Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > des exemples

évaluer

collaborer pour corriger

utiliser le pad dans e-lyco

ico.jpg

Comment faire de la correction d'un devoir un temps de remédiation qui mobilise nos élèves ?

Le pad peut-il apporter une solution qui permette une mise en activité réelle des élèves, la prise en compte des remarques et annotations du professeur et finalement les progrès de l'élève ?

Depuis la rentrée, le service pad permet de pratiquer l'écriture collaborative au sein d'E-lyco, sur un blog de classe par exemple. Pour cela, il suffit d'activer le service. Ensuite, les élèves peuvent accéder au pad, rédiger ; ils sont identifiés par des couleurs. J'ai choisi d'utiliser ce service afin de faire rédiger à mes élèves la correction de la question de synthèse de leur devoir d'EMC portant sur l'exercice des libertés.
Il s'agissait d'une évaluation sommative très classique : des questions de cours,  une étude de documents et la rédaction d'un texte explicatif avec pour consige : rédige un texte sur la liberté d'expression et ses limites.
Une échelle descriptive de compétences (utilisée depuis le début de l'année scolaire) était également fournie avec le sujet. 




En corrigeant les copies de mes élèves, j'ai complété la grille de chaque élève, annoté la copie et organisé les futurs groupes de remédiation. J'ai privilégié des groupes homogènes. La consigne était que les élèves rédigent ensemble une proposition de correction à partir de leur travail et des éléments de correction. Il fallait que dans chaque groupe, tous les élèves puissent s'investir sans se reposer sur un élève qui aurait mieux réussi le travail. J'ai également choisi de constituer des groupes plus ou moins  nombreux, variant de 4 à 7 élèves. Les groupes les plus nombreux étaient constitués des élèves ayant eu le plus de difficultés.


J'ai donc créé plusieurs pads dans le blog de la classe et indiqué aux élèves leur groupe. Le travail a été fait intégralement hors du temps de classe. Quelques élèves (4 sur une classe de 29) ne se sont pas du tout connectés. D'autres se sont connectés mais ont très peu participé. Cependant, le plus grand nombre s'est bien investi dans ce travail.




Mes objectifs étaient variés : d'une part que les élèves tiennent compte des remarques, annotations ou conseils portés sur leur copie, d'autre part qu'ils collaborent et s'entraident, enfin qu'ils parviennent à rédiger un texte structuré et argumenté.


Les échanges visibles sur le pad montrent que la collaboration s'est bien installée entre les élèves volontaires. Ils ont réussi à se lire mutuellement, se corriger et donner leur avis. Tous les groupes ont également réussi à produire un texte construit suivant un plan logique, avec une introduction. Toutefois, leurs échanges montrent que même s'ils font référence aux annotations portées sur la copie, ils ne parviennent pas à améliorer de manière significative les parties concernées. 

Ci-dessous, un exemple d'échanges entre élèves :



Lorsque les élèves écrivent sur le Pad, leur texte est automatiquement surligné d'une couleur. Ils peuvent ainsi identifier ce que chacun écrit.
Dans l'exemple ci-dessus, on peut constater que la collaboration fonctionne. Les élèves de ce groupe s'interrogeaient sur la construction de leur devoir. L'un d'entre eux finit par expliquer les attendus de la deuxième partie (les limites à la liberté d'expression), ce qui a permis aux élèves de terminer leur travail.



Le bilan est, de mon point de vue, tout à fait satisfaisant. L'écueil de la correction passive et donc sans intérêt est évité. J'ai souvent eu l'impression que les élèves ne portaient que très peu d'attention aux éléments de correction. Ici, ils ont dû les lire, en tenir compte, partager leur réflexion, se motiver pour achever le travail dans le temps imparti. 


Elodie Soubise, professeur HG, collège François Villon, Les Ponts de Cé
 

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes