Contenu

éducation musicale

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > éducation musicale

Systèmes d'amplification pour chanter sans forcer

mis à jour le 10/09/2020


chant_masque.png

Plusieurs référérences de microphones permettant de s'amplifier pour chanter sans forcer tout en gardant son masque.

mots clés : microphone, éducation musicale, amplification


Il est envisageable d'imaginer un système d'amplification afin de permettre à l'enseignant de mieux se faire entendre des élèves lors des activités de pratique vocale.

Si l'utilisation d'un système de micro chant traditionnel (micro sur pied) reste possible, celle-ci limite fortement les mouvements de l'enseignant, les micros statiques ne fonctionnant bien qu'avec une certaine proximité du chanteur.

Les microphones de type "Lavalier" (micro-cravate) sont eux aussi peu adaptés à cette pratique car avant tout dédiés à l'enregistrement de la voix, le plus souvent parlée. La distance entre la bouche et la capsule du microphone est donc plus grande, ce qui favorise l'effet de larsen.

Il est en revanche possible d'utiliser des microphones de type "serre-tête" qui sont en général légers, qui garantissent une certaine liberté de mouvements et qui peuvent être conçus pour le chant.

Deux types de configurations sont possibles :

Configuration filiaire, moins onéreuse mais nécessitant de faire attention à ses gestes ou à ses déplacements. Les références sur le marché proposent différentes connectiques, dont il faut s'assurer de la compatibilité avec le matériel présent dans la salle.

Configuration sans fil (HF)
, plus onéreuse mais garantissant une certaine liberté de mouvements. L'autonomie des piles, en générale supérieure à 10h doit être prise en compte et le récepteur dispose en général d'une connectique "standard" (prises XLR et/ou Jack et/ou RCA...). Celle-ci doit aussi être anticipée afin de pouvoir s'adapter aux configurations existantes.
Selon le matériel de la salle, l'amplification peut se faire à partir d'une chaîne hifi, d'un ampli d'instrument ou même depuis une enceinte portable.
 

Les principales connectiques



Prises XLR, que l'on retrouve sur les tables de mixage et les cartes sont et avec lesquelles on branche les micros.
Certains micros nécessitent une alimentation "Phantom" (48V) pour fonctionner, qui s'active en général depuis un bouton présent sur la table de mixage. Les prises XLR permettent de transmettre ce courant.








Prises Jack (ou mini-jack), que l'on retrouve sur les instruments amplifiés, les cartes son et tables de mixage (rarement sur les chaînes hifi, à part pour la sortie casque).
Si nécessaire, les adaptateurs Jack <=> mini-Jack sont peu onéreux et faciles à se procurer.








Prises RCA, principalement utilisées pour relier des appareils audio entre eux (éléments séparés d'une chaîne hifi, table de mixage et chaîne hifi, téléviseur et chaîne hifi, etc.)
 

Quelques références de microphones "serre-tête"...

 

Microphones filiaires

The t.bone HC 95 (~ 40 €) - Connectique XLR
AKG C 544 (~ 90 €) - Connectique mini-XLR (adaptateur nécessaire)
Shure WH20XLR (~ 125 €) - Connectique XLR
Shure WH20QTR (~ 145 €) - Connectique Jack

Microphones sans-fil (HF)

The t.bone TWS One (~ 60 €) - Connectique Jack
AKG WMS 40 Mini Earmike (~ 120 €) - Connectique Jack
Shure BLX14E-PGA31 (~ 275 €) - Connectique XLR et Jack
 

haut de page

éducation musicale - Rectorat de l'Académie de Nantes