Contenu

technologies et sciences des ingénieurs

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > STI > mutualisation > liaison école/collège

méthode I7 : comment par une activité kinesthésique et ludique, l’élève peut-il mémoriser un enchaînement d’actions ?

mis à jour le 27/04/2018


I7

Il existe un lien étroit entre geste, parole et apprentissage. Il aide notamment  à organiser mentalement l’information. Il est essentiel pour la mémorisation. Plusieurs études montrent que le fait de coder une information à travers différentes modalités (auditive, visuelle, kinesthésique) laisse une trace plus riche dans la mémoire.
Le fait de s’impliquer physiquement (mimer une action, faire un geste) a un effet supérieur sur la mémorisation à court terme. Cela permet un triple codage de l’information. Voici un système pour aider dans ce processus d'apprentissage.

mots clés : 'I7 kinesthésique


L’élève crée lui-même un enchaînement d’actions avec des outils simples


L’élève dispose de deux feuilles : un support et une planche de vignettes.
L’élève découpe les vignettes et utilise celles qu’il pense utiles pour réaliser, comme l’exemple ci-dessous, une chaîne d’énergie à partir de l’énergie solaire.
Ensuite il colle les vignettes sur la partie droite du support. L’agencement des vignettes sera l’énigme proposée à ses camarades.
Sur la partie gauche l’élève dessine, par des traits, la solution.
L’élève peut aussi réaliser ce support à l’aide de l’outil informatique avec OpenOffice Draw.

 

L’objet technique doit permettre la mémorisation


Dans un premier temps, l’élève qui découpe et associe les vignettes,  commence un processus d’apprentissage (motivation par création, association d’images, manipulation) :

 
Dans un second temps l’élève qui a créé l’énigme, la propose à un camarade. Celui-ci relie les vignettes par un lacet afin de retrouver dans cet exemple la chaîne d’énergie proposée par son camarade. Ce qui permet de coder une information de manière kinesthésique et de laisser une trace plus riche dans la mémoire.
 

L’objet technique doit permettre de vérifier les hypothèses


L’élève qui crée l’énigme propose aussi la solution, ce qui permet à l’élève qui cherche ensuite, de vérifier son hypothèse.

 
contributeur(s) :

Mauricette Girault

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux, Cycle 2, Cycle 3, Collèges tous niveaux, Cycle 4

type pédagogique : démarche pédagogique, tutoriel

public visé : non précisé

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :

haut de page

Pour faire un lien, saisissez l'adresse complète du site web (http://www.siteweb.fr) ou du mail.


écoutez le mot à saisir

Dans le détail


Cette démarche pédagogique est expliquée dans le détail, et illustrée d'un exemple sur les énergies en 6ème, dans le document en téléchargement :
résumé de la création et de la démarche I7.

technologies et sciences des ingénieurs - Rectorat de l'Académie de Nantes