visionnage. On risque d'avoir des réactions assez indifférentes voire hostiles : pas d'action, pas de dialogue, lenteur, ennui... Tâcher de faire émerger un questionnement sur la personnalité du personnage filmé ; de faire suggérer des hypothèses, des intuitions de la part des élèves quant à ce personnage et quant à ce que le réalisateur veut nous faire percevoir à son sujet.
- Faire remplir le tableau de découpage technique, non pas sur l'intégralité de la séquence (travail long et fastidieux) mais sur les trois ou quatre premiers plans. Proposer aux élèves de se mettre en groupe pour confronter leur travail individuel et tenter de discerner quels outils du tableau de découpage technique sont les plus signifiants d'après eux dans le cadre de l'étude de cette séquence et donc les plus intéressants à utiliser pour le reste de l'analyse. Vont sans doute se détacher les échelles de plan et les mouvements de caméra (souvent on se rapproche du personnage, que l'on essaie de cerner), ainsi que le critère du son, in ou off (les sons venus de l'extérieur sont relayés par le fredonnement de Charulata, mettant en valeur l'opposition / le lien entre extérieur et intérieur, et la forme d'emprisonnement domestique du personnage féminin) ; enfin, la colonne correspondant à la description de l'action peut permettre de mettre en évidence des éléments de décor signifiants donnant des indications sur le niveau social, le mode de vie et la psychologie du personnage (portes, fenêtres, stores,... provoquant des effets de surcadrages).
- Un nouveau tableau simplifié et adapté à l'étude de cette séquence étant adopté par chaque groupe, on termine le visionnage de l'extrait et le remplissage du tableau. À l'issue de cette étape, chaque groupe doit travailler à la rédaction d'un paragraphe de réponse à la question : qu'apprend-on sur Charu à travers cette séquence ? en utilisant à l'appui de son analyse au moins deux critères inscrits dans son tableau. Tableaux et paragraphes sont rendus au professeur qui en fera une synthèse proposée au début de la séance suivante.


Emmanuel Lelièvre,  Michel Troadec, Frédérique Biron, Dominique Terasas, Patrick Ceres, Sophie Castincaud.
 
 

information(s) pédagogique(s)

niveau : Terminale L

type pédagogique : préparation pédagogique

public visé : enseignant, étudiant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : L’élève est capable  :
• de maîtriser un vocabulaire technique et artistique approprié ;
• d'identifier tant dans l'écriture que dans la réalisation l'expression d'un point de vue, c'est-à-dire l'ensemble des choix et partis pris qui fondent le regard d'un auteur.

haut de page

cinéma-audiovisuel - Rectorat de l'Académie de Nantes