Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

des sociétés face aux risques

mis à jour le 04/04/2011


vignette.JPG

À travers les exemples haïtiens et japonais, comprendre les réponses de sociétés inégalement développées face aux risques et évaluer leur vulnérabilité. Utiliser des globes virtuels, des ressources numériques et classiques pour raisonner géographiquement face à des évènements à fort potentiel émotif...

mots clés : risques, séisme, Japon, Haïti, vulnérabilité, aléas, développement


approche de la question


la problématique de cette question au programme porte sur la relation entre risque et développement ; elle met en évidence l'inégale vulnérabilité des sociétés face aux risques, qui est fonction de leur niveau de développement. Les catastrophes sont révélatrices des inégalités de développement. Lorsqu'elles affectent des espaces pauvres, les catastrophes constituent un frein au développement. (d'après ressources pour faire la classe, 5ème - MEN)

L'analyse doit être globale, en distinguant les différentes composantes de la géographie des risques. Trois aspects doivent être abordés :
  • l'aléa, qui est le facteur à la source du risque et dont l'origine peut être naturelle (liée par exemple au jeu de la tectonique des plaques ou à la dynamique de l'atmosphère), ou bien technologique ;
  • les enjeux humains, environnementaux, économiques et matériels qui sont vulnérables à l'aléa. Cette vulnérabilité exprime les préjudices potentiels aux personnes, aux biens et aux activités, dont les conséquences peuvent prendre les dimensions d'une catastrophe. Mais cette vulnérabilité est inégale selon le niveau de développement des sociétés ;
  • la gestion des risques : les inégalités sont également très fortes en ce domaine. La prévision, la prévention, la gestion du risque et des catastrophes déterminent la résilience des sociétés. La gestion du risque débouche progressivement dans les pays développés sur l'intégration des risques au cadre législatif qui s'impose aux politiques d'aménagement des territoires, non sans conflits.
une formule simple à retenir : aléa × vulnérabilité = RISQUE

Les géographes ont longtemps traditionnellement étudié les risques en se focalisant sur l'aléa, sur le phénomène potentiellement destructeur, sur les processus en jeu et leurs manifestations physiques. Leur intérêt pour les éléments exposés à ces menaces, qu'il s'agisse des hommes, de leurs biens, de leurs activités ou de l'environnement, n'est apparu que tardivement. Même au sein des géographes, les définitions de la vulnérabilité varient suivant la composante considérée (physique, économique, sociale...). R. D'Ercole (1996) a initié une approche sociale de la vulnérabilité, approche qui prend en compte différents facteurs de vulnérabilité, et parmi ceux-ci les représentations cognitives des risques. En effet, il pose l'hypothèse qu'un individu conscient des risques auxquels il est exposé, possédant une bonne information sur ces risques et sur la conduite à tenir en cas de catastrophe est moins vulnérable car susceptible de mieux réagir si un événement se produit.
(Vulnérabilité socio-spatiale  aux risques majeurs : l'approche du géographe Elise Beck, Sandrine Glatron)
 

l'étude de cas

L'étude de cas porte sur les séismes d'Haïti (12/01/2010, magnitude 7,3) et du Japon (11/03/2011, magnitude 9). Les documents sont nombreux  et variés car les évènements ont reçu un traitement médiatique important, quasiment en direct. Nos élèves sont souvent sensibles à ce genre d'évènements, voire s'engagent à titre individuel ou collectif dans l'élan de solidarité qui suit ces catastrophes. Le rôle de l'enseignant de géographie est de décrypter avec ses élèves les enjeux de telles catastrophes et d'établir des différences spatiales.

avant tout, localiser...

La localisation peut se faire à l'aide d'un globe virtuel (tel que Google Earth) en manipulation TBI en classe ou en salle multimédia. Repérer les États limitrophes, les océans, ...
 
GE Haïti
GE japon
 
La localisation se prolonge par un repérage des deux pays sur les planisphères de la répartition de la population, celui de l'IDH et celui des risques sismiques ou naturels.
zones aléas monde DF
Les zones d'aléas sismiques, volcaniques et cycloniques dans le monde
source : Documentation Photographique

le corpus documentaire sélectionné...

On se limitera à quelques documents clés pertinemment choisis en fonction de la problématique du programme. Pour le professeur, un article de l'Express (14/03/2011) qui compare les deux séismes.
 
Haïti
palais présidentiel Haïti
sources : wikipédia

Japon
séisme du 11-03-2011 au Japon
sources : wikipédia

  • reportage France-info - Mars 2011 qui permet de comprendre l'enchaînement des aléas et leur transformation en catastrophe : séisme - tsunami - catastrophe nucléaire.
  • des photos nombreuses à sélectionner pour éviter trop de pathos, montrer les conséquences économiques du séisme (photo de l'aéroport de Sendai - Wikipédia)
  • une carte qui rappelle l'historique de la sismicité de l'archipel nippon [Documentation photographique n° 8029]
  • la question de l'aide : la Croix Rouge japonaise lance une campagne tout en refusant les aides matérielles... Avec ce document, on compare les niveaux de développement des deux pays et leurs dépendances aux aides internationales.
  • une évocation (prémonitoire ... ) des exercices proposés à la population (article Libération)
 
Questionner le corpus documentaire...

Les élèves remplissent une grille d'analyse comparative des deux situations. Le questionnement peut porter sur les thématiques suivantes :
  • Où ? [continent, localisation, situer par rapport aux planisphères thématiques annuels (IDH, population, risques...)
  • Les faits ? [quand, décrire avec un vocabulaire précis, bilans humain et matériel...] - montrer que les pays du "sud" sont plus humainement touchés : carte des victimes de catastrophes 1974-2003 - Doc. Photographique.
  • Identifier  les aléas [fréquence, regards sur l'histoire et la perception des populations face aux risques]
  • les réactions des acteurs repérés (population, gouvernement, communauté internationale, ONG, ...) avant, pendant, et après la catastrophe [prévention, secours, aménagement...]
  • bilan : quelle vulnérabilité de chaque population face au risque ?
Une restitution synthétique sous forme de récit peut-être envisagée. On peut aider les élèves en scénarisant l'exercice : deux enfants, l'un haïtien, l'autre japonais s'écrivent et se racontent leur séisme.
une trace écrite schématique possible
te
 
auteur(s) :

Jean-François Loistron, équipe du serveur

information(s) pédagogique(s)

niveau : 5ème

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : enseignant, élève

contexte d'usage : classe, salle multimedia

référence aux programmes : II. Des sociétés inégalement développées
Thème 3. Des inégalités devant les risques

Connaissances
Risques et développement
L'inégale vulnérabilité des sociétés face aux risques est le résultat de différents facteurs parmi lesquels le niveau de développement occupe une place majeure. L'action de l'homme dans l'aménagement des territoires et sa perception des risques aggravent ou réduisent l'exposition aux risques.

Démarches
Deux études de cas :
Une catastrophe naturelle
- dans un pays développé,
- dans un pays pauvre.
La comparaison démontre que deux aléas d'intensité voisine frappant deux sociétés différentes peuvent provoquer des dommages de nature et d'ampleur inégales. Ces études de cas sont mises en contexte au niveau mondial en s'appuyant sur des planisphères que l'on confronte (répartition de la population, risques naturels, indice de Développement Humain...).

Capacités
Localiser et situer les deux pays étudiés.
Décrire une catastrophe naturelle et ses conséquences.
Expliquer :
- la différence entre les conséquences d'une catastrophe dans un pays du Nord et dans un pays du Sud.
- la relation entre vulnérabilité et développement.

ressource(s) principale(s)

extrait carte des zones soumises au risque transports des matières dangereuses enseigner les risques 04/03/2011
l'ensemble des ressources disponibles sur le site.
risques, aléas, catastrophe, vulnérabilité

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes