Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement

le tour du monde en ... jours

mis à jour le 04/01/2018


globe_pt.jpg

Un cahier est créé par classe. Il est accompagné d'un globe en papier. Chaque semaine, un élève doit résumer dans le cahier les notions du chapitre et indiquer les lieux étudiés sur le globe.

mots clés : repères spatiaux , expression personnelle , mémorisation , production collective


Contexte

  • Lors de la correction du baccalauréat, notamment en série S.T.M.G., j'ai pu constater que des élèves rencontrent des difficultés à maîtriser les repères géographiques et à les localiser  (pays, métropoles...). À plusieurs reprises, j'ai pu voir le Brésil en Inde ou encore l'Afrique du Sud en Argentine. Les élèves semblent particulièrement déboussolés par le changement d'échelle et de centrage du fond de carte. Certains candidats ne parviennent pas à reconnaître le continent représenté si le fond de carte est centré sur un continent ou une région. Les notions essentielles d'un cours ne sont pas toujours comprises par tous et certains élèves peuvent rencontrer des difficultés à transposer à l'écrit leurs connaissances en utilisant un vocabulaire approprié.
     
  • Julie Allain, professeur de français au collège J. Rostand des Herbiers a lancé un projet de cahier de classe. Cette activité de « mise en train » est adaptable en histoire-géographie, autrement dit comme le rappelle le site académique « une activité rituelle liminaire qui permet de remobiliser des savoirs abstraits en visant l’acquisition d’automatismes. Elle s’inspire des tâches rituelles en mathématiques. Elle permet de travailler sur le savoir-être et participe de la « solennisation » du cours. Elle favorise un enseignement spiralaire. Elle possède une fonction rassurante et « apéritive ». Elle permet de gérer les débuts d’heure (appel, vérification du travail personnel) en mettant rapidement les élèves en activité ».
     

Les objectifs

  •     Maîtriser des repères spatiaux : nommer et localiser un lieu dans un espace géographique
  •     Développer son expression personnelle : développer un discours écrit construit et argumenté
  •     Maîtriser des méthodes de travail personnel : faire une synthèse pour aider à réviser et mémoriser le cours.
  •     Prendre part à une production collective

Démarche

 
Outils

Un cahier est créé par classe sur le modèle de la couverture de l'ouvrage de Jules Verne, Le Tour du monde en 80 jours. Ce cahier est rouge (comme la célèbre édition) et l'image sur la couverture est adaptée à la classe : Jules Verne est remplacé par le nom de la classe ; les « 80 jours » par le nombre de cours d'histoire-géographie dispensés. Quand les élèves ouvrent le cahier, ils trouvent leur photo de la classe ainsi qu'un extrait de Joachim du Bellay « Heureux qui comme Ulysse, a fait un long voyage ».

 

Ce cahier est accompagné d'un globe en papier fabriqué à partir d'un modèle que l'on peut trouver en version libre d'accès sur internet : http://joachimesque.com/globe/index.html.fr


Mise en oeuvre

Chaque semaine un élève est responsable du cahier de la classe. Il établit un résumé des notions découvertes en rapport avec le territoire étudié en classe. Le résumé est rédigé à la maison. L'élève associe un code cartographique au territoire étudié (plage de couleur, hachure...) qui sera reporté sur le globe en papier conservé dans la salle.  

En début de semaine, l'élève responsable lit son résumé à la classe puis complète le globe. Ce temps permet de s'assurer que l'ensemble des élèves a bien compris le cours ; il permet également de préciser, de nuancer certains faits.

Ce travail, fait l'objet d'une évaluation positive et permet de déterminer si l'élève a compris l'essentiel du cours, de l'entraîner à l'écriture de synthèse et à travailler la localisation.
 


Cliquez sur l'image pour agrandir
 

Bilan

  • Attitude : les élèves adhèrent à ce projet. Ils se sont approprié le cahier dès le début de l'année et beaucoup ont demandé spontanément à le ramener chez eux.

  • Savoir-faire : les élèves ont fait l'effort d'écrire soigneusement  (orthographe, syntaxe) et ont accordé de l'importance à la rigueur de leurs analyses ; certains élèves ont rapporté qu'ils avaient fait relire leur travail à leurs parents pour éviter de faire apparaître des fautes d'orthographe, des erreurs dans le cahier qui serait relu par leurs camarades. La conscience du regard de leurs camarades sur leur travail les a certainement motivé. Les élèves ont développé les idées en sélectionnant les informations, en les mettant en relation ; en s'assurant également de bien faire apparaître les notions utilisées en classe. Ainsi, les différentes fonctions de l'écrit sont réactivées : mettre en mots un savoir problématisé ; écrire pour mettre du sens,enrichir ses savoirs. Enfin, avec le globe, les repères géographiques deviennent plus familiers. Certains élèves ont pris conscience grâce à cet outil de la proximité de certains territoires qui n'était pas évidente pour eux avec un planisphère sur une surface plane.
     
  • Enfin, ce cahier permet de décloisonner les savoirs et de montrer aux élèves qu'ils peuvent remobiliser des acquis au fil de l'année, au fur et à mesure des chapitres.
 
auteur(s) :

Bénédicte Fortin, , prof. HG Lycée Jean Monnet, Les Herbiers (85)

éditeur(s) :

Claudie Ferchaud, webmestre

information(s) pédagogique(s)

niveau : Lycée tous niveaux

type pédagogique : production d'élève, démarche pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : travail autonome

référence aux programmes : - Maîtriser des repères spatiaux : nommer et localiser un lieu dans un espace géographique

- Développer son expression personnelle : développer un discours écrit construit et argumenté

- Maîtriser des méthodes de travail personnel : faire une synthèse pour aider à réviser et mémoriser le cours.

- Prendre part à une production collective

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes