Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > EMC

un parcours collège et justice

mis à jour le 08/08/2015


balance.jpg

Le conseil général du Maine-et-Loire propose un parcours collège/justice qui permet d'aborder le rôle de la justice, ses principes, son fonctionnement, mais aussi d'engager les élèves dans un projet de classe autour de la rédaction et du jeu de saynètes liées à la justice des mineurs.

mots clés : justice, droit, EMC




Voici un projet mené en classe de 4è sur le thème de la justice dans le cadre des anciens programmes d'éducation civique.

Les nouveaux programmes d'enseignement moral et civique du cycle 4 abordent toujours, dans la culture du droit et de la règle, le rôle de la justice, ses principes et son fonctionnement. Ce projet peut donc tout à fait trouver sa place dans une séquence conforme aux nouveaux programmes d'autant plus qu'il permet aussi de travailler les autres cultures : de la sensibilité, du jugement et de l'engagement.

En fonction de la progression choisie, il peut être traité soit en 5è, soit en 4è.
 


Le projet remportant un réel succès, il est conseillé de prendre contact dès la rentrée avec le conseil général du Maine-et-Loire.

Temps 1
: en janvier, les professeurs recoivent 4 propositions de saynètes impliquant des mineurs. Ils en choisissent une.

Pour notre part, nous avons pu inscrire deux classes et avons donc choisi deux saynètes :
- une adolescente qui a introduit en cachette un téléphone portable et des puces à son père détenu à la maison d'arrêt.
- deux jeunes qui ont volé une voiture, fait un excès de vitesse, un délit de fuite, ont détérioré des biens.

Les élèves reçoivent les grandes lignes de l'histoire et l'écriture commence. Elle s'est faite en atelier et en lien avec les collègues de français : les personnages et leur rôles sont définis, des groupes d'écriture sont constitués.

 
Temps 2 : le professeur envoie les premières ébauches de textes à ses avocats référents et convient d'une première rencontre avec les collègiens. Pendant une heure, les élèves échangent avec les avocats sur leurs saynètes : les erreurs, les manques, ils posent des questions.

L'écriture se poursuit alors en tenant compte des conseils donnés. Les rôles sont distribués.
Voir un exemple de saynète.

Temps 3 : le professeur envoie les textes à son comédien référent et convient d'une première rencontre. Pendant une heure, le comédien aborde la psychologie des personnages et aide les élèves à "rentrer" dans leur personnage.

Les élèves apprennent ensuite leur texte et travaillent la mise en scène.

Le comédien revient pour une seconde rencontre de deux heures et donne aux élèves des conseils de mise en scène.

Temps 4 : nos deux classes se sont rencontrées et ont joué leurs saynètes.

Temps 5 : une soirée de clôture est prévue au tribunal d'Angers. Mais toutes les classes ne peuvent pas y participer faute de place ou du fait de l'éloignement et de la date (un samedi après-midi de juin) qui rendent difficile le déplacement et la mobilisation des élèves.

 
 

Bilan


Nos deux classes ont apprécié travailler ce projet, elles se sont beaucoup impliquées à la fois dans l'écriture, elles ont fourmillé de questions qui leur ont permis d'apprendre beaucoup de choses sur les principes et le fonctionnement de la justice, mais aussi dans le jeu mettant à profit les conseils très professionnels du comédien.

Ce projet permet donc d'aborder :
- la culture de la sensibilité : les élèves ont exprimé des sentiments moraux à la fois dans leurs questionnements et le contenu de leurs saynètes.
- la culture du droit et de la règle : principes et fonctionnement de la justice.
- la culture du jugement : ils ont développé leurs aptitudes à la réflexion critique lors de l'écriture de leurs saynètes.
- la culture de l'engagement : ils se sont engagés et ont assumé des responsabilités dans ce projet. Tous comptaient les uns sur les autres lors de la représentation devant leurs pairs, impossible de se défausser!

Ce projet peut donc donner lieu à une évaluation continue par compétences.
 
auteur(s) :

Anne Docteur, collège Lucien Millet, Doué-la-Fontaine

information(s) pédagogique(s)

niveau : 4ème

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : atelier, classe

référence aux programmes : Nouveau programme d'enseignement moral et civique du cycle 4.

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes