Contenu

éducation musicale

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > éducation musicale > pédagogie et didactique

Escape Game Max Richter

mis à jour le 04/07/2019


iconeEG.png

Exemple de déroulé d'un Escape Game sur la musique de Max Richter (Vivaldi Recomposed) à destination d'élèves de 1ère ou de Terminale option musique.

mots clés : escape, game, pédagogique, éducation, musicale, musique, lycée, minimalisme, max richter, vivaldi recomposed


Niveau : 1ère ou Terminale option facultative
 
Temps prévu : 1h30
 
Objectifs de l’Escape Game
  • Découverte de l’oeuvre au programme du bac.
  • Notions de citation / collage
  • Travail autour de la grille harmonique
  • Développement des capacités de coopération

Situation initiale
 
Rien ne va plus au SCSTMA, le Syndicat des Créateurs de Sonneries de Téléphone et de Musiques d’Attente. La grogne des clients se fait entendre, ceux-ci n’en pouvant plus d’entendre Les Quatre Saisons à longueur de journée sur leurs standards téléphoniques. Même le travail de Max Richter ne semble plus suffisant, les ressemblances avec l’oeuvre originale étant trop grande. Il va donc falloir innover : cette fois, le SCSTMA fera appel à de nouveaux compositeurs pour travailler sur la réécriture… d’un tout autre concerto de Vivaldi !
 
Une grande partie de l’Escape Game se déroule autour d’un répondeur téléphonique, dont les différents menus permettront aux participants de progresser dans les énigmes. Lors de l’arrivée dans la pièce, l’écran du diaporama est déjà vidéoprojeté et la musique d’accueil passe en boucle.


 
Plan d’ensemble de l’Escape Game





 
 
Découvrir la partition (Recomposed by Max Richter) (code téléphonique : 1)


Plusieurs éléments sont à repérer dans les partitions disposées dans la pièce. Les deux éléments à trouver mettent en avant des mesures asymétriques dans la pièce de Richter, ainsi que la présence d’un violon soliste.

Si le code donné est le bon, les élèves sont « authentifiés » et accèdent au message enregistré sur le répondeur.


La date donnée à la fin du message est une invitation à retrouver le programme de la Philharmonie de Paris de la saison 2015-2016, à la page présentant le concert de Richter (p. 105). Une note s’y trouve glissée : il s’agit du cahier des charges qui servira à la production finale du groupe.
(la version numérique se trouve à cette adresse : https://fr.calameo.com/read/00254595228a767130411)

La Note de programme du concert peut aussi convenir à la mise en place de l’activité : http://edutheque.philharmoniedeparis.fr/EXPLOITATION/ermes/player.aspx?id=1047285

 
Comparaison des partitions de Richter et Vivaldi (code téléphonique : 2)


 
La brochure en question contient une série de 5 feuilles transparentes (rétroprojecteur ou calque) sur lesquelles sont imprimés des motifs énigmatiques. Une copie de la partition du Printemps et de Spring 1 sont également mis à disposition. À l’aide d’un code couleur, les élèves doivent mettre en évidence les cellules du Printemps citées dans Spring 1.
 
La superposition des bons transparents sur la bonne partition permet de mettre en évidence un code. Celui-ci permettra d’ouvrir le cadenas d’une boîte contenant une cassette audio. Celle-ci contient un cours un peu austère, mais contenant quelques aides pour la réalisation du projet final !




Contexte de création, généralités (Vivaldi Recomposed) (code téléphonique : 3)


Après avoir entendu cette annonce, les élèves peuvent commencer à répondre à 5 questions sous forme de QCM.
 
En cas d’erreur, les questions fautives ne sont pas identifiées et les élèves doivent donc recommencer. Les réponses peuvent être trouvées dans les documents à disposition : note de programme, livret du disque, programme de la Philharmonie, partitions de l’oeuvre…
 
Si l’ensemble des réponses est correct, un code s’affiche à l’écran. Celui-ci permet d’ouvrir une boîte contenant une clé USB. Sur celle-ci, les élèves trouveront la trame du projet collectif à réaliser.

 
Création collective mixte dans le style de Richter (activité finale)

Les élèves doivent réaliser une création dans le style de Max Richter, d’après un cahier des charges imposant les contraintes suivantes :
 
  • Partir de l'oeuvre La Notte (RV 439, Allegro)
  • Ne remixer que quelques mesures : il s’agit de musique minimaliste-répétitive.
  • Inclure des nappes.
  • Réaliser quelques variations.
  • La partition originale, l’analyse de la cassette audio et le projet Reaper pré-enregistré et découpé par mesure (correspondant au rythme harmonique) permet aux élèves de se mettre rapidement en activité.

Le projet a été paramétré afin que chaque cellule puisse être mise en boucle en étirant celle-ci depuis le bord.


Certaines manipulations n’étant pas forcément intuitives (par exemple, sélection multiple à l’aide du clic-droit), donner quelques indices techniques au cours du jeu peut être une option intéressante pour les élèves ne maîtrisant pas déjà le logiciel. Un enregistreur présent dans la pièce permet d’enregistrer la production à la fin de l’activité.


 


Matériel nécessaire


Matériel facultatif

  • Horloge, minuteur de smartphone/tablette ou logiciel Compteur-Prompteur pour la gestion du temps.
  • Plusieurs casques + splitter
  • Livres, partitions et bibelots pour le décor
  • Feuilles A4 et papier à musique vierge
 

L'ensemble des fichiers à imprimer


Plan de mise en route
 
 
auteur(s) :

Valentin Leroux

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux, 1ère, Terminale

type pédagogique : activité de découverte, activité de recherche, analyse de pratique, démarche pédagogique, évaluation, exercice, préparation pédagogique, production d'élève, scénario, séquence, travaux pratiques

public visé : élève

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :

haut de page

éducation musicale - Rectorat de l'Académie de Nantes