Contenu

documentation

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > documentation > enseignement

EMI : "tout n'est pas vrai sur internet"

mis à jour le 31/05/2016


logo_traam_emi

En cycle 3, les élèves ont déjà une pratique d'Internet, souvent peu réfléchie. Ce projet, en 3 séquences, permet de découvrir internet, d'y mener une recherche documentaire, de se donner, collectivement, des critères de fiabilité, et de délivrer un message de prévention pour des pairs.

mots clés : EMI, prévention, cycle3, fiabilité des sites web


Le projet « Tout n'est pas vrai sur internet » s'adresse à? des"úlèves de cycle 3 (CM1, CM2, et 6e). Il a été mené dans le cadre de la liaison école-collège, dans des établissements de REP.

 Il s'agit ici d'expliquer sommairement le fonctionnement et les principes d'Internet, de mettre les élèves en situation de recherche (sur le dahu) puis d'évaluer les réponses trouvées : il paraît alors nécessaire de se donner des critères de fiabilité. Les élèves, qui ont fait l'expérience de sites délivrant des informations erronées ou mensongères, vont pouvoir délivrer un message de prévention à leurs pairs, en les mettant dans une situation similaire à celle qu'ils viennent de connaître. Ils présentent donc des animaux fictifs mais crédibles, avant de prodiguer des conseils sur un usage réfléchi du web.
 
 
 
le déroulé
 

première étape : connaître internet

 
organisation des séances problématique : internet c'est quoi ?
2 heures pour chaque classe brainstorming pour tenter d'expliquer comment fonctionne internet
en classe entière vocabulaire : internet, le web, le navigateur, FAI
co-animation lettres - documentaliste pour les 6ème un moteur de recherche comment ça marche?
co-animation professeur des écoles et professeur documentaliste pour les CM lire une page de réponses dans Google
  fiche élève de travail (à télécharger)
 

deuxième étape : recherche guidée sur le dahu

 
organisation des séances réalisation de la fiche de présentation du dahu
4 heures pour chaque classe visionnage et prise de note d'une vidéo (Arte Karambolage)
en classe entière recherches par groupe sur 3 sites web identités (Wikipédia pastiches, Vikidia et un blog)
recherches par groupe de 3 élèves rédaction de la fiche de présentation de l'animal à partir des informations collectées
co-animation professeur des écoles et professeur documentaliste pour les CM analyse collective des résultats trouvés et des sites utilisés pour la recherche
co-animation lettres - documentaliste pour les 6ème  
évaluation des connaissances

mission_ird
évaluation et valiatio. dgs compétences à l'aide du Serious Game,    Mission IRD
exemple de production d'élève : 
traam_EMI_dahu_eleve.
  
fiche élève "le dahu" à compléter
 

troisième étape : création de l'animal imaginaire

 
Dans un premier temps, les élèves, par groupe de 3 ou  4 ont posé les bases de leur animal imaginaire. Nous avons ensuite, collectivement, repéré les éléments incontournables, présents dans une page Wikipédia, qui permettent de présenter un animal. Cela a permis de construire un sommaire commun à tous.
Chaque groupe a commencé la rédaction, en prenant en compte que nous étions dans une écriture informative, descriptive, à visée documentaire et non fictionnelle.
traam_EMI_caracteristiquesUtiliser un vocabulaire, précis, scientifique, est une des clés pour rendre plausible le travail des élèves. Avec l'aide de l'enseignante de SVT, les groupes ont amélioré leur travail en réinvestissant les compétences vues en classe sur la classification animale. Certains mots ont été sélectionnés pour être en bleu, comme les hyperliens d'une page web, pour renforcer la crédibilité. (1h SVT- documentation)

traam_EMI_kookaPrésentation des travaux (6e et CM1-CM2 réunis) : Les deux classes se sont retrouvées à deux reprises, autour d'une question centrale : l'animal est-il crédible?Par exemple, l'animal imaginaire ne pouvait pas être un mammifère de grande taille car, alors, il aurait été connu de tous. (1h30) 

ill. Le kooka
Comment illustrer une page sur un animal qui n'existe pas ? Les élèves ont proposé plusieurs types d'illustration : dessin inséré dans une photo de paysage, croquis scientifique, photo retouchée, photo de paysage non retouchée pour montrer le milieu de vie.  (1h illustration / mise en page)

Rédaction des slogans / messages de prévention : la première heure a été consacrée à l'analyse de messages de prévention diffusés à la radio ou télévision. Nous avons ensuite proposé un brainstorming pour l'écriture. Il s'agissait de trouver des jeux de mots, des rimes, des rythmes, qui permettent aux slogans d'être percutants. (2h)

traam_EMI_slogan
L'affichage a ensuite été réalisé en deux temps, dans les deux établissements (école élémentaire et collège) :
  • les fiches de présentation uniquement, pour créer la surprise, le doute
  • puis les élèves ont ajouté leurs messages de prévention



Pour finir, nous avons tenté d'observer les réactions des autres élèves. Les élèves de l'école élémentaire ont cru ou ont douté de la véracité des informations. Les élèves de collège ont lu et apprécié, et ont été sensibles aux messages de prévention, mais ont perçu qu'ils s'agissait d'animaux inventés. Il s'agit là d'une question de maturité, bien sûr. Mais l'important, finalement, est d'avoir attiré l'attention sur la fiabilité des sites web, sur la nécessité de douter, de comparer, des confronter différentes sources d'information.
 
le bilan
 
Même si les deux classes se sont peu rencontrées (2 séances), ce projet a permis une liaison école-collège intéressante : les élèves de CM1-CM2 ont pu venir travailler au CDI du collège pendant 9 séances ;

Le temps consacré à ce projet est conséquent : 15h pour chaque classe. De nombreuses notions info-documentaires ont ainsi pu être abordées. (voir annexe sur les compétences du socle inscrites dans ce projet) ;
Cela témoigne d'une volonté forte de travailler ensemble, 1er et 2d degré : c'est la condition pour qu'un tel projet existe ;

Les élèves ont été déstabilisés par la recherche sur le dahu : leurs enseignantes ont trahi leur confiance... C'est ce déséquilibre par rapport à l'ordre habituel qui leur a permis d'accepter que tout n'est pas vrai sur Internet... Ils ont ainsi pu devenir, à leur tour, prescripteurs de conseil de bon usage du web.

La question des illustrations a posé débat : en effet, les dessins d'animaux intégrés dans des photos avaient la naïveté de dessins enfantins. Les CM1-CM2 ont été très déçus par ces dessins, proposés par les 6e, car pour eux, cela faisait perdre  toute crédibilité au projet.
 
traam_EMI_animal2





ill. le minfus
  • ce travail ne peut être reconduit plusieurs années dans le même établissement : il repose sur un secret partagé...
  • pour des raisons éthiques, nous n'avons pas souhaité mettre le travail des élèves en ligne sur un site comme Wikimini ou Vikidia : il nous semblait répréhensible de mettre en ligne de fausses informations. Nous avons donc réalisé un affichage « papier », ce qui rend sûrement moins crédible le travail des élèves
 
auteur(s) :

Dessaivre, Cécile - professeur documentaliste - Collège Julien Lambot - Trignac

information(s) pédagogique(s)

niveau : Cycle 3, 6ème

type pédagogique : compétences, production d'élève

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :
Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer

  • Objectifs de connaissances et de compétences pour la maîtrise du socle commun
  • Comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit
L'élève parle, communique, argumente à l'oral de façon claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son discours à la situation, il écoute et prend en compte ses interlocuteurs.
Il adapte sa lecture et la module en fonction de la nature et de la difficulté du texte. Pour construire ou vérifier le sens de ce qu'il lit, il combine avec pertinence et de façon critique les informations explicites et implicites issues de sa lecture. Il découvre le plaisir de lire.
L'élève s'exprime à l'écrit pour raconter, décrire, expliquer ou argumenter de façon claire et organisée. Lorsque c'est nécessaire, il reprend ses écrits pour rechercher la formulation qui convient le mieux et préciser ses intentions et sa pensée.


Domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre
  • Objectifs de connaissances et de compétences pour la maîtrise du socle commun
  • Coopération et réalisation de projets
L'élève travaille en équipe, partage des tâches, s'engage dans un dialogue constructif.
Il apprend à gérer un projet, qu'il soit individuel ou collectif
L'utilisation des outils numériques contribue à ces modalités d'organisation, d'échange et de collaboration.
  • Médias, démarches de recherche et de traitement de l'information
Il sait utiliser de façon réfléchie des outils de recherche, notamment sur Internet. Il apprend à confronter différentes sources et à évaluer la validité des contenus. Il sait traiter les informations collectées, les organiser, les mémoriser sous des formats appropriés et les mettre en forme. Il les met en relation pour construire ses connaissances.
L'élève apprend à utiliser avec discernement les outils numériques de communication et d'information qu'il côtoie au quotidien, en respectant les règles sociales de leur usage et toutes leurs potentialités pour apprendre et travailler. Il accède à un usage sûr, légal et éthique pour produire, recevoir et diffuser de l'information. Il développe une culture numérique.
Il en comprend les enjeux et le fonctionnement général afin d'acquérir une distance critique et une autonomie suffisantes dans leur usage.


Domaine 3 : la formation de la personne et du citoyen
  • Objectifs de connaissances et de compétences pour la maîtrise du socle commun
  • Réflexion et discernement
L'élève vérifie la validité d'une information.

haut de page

documentation - Rectorat de l'Académie de Nantes