Contenu

mathématiques

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > mathématiques > enseignement > activités pédagogiques

suites de nombres et suites de matrices

mis à jour le 02/10/2017


spé maths

Mener l'étude des suites numériques arithmético-géométriques et comprendre à quelle(s) condition(s) elle est transposable aux suites matricielles.

mots clés : suite, matrice, spé maths, enseignement spécifique


Cette activité permet de mener l'étude des suites numériques arithmético-géométriques et de comprendre à quelle(s) condition(s) elle est transposable aux suites matricielles.

Une réflexion est alors menée autour du concept d'inverse (chez les réels, tous les nombres non nuls sont inversibles et l'inverse s'écrit facilement, tandis que chez les matrices, il n'y a pas de systématisme, ni d'expression simple de l'inverse).

Un débat peut ensuite être mené sur la convergence d'une suite : pour une suite numérique, il faut et il suffit que la valeur absolue de la raison géométrique soit strictement inférieure à 1 ; peut-on définir une fonction qui jouerait le rôle de valeur absolue pour les matrices ? Cette condition « inférieure à 1 » est-elle transposable aux matrices ?…

Un travail peut par ailleurs être mené sur le sens de la condition nécessaire et suffisante (question 6.).

I/ Une suite de réels

Soient a et b deux réels.

On souhaite étudier la convergence de u0un+1=aun+b. Soit f:xax+b la fonction associée à la suite un.

1. Étude de cas particuliers : a=0 et a=1

a. Si a=0 , caractériser la suite unn. En déduire sa limite.

b. Si a=1 , caractériser la suite unn. En déduire sa limite selon les valeurs de b.

2. Candidature au « poste » de limite dans le cas où a0 et a1

Résoudre l'équation f(x)=x. On note L cette valeur.

3. Détermination de l'expression explicite

a. Montrer que la suite un-Ln est une suite géométrique dont la raison vaut a et le terme initial vaut u0-b1-a.

b. En déduire, pour tout entier naturel n, une expression de un en fonction de n.

II/ Une suite de matrices : la méthode serait-elle la même ? A quelle(s) condition(s) ?

Soient A une matrice carrée de taille 2×2 et B une matrice colonne de taille 2×1

On souhaite étudier la convergence de U0Un+1=AUn+B. Soit f:XAX+B l'application associée à cette suite de matrices.

4. Si A est la matrice nulle de taille 2×2 que devient la suite Unn ?

5. Si A est la matrice identité de taille 2×2 que devient la suite Unn ?

6. A quelle(s) condition(s) suffisante(s) sur la matrice A l'équation matricielle  X=AX+B d'inconnue X admet-elle une solution ?

On note L la solution de cette équation, lorsque les conditions sont réunies pour lui permettre d'exister.

7. On suppose que A n'est ni la matrice nulle, ni la matrice identité de taille 2×2

On suppose de plus que le(s) condition(s) de la question 6. sont satisfaites.

Montrer qu'alors, pour tout entier naturel n, on a : Un=AnU0-L+L.

 
auteur(s) :

les petites fabriques du Maine et Loire

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux, Terminale S

type pédagogique :

public visé : non précisé

contexte d'usage :

référence aux programmes :

documents complémentaires

fichier associé
PDF la fiche qui présente l'activité et des éléments de correction.

haut de page

mathématiques - Rectorat de l'Académie de Nantes