Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > EMC > leçons, démarches

la journée de mobilisation contre le harcèlement

mis à jour le 02/11/2016


ico.jpg

En  2015, la première journée nationale "non au harcèlement" a été organisée. Cette année, cette journée a lieu le 4 novembre. Voici une proposition de mise en oeuvre en classe de 6ème - 5ème.

mots clés : harcèlement, EMC



En collège, 7% des élèves subissent du harcèlement sévère, soit 233 000 élèves sur 3 332 000 collègiens. Si l'on inclut le harcèlement modéré, cela concerne alors 10% de nos élèves de collège. Ces chiffres sont issus d'enquêtes réalisées par la Depp en 2011 et 2013. C'est en 2013 qu'un plan de lutte contre le harcèlement est lancé par le Ministère de l'Education Nationale. Ce plan de prévention comprend 4 axes.
- sensibiliser : mise en place d'un site internet, centre de ressources et d'une page facebook.
- prévenir : mise à disposition d'outils pour animer des séances
- former : mise en place de formations dans un grand nombre d'académies
- prendre en charge : création d'un numéro vert (0 808 807 010) et d'un numéro spécifique pour les cyberviolences (0 800 200 000)

C'est à partir d'une des  nombreuses vidéos proposées sur le site institutionnel "Non au harcèlement" que j'ai choisi de mettre en activité mes élèves à l'occasion de la journée de mobilisation contre le harcèlement.
 

Une vidéo pour analyser une situation de harcèlement

 

La vidéo ci-contre a été visionnée en classe. Elle correspond bien à des situations déjà vécues (en tant que témoin, victime ou auteur) par les élèves. Ce film de sensibilisation montre une situation qui parait très banale et permet de mettre en évidence les mécanismes du harcèlement et les conséquences de celui-ci.
Immédiatement après la vidéo, j'ai distribué à mes élèves une fiche de travail : une sorte de blason en format A3 à compléter en groupe (îlots de 4 à 5 élèves). Les élèves répondent aux questions par écrit pendant une dizaine de minutes puis échangent leur travail avec, successivement, 2 autres groupes. L'organisation sous forme de blason permet aux élèves de rapidement identifier les éléments de réponse de chaque groupe. La mise en commun consiste à compléter, à partir des différentes propositions des élèves, un blason collé dans le cahier.
On peut également demander aux élèves de réfléchir à la forme : pourquoi un blason ? Il s'agit de montrer que décrypter les mécanismes du harcèlement est la première étape pour lutter contre celui-ci et que chacun, par ses choix, peut agir contre le harcèlement.
Cette possibilité d'agir contre le harcèlement est étudiée dans un deuxième temps.




 

Un jeu de rôle pour comprendre comment agir


J'ai divisé la classe en 3 groupes et chaque groupe a reçu un document différent :
- je suis auteur (lien)
- je suis victime (lien)
- je suis témoin (lien)

Ces documents ont été réalisés à partir du site institutionnel "Non au harcèlement".
Chaque groupe  a eu pour consigne de lire attentivement le document, de se préparer à répondre aux questions de leurs camarades, de préparer des questions pour les autres groupes incarnant un rôle différent.
Après une dizaine de minutes, chaque élève a pu poser ses questions, interpréter son rôle. Cet échange permet de revenir sur les mécanismes du harcèlement, de s'interroger sur les motivations des auteurs, sur les sentiments, l'absence de réactions visibles des témoins ou victimes.
Une mise en commun est ensuite réalisée sous la forme d'un tableau dans le cahier.
Le cours se conclue par un rappel des différents relais, à l'intérieur et à l'extérieur du collège, face aux situations de harcèlement.
 

Réaliser une production


Cette séance peut également introduire un projet de participation au prix "non au harcèlement" dont le dispositif est en ligne sur le site éduscol.
 
auteur(s) :

Elodie Soubise, professeur HG, Les Ponts de Cé

information(s) pédagogique(s)

niveau : Collèges tous niveaux, 6ème, 5ème

type pédagogique : scénario, séquence

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes :
Cycle 3 EMC

  • la sensibilité : soi et les autres (partage et réguler des émotions, respecter autrui et accepter les différences, manifester le respect des autres dans son langage et dans ses attitudes)
  • le droit et la règle : des principes pour vivre avec les autres (respecter tous les autres et notamment appliquer les principes de l'égalite des femmes et des hommes)
  • le jugement : penser par soi-même et avec les autres (prendre part à une discussion, un débat, un dialogue)
  • l'engagement : agir individuellement et collectivement (pouvoir expliquer ses choix et ses actes, savoir participer et prendre sa place dans un groupe)

Cycle 4 EMC
  • la sensibilité : soi et les autres (exprimer des sentiments moraux, les confronter avec ceux des autres)
  • le jugement : penser par soi-même et avec les autres (expliquer les différentes dimensions de l'égalité)

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes