Contenu

histoire des arts

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > enseignements tranversaux > histoire des arts > enseignement > école

l’art préhistorique : des peintures rupestres aux arts du quotidien

mis à jour le 05/07/2012


vignette

Appréhender les arts aux temps de la Préhistoire invite à se questionner et faire du doute l'objet de la recherche : des peintures rupestres de Lascaux à l'art monumental des mégalithes en passant par les arts du quotidien, une proposition de séquence à destination du cycle 3 qui fixe les éléments d'un questionnement en histoire des arts faisant écho aux hypothèses des préhistoriens.

mots clés : préhistoire, peintures rupestres, mégalithes, parures, HdA


Quelques mots sur l'art Préhistorique


On ne saurait dire à quelle époque remonte les premiers comportements artistiques. On connaît, dès le Paléolithique, qui se subdivise lui-même en de nombreuses périodes, surtout des œuvres mobilières et pariétales.

  • L'art pariétal se retrouve dans les grottes sous forme de sculpture, de gravure grotte de lascauxou de peinture à même la paroi. On y retrouve avant tout des animaux et quelques représentations humaines, tenant compte ou non des proportions.

  • C'est surtout dans l'art mobilier que l'humain est représenté, principalement la femme et essentiellement sous forme de statuette.

  • Le Magdalénien (-17500) représente l'apogée de l'art paléolithique. La plus grande partie des grottes et abris lui est attribuable. Pendant cette période de 8000 ans, l'art évolue, mettant en exergue des entités artistiques régionales.

  • Le mégalithisme, quant à lui, apparaît beaucoup plus tardivement au Néolithique (-5000). Il s'agit de distinguer le menhir, pierre dressée, plantée de manière isolée ou en alignement, dont on ne connaît pas encore la signification, du dolmen, pierre placées en forme de table, constituant l'armature d'un monument funéraire. Celui-ci marque, peut-on dire, le début de l'architecture.

Il est nécessaire d'être vigilant lorsque l'on parle de la Préhistoire. C'est une période dépourvue de sources écrites que seule l'archéologie nous permet de toucher du doigts. Les hypothèses sont nombreuses et fondées sur des recherches scientifiques approfondies qui peuvent, à tout moment être remises en cause par de nouvelles découvertes. Aussi, il est important que les élèves apprennent à ne pas avoir de réponses à tous leurs questionnements, faute souvent de certitudes scientifiques.
 

Déroulement

Le cœur du problème


A la Préhistoire, l'homme dépasse son besoin de survie et accorde du temps à une production artistique. Mais l'art pourquoi faire?
Pour être montré ? Pour faire beau ? Pour laisser une trace ?

Représentations - Rencontre sensible

  • Présentation d'une sélection d'œuvres : peinture rupestre, statuette, décor de poterie, bijou, mégalithe...
  • Observation / Description / Questionnement : Quel support ? Quelles formes ? Quelles couleurs ?
  • Pourquoi l'homme de la Préhistoire a-t-il créé ces œuvres ?
  • Hypothèses des enfants : pour faire joli, pour montrer comment ils chassaient. Pour décorer. Pour s'abriter.
 

étape 1


Hypothèse de recherche : les hommes de la Préhistoire créent des œuvres d'art pour montrer leur façon de vivre et décorer leur quotidien.

Démarche de recherche : s'intéresser à l'art pariétal : LASCAUX
  • Étude de l'œuvre (compétence artistique)
  • Étude de la technique (compétence en arts plastiques)
  • Étude historique et du mode de vie (compétence historique)
  • Contexte de la découverte et le souci de protéger l'oeuvre aujourd'hui. (compétence civique et morale )
Réponse apportée : Par toutes ces études les élèves vont en conclure que l'art n'est pas forcément destiné à être montré car ce lieu est inaccessible et les scènes ne représentent pas la réalité.

L'art pariétal de Lascaux est un art caché destiné à un petit nombre d'initiés, témoignage d'une pensée spirituelle qui veut expliquer les mystères de la nature et de l'Humanité.

Il faut aussi mettre en avant les incertitudes qui persistent face une période qui n'utilisait pas l'écrit. Nos interprétations actuelles demeurent, à jamais, de simples hypothèses.

Exemple à exploiter :
Grottes de Lascaux (Dordogne), Grotte Chauvet (Ardèche), Font-de-Gaume (Dordogne)
 

étape 2


Situation problème
: Alors, pourquoi construire d'imposants monuments de pierres si les grottes naturelles peuvent servir de support à l'art préhistorique?

Démarche de recherche : s'intéresser au mégalithisme funéraire
  • Étude de la technique de construction - archéologie (compétence scientifique et technologique)
  • Étude du décors (compétence en arts plastiques)
  • Étude des rites funéraires - archéologie (compétence historique )
  • Questionnement : est-ce que c'est beau ?
Réponse apportée : L'homme cherche à laisser une trace et entame avec ses morts une dimension spirituelle. On accompagne le mort en lui déposant des offrandes et en le plaçant dans un lieu réservé aux morts dans lequel on recherche l'esthétique et l'harmonie avec la nature.

Exemple à exploiter : Alignements de Carnac (Bretagne), Stonehenge (Grande-Bretagne), Tumulus de Bougon (Deux-Sèvres), le dolmen de la Frébouchère (Vendée), Le Pey de Fontaine (Vendée), La Ciste des Cous (Vendée)
- le Cairn en Vendée (reconstitution et expérimentation)
 

étape 3


Situation problème
: Mais alors, l'homme de la Préhistoire n'imagine l'art que dans des espaces monumentaux ?

Démarche de recherche
: s'intéresser aux bijoux, statuettes et poteries
  • Étude de la technique de fabrication, des matériaux, des décors (compétence sciences et technologie et compétence en arts plastiques)
  • Travail sur le détournement (os transformé en bijoux). Étude d'œuvres ayant utilisé le détournement pour réaliser une sculpture ou peinture...(compétence art visuel - arts plastiques)
  • Questionnement : est-ce que l'homme cherche à embellir son quotidien ?
Réponse apportée : Les objets du quotidien, au-delà de leur usage et de la technique utilisée, sont des supports de création artistiques pour l'homme de la Préhistoire qui a le souci du décor et ce, même pour les plus petits objets.

ART DU QUOTIDIEN : recherche d'une esthétique.

Exemple à exploiter :
La Dame de Brassempoui, la Vénus de Willendorf, poteries décorées et bijoux variés (Historial)...
 
peinture

Conclusion


L'homme de la Préhistoire, à partir du moment où il maitrise ses besoins physiologiques et sécuritaires, aspire à la création artistiques sur divers supports. Il exprime ainsi une appartenance à un groupe, un besoin de séduction voire même des croyances.
 
auteur(s) :

Vincent Paré, IEN circonscription de Montaigu

information(s) pédagogique(s)

niveau : Cycle 3

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :

documents complémentaires

le scénario pédagogique au format pdf
l'art préhistorique : des peintures rupestres aux arts du quotidien (.pdf, français, 34ko)

haut de page

histoire des arts - Rectorat de l'Académie de Nantes