Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > enseignement

évaluer par compétences en LCA avec des échelles descriptives

mis à jour le 26/06/2017


vignette

Dans le cadre d'une évaluation par compétences en LCA au collège, il convient de bien identifier les domaines du socle que l'enseignement de complément ou l'EPI LCA permet de valider. Pour les compétences propres à l'apprentissage d'une langue ancienne, le programme indique les trois grands champs de compétences, ainsi que les attendus de fin de cycle. Ces différents élements permettent de construire des échelles descriptives pour les évaluations de latin ou de grec.

mots clés : LCA, compétences, socle commun, échelles descriptives


Quelles compétences prendre en compte ?

Trois grands champs de compétences
Pour les compétences propres à l'apprentissage d'une langue ancienne, le programme indique les trois grands champs de compétences : acquérir des éléments de culture littéraire, historique et artistique ; lire, comprendre, traduire ; comprendre le fonctionnement de la langue. Pour ces deux dernières compétences, des attendus de fin de cycle 4 sont également formulés.

Attendus pour la compétence
"lire, comprendre, traduire"
En latin
  • lire oralement un texte en latin
  • repérer des indices signifiants pour émettre des hypothèses de lecture et interpréter un texte
  • comprendre globalement un texte authentique simple
  • traduire individuellement et de façon aboutie un texte authentique court et accessible
  • situer les textes littéraires dans leur contexte historique et culturel
  • interpréter des textes littéraires en fondant son interprétation sur quelques outils d’analyse simples

En grec
  • lire oralement un texte écrit en grec
  • savoir rechercher un mot dans un dictionnaire de grec
  • repérer des indices signifiants pour émettre des hypothèses de lecture portant sur un énoncé court et accessible
  • traduire des phrases simples

Attendus pour la compétence "comprendre le fonctionnement de la langue"
  • comprendre et maitriser les principes d’une langue à déclinaison
  • savoir repérer et analyser en contexte l’emploi d’unités lexicales
  • connaitre les éléments fondamentaux du système verbal
  • repérer les éléments constitutifs d’une phrase complexe
  • savoir mobiliser des compétences d’intercompréhension des langues :
- circuler entre les textes : passer d’un texte en langue latine ou grecque à un texte traduit, passer d’un texte traduit à un texte en langue latine ou grecque ;
- circuler entre les systèmes de langue : établir des correspondances entre le système linguistique français et les systèmes des langues anciennes.
 

Construire des échelles descriptives en LCA


Comment ?
Il faut donc prendre en compte les compétences à évaluer et les attendus de fin de cycle afin de pouvoir construire des échelles descriptives pour les élèves. Ces échelles expliquent quels sont les attendus spécifiques dans les évaluations, pour chacun des différents degrés de maitrise de la compétence évaluée.

Deux ressources en ligne permettent de bien comprendre la logique de l’évaluation avec des échelles descriptives :

Déterminer les 4 niveaux de maîtrise de compétence

  • Niveau 1 (débutant) : ce niveau ne correspond pas à une "non-maîtrise" et pour le décrire, on n’emploie pas de termes négatifs. L’élève sait faire, même très partiellement. C’est ce qu’il faut lui expliquer.
  • Niveau 2 (apprenti) : l’élève maîtrise un certain nombre d’éléments qu’il faut encore consolider.
  • Niveau 3 (confirmé) : c’est le niveau de maîtrise visé pour une compétence.
  • Niveau 4 (expert) : les objectifs de maîtrise sont dépassés par l’élève.

Il est aussi intéressant de partager cette réflexion avec les élèves, de façon ponctuelle, dans le cadre d’une séance d’AP, avant une évaluation par exemple. Leur demander de réfléchir et de proposer leur propre descripteur permet ainsi de travailler l’autonomie dans un exercice de co-évaluation.
 

Exemples d'échelles descriptives en LCA


Des échelles descriptives globales pour le cycle 4

Elles sont globales pour l’ensemble du cycle 4 et sont à adapter en fonction des évaluations et des niveaux du cycle. Elles tracent les grandes lignes de ce qui peut être attendu pour toutes les compétences indiquées dans le programme. Chaque compétence est reliée à un domaine du socle, indiqué en vert.
A télécharger

Un référentiel pour le logiciel Sacoche
échelle descriptive
Ce référentiel est un exemple de l’exploitation des items indiqués dans les échelles descriptives globales. Il est utilisé au collège Pierre et Marie Curie de Chemillé. Le logiciel Sacoche permet de comptabiliser, à partir de ce référentiel, les évaluations par compétences et d’établir un niveau de réussite sur l’ensemble d’une période évaluée.
A télécharger

Une échelle descriptive utilisée en REP
Cette échelle descriptive est proposée aux élèves du collège Alain Fournier au Mans, par Madame Isaline Braquehais, et elle propose des entrées moins nombreuses et très claires. Son utilisation est particulièrement bien adaptée au début du cycle 4.
A télécharger
 

Concevoir des évaluations avec des échelles descriptives

Évaluation d'un projet en 3e Evaluation de connaissances
Pour se familiariser avec le contexte culturel et historique de Cléopâtre, supposé bien connu par les élèves, on demande à des 3e de créer une pièce de théâtre sur la vie et les amours de Cléopâtre. Ce travail de groupe est évalué et le descriptif pour chaque niveau de maîtrise reprend la trame des échelles descriptives globales et adapte les descripteurs aux exigences particulières de cette évaluation.
Exemple à télécharger

Évaluation de connaissances en 5e
Volontairement, cette évaluation de connaissances ne propose pas de descripteur écrit qui serait trop quantitatif. Le tableau reprend toutefois la logique des échelles descriptives et indique une maîtrise, quantifiée en pourcentage, des connaissances.
Exemple à télécharger
 

Bilan

Créer des outils clairs
Pour l’enseignant, concevoir des évaluations avec des échelles descriptives nécessite de bien développer celles-ci comme un outil d’évaluation, utile à l'élève pour se situer dans le processus d'un parcours de formation. Le descripteur des échelles descriptives doit rendre claire l’explication du niveau de maîtrise à atteindre, formulant ainsi un engagement réciproque entre l'élève évalué et son évaluateur. C'est la raison pour laquelle les premiers descripteurs ne sont pas faciles à rédiger et qu'il est intéressant de mener ce travail de réflexion en équipe, le risque étant de tomber dans un descriptif trop exhaustif et complexe.

Un intérêt pour les élèves et les parents
Pour les élèves, le parcours pour arriver à un niveau expert est clairement expliqué. Cette explicitation leur permet de mieux cerner les objectifs à atteindre, en termes de maîtrise de compétence, et de pouvoir développer les atouts pour arriver au palier supérieur. Pour les parents, les attentes en LCA et les évaluations deviennent plus lisibles.
 
auteur(s) :

Pour l'inspection pédagogique de Lettres, Magali Le Sénéchal, Aide IPR

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux, Cycle 4

type pédagogique : compétences, évaluation

public visé : non précisé, enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : Bulletin officiel n°11 du 17 mars 2016

haut de page

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes