Contenu

échos des bassins

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > actions éducatives > échos des bassins > toutes les ressources

mettre en place un CESC - Angers [49]

mis à jour le 05/06/2009


responsabiliser

Sécurité routière, santé, sexualité, AFPS, prévention de la violence : les thèmes abordés dans le cadre du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté ne manquent pas. Etat des lieux et perspectives...

mots clés : cesc, responsabiliser


Préambule

La circulaire parue au BO du 7 décembre 2006 en abrogeant  celle de 98 inscrit le CESC dans le pilotage de chaque établissement. Elle  précise les missions du CESC, en définit clairement la composition et met l'accent sur la mise en réseau et une politique concertée des CESC au niveau des bassins. C'est dans le cadre du pilotage départemental des CESC que Monsieur l'Inspecteur d'Académie Adjoint a demandé que soit mis en place un CESC dans chaque bassin du département.

La tâche est d'ampleur et nous en sommes aux balbutiements. Une première rencontre a eu lieu à Debussy qui réunissait des chefs d'établissement et adjoints de collège, lycée, lycée professionnel, un CPE, une assistante sociale. Il s'agissait de réfléchir à la manière de mettre en œuvre cette démarche.

Un état des lieux semble indispensable. Non pas simplement une énième enquête pour déterminer s'il existe des CESC dans les établissements, mais un diagnostic de leur fonctionnement qui nous permette d'aller vers plus de cohérence et d'efficacité dans les actions de prévention. Il s'agit aussi sans doute de définir des priorités en fonction des problématiques, de recenser les ressources pour les mutualiser, de connaître les besoins et les attentes des uns et des autres, sachant que des personnels expriment une certaine solitude dans la démarche de prévention. En somme, comment construire ensemble une politique de prévention ayant conscience de difficultés comme

  • taille du bassin

  • les spécificités et les problématiques des établissements

Il s'agit peut-être d'acquérir une vision plus globale de la jeunesse accueillie, d'échanger sur les difficultés rencontrées pour mettre en place ou faire vivre les CESC, d'échanger des pratiques, de porter des demandes communes, toute choses susceptibles de rendre plus efficace notre action au quotidien.

Constituer un groupe de travail : personnels de direction, personnels sociaux et de santé, partenaires extérieurs en fonction de nos questionnements. (Marie Christine Sainte-Rose - Principale adjointe - Collège Debussy).
 

1) Enquête

(télécharger l'enquête au format pdf)

17 établissements ont répondu à l'enquête (5 lycées et LP, 12 collèges).


Pour onze établissements, le CESC est le moteur de la politique citoyenne et de santé et se réunit en moyenne 2 à 3 fois par an. Interviennent la direction, la COP, Le CPE, les Professeurs, l'infirmière, les assistants d'éducation, le cuisinier, les coordonnateurs ZEP, le documentaliste. Les intervenants extérieurs : des associations, les mairies, le centre de planning familial, les commerçants, les pompiers, la PJJ, la COTRA, l'association d'étudiants infirmiers (IFSI).

Les parents ne sont pas toujours présents dans les CESC.

Tous les thèmes sont abordés : Toxicomanie, sexualité, tabac, alcoolisme (dangers de la fête), alimentation, citoyenneté, sécurité, premiers secours, défense(en lycée), mal-être, prévention de la violence, gestion du trac, dangers d'Internet, importance du sommeil, développement durable, hygiène corporelle. Les ressources départementales sont assez peu exploitées.

Des attentes émergent : Attentes financières, Outils et matériel pour l'AFPS notamment, mutualisation des ressources (informations, données, ressources humaines...), formation (par exemple formation de médiateurs élèves et adultes dans le cadre de la prévention de la violence), des relations plus suivies avec les partenaires extérieurs (gendarmerie- professionnels de santé etc.).


 
Les difficultés rencontrées pour la mise en place et/ou le fonctionnement des CESC :

  • des actions citoyennes et de santé très structurées et pérennes préexistent quelquefois à la création du CESC à proprement parler. Dès lors comment doit s'inscrire le CESC ?

  • renouvellement des formes d'actions,

  • participation des familles,

  • implication, mobilisation des personnels autour des projets,

  • dimension de l'établissement : faire émerger les ressources internes quand il s'agit d'un petit établissement, car souvent les mêmes personnes se mobilisent sur tous les fronts,

  • temps (multiplication des réunions),

  • manque de partenaires extérieurs notamment quand il s'agit de communes rurales,

  • moyens financiers.
 
2) Le financement des actions

Concernant le financement des actions, on relève la complexité des dossiers d'appel à projets. Les attentes restent floues car les établissements ne reçoivent pas de réponses des commissions expliquant les motifs pour lesquels un projet n'a pas été retenu.

3) La sécurité routière

Quelques exemples d'actions de prévention ou pour préparer l'ASSR :

  • intervention de responsables d'auto-école à l'aide de DVD interactif (par exemple étudier les comportements en deux roues qui peuvent  mener à l'accident),

  • intervention de la MAIF (collège/lycée),

  • intervention des sapeurs-pompiers (mise en scène avec désincarcération par ex.),

  • témoignages de victimes d'accidents de la route (association des traumatisés crâniens, ass. Des paralysés de France). Ces interventions sont intéressantes car il y a un véritable échange avec les élèves ; néanmoins, il faut veiller à ne pas heurter certains d'entre eux qui auraient vécu des choses difficiles sur ce sujet.
D'autre part, quel projet mettre en place avec la municipalité pour amener les élèves à être "piétons citoyens" ? on note des comportements dangereux aux abords d'établissements.

4) La santé

Des actions sont menées dans les établissements :

  • Sensibilisation à la quantité et qualité du sommeil dont le manque provoque déficit d'attention et de concentration.
  • Nutrition : intervention de nutritionistes, petits déjeuners, commissions menus...
 
Les conduites addictives :

Les infirmières constatent que la prévention de l'alcoolisme semble plus facile à aborder en lycée mais est-il possible de l'isoler des autres conduites addictives ? Des actions sont mises en place pour lutter contre le phénomène d'alcoolisation des jeunes (qui a lieu notamment en WE) par exemple "faire la fête sans alcool". Mais la seule information aux élèves sur les risques encourus ou les interdictions suffit-elle ? Il semble que les familles mesurent mal les représentations qu'ont les jeunes des produits, notamment de l'alcool, ainsi que la manipulation dont ils font l'objet pour les inciter à la consommation d'alcool. Il s'agit sans doute d'amener les jeunes à réfléchir à leur comportement qui s'inscrit davantage dans une démarche de prise de risque et d'assimilation à la dynamique, à la culture d'un groupe.
On gagne à associer les familles à la réflexion.
Quelques ressources pour ce sujet : BPDJ- CODES- CPAM- Psychologues.
Dans tous les cas, un état des lieux permet d'axer la  démarche sur un projet (diagnostic- évaluation- bilan).

5) La sexualité


 Il s'agit de faire réfléchir les élèves sur les conduites à risques plutôt que de les informer passivement. Les établissements utilisent les groupes de parole pour permettre l'échange entre les élèves (infirmière, enseignants formés). Quand il s'agit d'un intervenant extérieur, il faut rester vigilant quant au contenu. Plusieurs établissements ont recours au centre de planification Flora Tristan. Il est possible pour les personnels intéressés de bénéficier d'une formation ou d'un accompagnement pour ce genre d'intervention.
Il existe un support : jeu "Calin malin".

6) Education à la sécurité

Un nombre insuffisant d'adultes formés et un manque de matériel rend difficile l'obtention de l'AFPS par tous les élèves.
Le projet institutionnel est de multiplier le nombre de moniteurs dans le bassin et de former les personnels dans les établissements scolaires. Une formation est prévue au niveau du bassin (PAF). Dans le premier degré le dispositif se met en place : dès l'école primaire les élèves commencent la formation aux premiers secours (par les instituteurs). Plusieurs conseillers pédagogiques sont moniteurs et forment les instituteurs.
Le projet de réforme de l'AFPS prévoit que soit ajoutée à la formation l'utilisation du défibrillateur (à paraître au mois d'août). Vu le coût de cet appareil, on peut envisager de mutualiser au niveau du bassin le matériel ou de réaliser un achat groupé. Il est souhaitable que les établissements intéressés se fassent connaître en précisant les besoins( quels outils, quel matériel, quelle formation ?).
L'éducation à la sécurité consiste aussi à former les adultes à l'utilisation des extincteurs. (PAF ?)

7) Prévention de la violence

La prévention de la violence ne consiste pas seulement en des actions ponctuelles avec des intervenants extérieurs. Elle est l'affaire de tout l'établissement et au quotidien (vigilance, seuil de tolérance). Le CESC peut mettre en place une cellule de veille.
Une association propose des activités intéressantes : Graines de citoyens (Mairie d'Angers).

8) Perspectives

Les CESC peuvent impulser un partenariat entre établissements dans le cadre des liaisons école/collège et collège/lycée.
Une demande émane : que soit réalisée une banque de données (mettre en ligne un document où les collègues font part d'une action, proposent une association en insérant un petit commentaire) afin de donner des idées, de permettre de renouveler nos formes d'actions dans les établissements.

Pour le groupe de travail,
M-Christine Sainte-Rose

Sylvie Placet (Infirmière - LP La Roseraie), Hélène Saudubray (Infirmière- Lurçat et Mounier), Rouet Geneviève (Médecin scolaire), Eliane Labidoire (CPE-LEGTA Le Fresne), Geneviève Lemoine( Infirmière- LEGTA Le Fresne), Laurence Kermorvant (Assistante sociale scolaire), Alain Charassier( Principal-Thouarcé), Brahim Sehlaoui( Principal adj. Jean Vilar),
Jean-Luc Rablot (Principal adj.- Montaigne), Jérôme Pouplard (Principal adj.- Jean Zay),
Jean-Pierre Chauvelon (Proviseur-Renoir- collège Californie) M-Christine Sainte-Rose (Principale adj. Debussy).
 

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux

type pédagogique : étude de cas, démarche pédagogique, préparation pédagogique, travaux pratiques

public visé : chef d'établissement, enseignant, inspecteur, parent, élève, personnel de laboratoire

contexte d'usage : milieu professionnel, classe, travail autonome, salle multimedia, espace documentaire

référence aux programmes :

haut de page

échos des bassins - Rectorat de l'Académie de Nantes