Contenu

arts plastiques - InSitu

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > arts plastiques > informations > actualités

Arts et culture

Exposition - salon - forum

éléonore false - aurélie pétrel & pétrel / roumagnac ( duo) : l'échappée belle

Du 26 octobre 2019 au 12 janvier 2020

vignette lechappebelle_grandcafe_phmarcdomage_72dpi_3989.jpg


Dans un monde où l’expérience de l’image passe désormais par l’écran et les canaux numériques, l’exposition L’Échappée belle présente en parallèle le travail de deux artistes qui remettent en jeu les potentiels de l’image imprimée ou photographique.


En multipliant les points de vue, les collages et les superpositions, Éléonore False et Aurélie Pétrel créent de nouvelles situations visuelles aux perceptions multiples, qui engagent le spectateur dans une lecture physique et directe des oeuvres.
Les images intangibles qu’elles produisent, en solo ou en duo, naissent d’un processus inachevé de transformation qui provoque à terme une sensation de trouble.
L’image apparaît et disparaît.

Dans le travail d’Aurélie Pétrel, les ellipses visuelles – tout comme la mise en réserve dramaturgique des images qu’elle pratique avec Vincent Roumagnac – trouvent un écho aux oeuvres d’Éléonore False, où la réserve s’envisage comme une source inépuisable de signes, portée à la vue des spectateurs.

Par effet de rebonds, Éléonore False et Aurélie Pétrel convient le spectateur à une excursion mentale. Les oeuvres deviennent les éléments déclencheurs d’une trame narrative et activent l’imaginaire. Chacune à leur manière, elles se détachent du rôle de représentation du réel et du récit, qui est assigné conventionnellement aux images. Les expériences qu’elles convoquent invitent à L’Échappée belle, au-delà du point de fuite habituel.

Éléonore False et Aurélie Pétrel rendent visible les processus de genèse et de croissance qui donnent naissance aux formes. Elles enchevêtrent des temporalités différées : des formes qui mutent, des étapes de travail, des mises en abyme ou des reconfigurations, qui se déploient dans un champ de forces et font advenir l’image comme un vecteur mouvant.

Finalement, le passage de l’image du plan au volume, les jeux d’éclatements et le séquençage sont autant de stratégies déployées par les deux artistes, au service d’une réflexion joueuse et poétique sur la mutabilité des images, leur actualité ou leur potentiel à ouvrir sur des réalités indéfinies.

Cette exposition permet d'envisager des questionnements autour de La narration visuelle au cycle 4, et La représentation, ses langages, moyens plastiques et enjeux artistiques au lycée .

lien externeUne vidéo de l'exposition
 

 

haut de page



Le Grand Café
Place des Quatre z'horloges
44600 Saint-Nazaire
Espace d'exposition : 02 44 73 44 01

arts plastiques - InSitu - Rectorat de l'Académie de Nantes