Contenu

élèves allophones, enfants du voyage

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > actions éducatives > élèves allophones, enfants du voyage > actualités

contribuer à la bibliothèque du CASNAV, pourquoi ? comment ?

mis à jour le 25/05/2015


contribuer à la bibliothèque sonore du Casnav

Cette fiche présente les objectifs pédagogiques de la bibliothèque poétique du Casnav ainsi que quelques outils numériques utiles à l'enregistrement et à la publication des contributions.

mots clés : CECRL, français, oral, lecture à voix haute, allophone, poésie, FLS, upe2a, EANA, EFIV


Projet

Il ne s'agit pas d'un concours d'élèves, mais d'une bibliothèque sonore et visuelle poétique commune.
En effet, il ne s'agit pas d'un énième concours, mais bien plutôt de contribuer à une bibliothèque d'enregistrements commune. Ce projet vise aussi à sensibiliser les élèves allophones et voyageurs à la poésie de langue française, à les encourager à fréquenter les livres, à les accompagner dans leur découverte du patrimoine littéraire français, ainsi qu’à développer leurs compétences d’expression orale.
 
Un public de contributeurs qui s'élargit 
Pour l'édition 2014/2015, étaient invités à contribuer à cette bibliothèque les élèves allophones des upe2a et modules FLS ainsi que les élèves voyageurs.
A la rentrée prochaine, le public visé s'élargit à tous les élèves allophones et voyageurs, que ces derniers suivent leurs cours de FLS en classe spécifique ou qu'ils soient inclus en classe ordinaire.

Numérique et migrants
Cette opération est rendue possible par le développement du numérique éducatif, qui est de plus en plus considéré partie prenante du processus migratoire (Diminescu, 2005, Collin 2014), tant il facilite le maintien des contacts des migrants avec leur société d'origine et soutien leur intégration dans la société d'accueil, la France en l'occurence ici.
Le lien entre numérique et élèves allophones nous semble avoir donc tout son sens.

Un corpus soucieux du respect du droit d'auteur
Pour l'édition passée, le corpus était largement limité à des textes patrimoniaux de langue française.
Liberté est bien sûr donnée aux enseignants et élèves de choisir leurs textes hors de ce corpus mais il convient de s'assurer que ces poèmes sont bien libres de droit, c'est à dire qu'ils ont été écrits pas des auteurs disparus depuis plus de 60 ans.
Le Casnav fera son possible avant la prochaine édition pour obtenir les droits des éditeurs et ayant-droits pour étoffer cette sélection et y intégrer des poèmes plus récents.

Contexte

On ne travaille pas assez l'expression orale
L'idée de cette bibliothèque collaborative est née d'un constat : on ne consacre pas assez de temps à l'expression orale en cours de FLS et en cours de français en classe ordinaire.
 Il est instructif de relire cette étude (DESI 2006) réalisée en Allemagne en 2006 qui montre un temps de parole moyen par élève de classe de 30, de 21 secondes en cours traditionnel de langue, étude de laquelle on retiendra surtout que deux solutions s'offrent à l'enseignant pour augmenter ce temps de parole des apprenants :
  • laisser davantage la parole aux élèves en restreignant celle de l'enseignant; changer de posture en quelque sorte en tant qu'enseignant et préférer un rôle d'accompagnateur à celui d'un maître responsable du cours dialogué, trop magistral.
  • utiliser un appareillage, du type "laboratoire de langue" ou "baladodiffusion", ce qui entraîne une hausse sensible du temps de parole, passant de 21 secondes à 11 minutes par période de 45 minutes de cours pour une classe de 30 élèves.
Nous retiendrons ainsi la balado-diffusion comme une solution (voir plus loin).

LE
 CECRL
Cette opération s'inscrit pleinement dans les préconisations du Cadre Européen Commun de référence des langues (CECRL)
 en ceci que toutes les compétences langagières sont sollicitées et surtout celle de l'expression orale (EO) qu'elle soit ou non en interaction (EOI). Ce cadre rejoint le socle commun dans au moins deux compétences du palier 1 et 2.

Publier ses contributions pour les partager, les comparer et les améliorer

Cette bibliothèque poétique permet la compréhension et l'usage autonome des médias par les élèves et les enseignants qui sont à la fois lecteurs, producteurs et diffuseurs de contenus. Les enseignants ont à leur disposition un espace restreint, professionnel, collaboratif, "Caraïbes"  ainsi que la rubrique "nouveaux arrivants" du Casnav pour publier les productions de leurs élèves ainsi que leur témoignage.
Les élèves peuvent ainsi comparer les différentes contributions (vidéo et audio) publiées sur l'espace pédagogique.
Ce travail s'inscrit donc également dans une perspective d'éducation aux médias d'information (EMI) en ce sens qu'il 
contribue à une lecture critique, distanciée des contenus et qu'il permet de s'exprimer librement tout en produisant soi-même de l'information

Numérique responsable 
Le projet se veut également responsable sur le plan éthique. Aucune captation (voix ou image) d'élèves ne peut se faire sans une autorisation préalable du jeune contributeur et de ses responsables légaux. Les formulaires d'autorisation ont été rédigés à l'aide des modèles proposés par la boîte à outils de l'espace "Internet Responsable" d'Eduscol. 
 

 

 

Outils numériques

Audacity
L'outil est désormais bien connu désormais des professeurs de langue et de FLS. Rappelons tout de même qu'il permet très simplement d'augmenter le volume d'un enregistrement déjà réalisé, d'exporter son projet audio au format souhaité (le .mp3 est demandé dans le cadre de cette bibliothèque), de compresser un fichier trop lourd (le maximum autorisé étant ici de 6 Mo).



VLC média player
Ce célèbre lecteur multimedia open source français s'avère à l'usage le plus pratique outil pour retravailler facilement les fichiers vidéo. Le format .mp4 est demandé dans le cadre de cette bibliothèque.

Rappelons qu'il est très facile, sans se lancer dans un long et fastidieux montage, de seulement rogner, au début ou à la fin les vidéos avec un tel outil, et ce, afin d'éviter les temps morts. 
Les fichiers vidéos sont hébergés sur un serveur académique basé à Nantes : le Casnav reste donc pleinement propriétaire et gestionnaire de tous les fichiers hébergés.

Une application tablette pour travailler la phonétique articulatoire
L'application "Discours au Texte bloc notes", dont l'expérimentation en classe ordinaire de français a déjà fait l'objet d'un article dans la rubrique "Lettres" de cet espace pédagogique, peut être utilisé à profit pour travailler avec les élèves allophones.

Avant de passer à l'enregistrement, cet outil peut en effet permettre à l'élève de faire des progrès en phonétique articulatoire, en autonomie, à l'aide de la seule médiation de la machine qui retranscrira à l'élève en texte ce qu'il lui aura dicté, et notamment, ce qui est lié au déchiffrage : 
  • la fluidité de la lecture (accrochages lors de la lecture d'un mot, reprises, hésitations, tendance à marteler des syllabes de mots ...
  • l'articulation des mots, surtout celle des finales des mots (erreurs fréquentes [semblab] pour /semblable/, [mont] pour /montre/, par exemple)


L'équipement matériel : quelques pistes
  • Les ateliers Canopé peuvent, sous certaines conditions, prêter du matériel pour ce projet, notamment des valises de baladodiffusion ainsi que des flottes de tablettes dont l'ergonomie et le nomadisme se prêtent bien aux ateliers d'enregistrement mis en place en classe.
  • Pour cette édition, certains collèges et lycées ont eu recours à des prestataires privés extérieurs qui ont bien voulu prêter du matériel audio professionnel; le lycée Michelet de Nantes, par exemple, a bénéficié d'un prêt d'une radio associative de quartier.
  • Enfin, quand il n'y a pas à proximité de tablette, smartphone, mp3 disponibles ... il est peut-être souhaitable de faire l'acquisition d'un enregistreur numérique de qualité. Nous recommandons l'achat par l'établissement d'un enregistreur numérique portatif directionnel stéréo avec carte mémoire, de la marque Zoom, par exemple, dont les modèles d'entrée de gamme avoisinent les 100 euros.
La formation à ces outils numériques
  • Le RUPN (Référent pour les usages pédagogiques du numérique) de l'établissement qu'il conviendrait d'associer à ce projet peut être de bon conseil.
  • Là encore, Canopé peut mettre en place en établissement ou sur son site des formations dans ce secteur : ce fut le cas cette année dans le Maine et Loire.
  • Le CASNAV, enfin, est à la disposition des professeurs pour les assister dans cet aspect technique : mise à disposition de tutoriels, de conseils techniques sur l'espace Caraïbes, rencontre en établissement, réponse aux questions par messagerie à cette adresse :

ce.casnav@ac-nantes.fr

Des exemples de contributions audio


"Demain, dès l'aube", de Victor Hugo, lu à voix haute par Alvina

 


Plusieurs lectures à haute voix du poème de Guillaume Apollinaire, "le Chat" ... pour commencer avec Samia




... par Erison



 
... par Zia




Ces interprétations ont-elles vraiment à envier à celles que l'on trouve sur internet ?
sur littératureaudio par exemple ?

 

Des exemples de contributions vidéo



"Mors" de Victor Hugo, interprété par Nacéréddine,







"Invitation au Voyage" de Charles Baudelaire, interprété par Yamille et Elif,





"Le corbeau et le renard" de Jean de la Fontaine, interprété par un groupe d'élèves d'écoles de la Roche-sur-Yon,


 

 

Bilan de l'opération par les enseignants

Les témoignages
Les témoignages des enseignants des classes participantes ont été généralement positifs.
Catherine Pons, professeure en Mayenne nous a adressé le commentaire suivant :

"Pour le Printemps des poètes, j'ai choisi de faire participer tous les élèves d'un même groupe au cours d'une séance FLS. Je leur ai expliqué en quoi consistait le projet, puis je leur ai proposé un poème tiré du corpus. Après un court travail de présentation et de compréhension, on a travaillé la lecture à voix haute. Je les ai ensuite enregistrés avec un micro USB, ce qui m'a permis de passer d'un élève à l'autre très facilement. 
Les élèves se sont beaucoup investis, surtout lorsque je leur ai fait lire un vers / un passage chacun: c'était un travail collectif dont la qualité dépendait des efforts de chacun. Ils ont lu avec beaucoup d'application même si la production aurait sans doute été de meilleure qualité et plus fluide pour certains si chaque élève avait pu apprendre le poème en amont."

 
De même, l'équipe du CDSNAV de Vendée nous confie :
"Le voyage d'un poème dans 4 écoles de Vendée se concrétise par une  réalisation collective et à distance de 4 élèves dits à besoins éducatifs particuliers. Un classique de notre patrimoine culturel interprété par 3 élèves itinérants et une élève allophone tous en cycle 3 qui, grâce aux possibilités du numérique, ont appris à se connaître et à collaborer malgré la distance.

Plus value élève :

- un projet qui fédère des EFIV amenés à se croiser sur les aires d’accueil. Mayron me raconte qu'il a croisé Jordan sur l’aire d'accueil de la Roche. Fièrement, il m'explique qu'il l'a salué en lui disant « Hé ! Bonjour, Monsieur du Corbeau !" ce que le second lui a répondu également. ;-)
- un projet qui favorise l’intégration. Bien que le poème ait été travaillé en dehors du groupe classe lors des accompagnements par les enseignants spécifiques du CASNAV 85, nos élèves se sont rendus compte qu’ils travaillaient sur un poème écrit par le même auteur que les poésies apprises par les élèves de leur classe d’accueil. Quelle fierté !

Plus value enseignant :

- une entrée différente pour travailler la lecture ayant un objectif concret de production
- une motivation et implication dans les apprentissages qui s’en sont trouvées favorisées.
Un projet donc au service de compétence parfois délaissé lors des accompagnements (surtout pour les EFIV)
- l’expression orale
- le vocabulaire"

Evaluer les contributions des élèves

Evaluer les contributions des élèves
Les contributions, grâce aux enregistrements, peuvent être (ré)écoutées, comparées et donc (re)travaillées.

On pourra reprendre à profit la méthode d'évaluation proposée par les chercheurs Joachim Dolz et Bernard Schneuwly dans leur essai intitulé "Pour un enseignement de l'oral : initiation aux genres formels à l'école".

9 critères sont ainsi retenus :


  • Les critères liés au déchiffrage


1- fluidité de la lecture (accrochages lors de la lecture d'un mot, reprises, hésitations ...)
2- articulation des mots (surtout les finales des mots)

  • Les critères liés à la mise en évidence des constituants syntaxiques de la phrase


3- groupes rythmiques (sera observé notamment le respect du découpage en fonction de la structure syntaxique de la phrase ...)
4- respiration 
5- fin de phrase (intonation particulière, en général descendante mais aussi montante pour créer des effets particuliers ...)

  • Les critères liés au plan du texte


6- pauses (silences pour marquer le passage d'une partie à l'autre du texte)
7- variation du débit (entre parties du texte ou à l'intérieur du texte ...)
8- intonation expressive (dans les dialogues en fonction des personnages par exemple ...)
9- autres formes de marquage du plan (hauteur, intensité, couleur de la voix ...)
 

Retour à la bibliothèque du printemps poétique du Casnav

Retour à l'accueil de la rubrique "nouveaux arrivants" du Casnav

 
auteur(s) :

vaslin

haut de page

élèves allophones, enfants du voyage - Rectorat de l'Académie de Nantes