Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > des exemples

socialisme et mouvement ouvrier en Allemagne de 1875 à aujourd’hui

mis à jour le 03/12/2012


WBrandt_pt.jpg

Le sujet présenté est une composition du thème 2 « Idéologies, opinions et croyances en Europe et aux États-Unis de la fin du XIXe siècle à nos jours »

mots clés : Baccalauréat, sujets ES/L, Allemagne, socialisme, mouvement ouvrier


L'attendu principal de ce sujet de composition est de faire état de l'évolution des doctrines politiques socialistes et de l'action ouvrière portée notamment par les syndicats depuis 1875 jusqu'à nos jours.

Le sujet pourra être proposé avec une chronologie indicative :
exemple de proposition :

  • 1875 : unification de deux principaux mouvements socialistes d'Allemagne au congrès de Gotha
  • 1890 : départ du chancelier Bismarck
  • 1918 : naissance de la République de Weimar
  • 1933 : interdiction des partis communiste et socialiste
  • 1949 : Séparation en deux États de l'Allemagne : RFA/RDA
  • 1959: congrès de Bad Godesberg
  • 1998-2005 : Gerhard Schröder chancelier d'Allemagne

Problématique :

La problématique retenue doit ainsi démontrer par le biais de l'exemple allemand que le socialisme, à travers ses déclinaisons politiques, et en lien avec l'action syndicale, a connu un véritable essor depuis la fin du XIXe siècle devenant l'une des deux forces politiques majeures du pays.
Il faut souligner que cette évolution réalisée sur une période longue (de 1875 à aujourd'hui) se fait en parallèle avec l'histoire, économique, sociale et même géopolitique de l'Allemagne.

Proposition de problématique
  • En quoi l'exemple allemand permet-il de montrer en Europe une évolution spécifique du socialisme et l'action syndicale depuis 1875 ?
  • Dans quelle mesure le socialisme et le mouvement ouvrier sont devenus depuis 1875 une force politique incontournable en Allemagne ?


Proposition de plan

Un plan chronologique ou chrono-thématique semble le plus indiqué pour traiter ce sujet ; on sera alors attentif à la pertinence des césures proposées par les candidats dans leur plan

proclamation janvier 1919
 

I- Émergence du socialisme politique et du syndicalisme allemand (1875-1917ou1918)


La date de 1875 (choisi comme le début du programme) coïncide avec le congrès de Gotha et la constitution du premier parti socialiste unifié, réunissant déjà deux mouvements aux ambitions opposées ; 1917 par la création de l'USPD duquel émerge le mouvement spartakiste de 1918, consacrant la rupture politique entre courant réformisme et révolutionnaire.
- Jusqu'au congrès d'Erfurt, la situation des socialistes est marquée par leur interdiction politique (loi antisocialiste 1878) et leur discussion interne notamment autour du « révisionnisme »
- Le congrès d'Erfurt de 1891 marque la naissance du SPD, appelé à devenir le parti socialiste de masse, devenant le 1er parti allemand après les élections de 1912
- Les syndicats quant à eux, autorisés dès les années 1860, comptent désormais de nombreux adhérents, se regroupant au sein d'une vaste et puissance confédération. Les actions syndicales se multiplient dans la période (ex en Ruhr en 1905)

II- L'épanouissement de la social-démocratie allemande face aux divergences et aux oppositions (1917/1918-1945)


- La crise politique de 1918 provoque une scission sanglante et définitive entre socialistes du SPD et communistes, les sociaux-démocrates sortant vainqueurs de cet affrontement.
- Devenu parti de gouvernement, en collaboration avec les syndicats, les socialistes plantent les bases de la social-démocratie allemande
- Cependant, le contexte économique et social vient remettre en question les principes mêmes de cette social-démocratie : opposition du KPD, émergence du NSDAP, accession d'Hitler au pouvoir et ses conséquences.

III- L'influence de l'histoire politique et économique allemande depuis 1945 : à la recherche d'un « modèle social allemand »


La fin de la 2nde GM et la séparation en zones d'occupation influence rapidement l'évolution des mouvements politiques socialistes opposés à l'Est et à l'Ouest :
- A l'Est : dictature de type soviétique (parti unique, syndicat unique, interdiction de la grève). On pourra noter la « revanche » pour certains anciens membres du KPD de la République de Weimar trouvant dans le régime est allemande des postes clés (tels Walter Ulbricht)
- A l'Ouest : le SPD doit se renouveler et fait évoluer ses idées lors du congrès de Bad-Godesberg de 1959. La cogestion devient un des piliers d'un « modèle social allemand ».
- La chute du mur ouvre une période de recomposition : la réunification, disparition du SED, évolution idéologique du SPD sur fond de désaffection syndicale, même si celle-ci leurs effectifs demeure de loin supérieurs au reste de l'Europe.
 
Autre proposition

En plus de faire évoluer les découpages chronologiques suggérés, on peut proposer une 4ème partie qui pourrait aller de 1990 à nos jours afin d'insister sur la période récente notamment l'opposition entre la voie empruntée par le SPD et une partie de la gauche recomposée autour du nouveau partie Die linke et de la contestation syndicale face à la « 3ème voie » initiée par Gerhart Schröder.

 
Remarque : il s'agit d'un thème difficile !

  • La principale difficulté du thème est d'articuler conjointement l'évolution du socialisme et du syndicalisme. D'ailleurs, le type de sujet de composition (utilisant un « et ») indique au candidat qu'il devra rendre compte des liens étroits qui unissent en Allemagne les mouvements politiques socialistes à l'action ouvrière syndicale.
  • Il faut évoquer et expliquer de nombreuses notions, délicates à manier : socialisme, marxisme, social-démocratie, cogestion...Etc.
  • Une période longue structurée par beaucoup d'évènements : si certains, vus en classe de 1ère, peuvent être réactivés, beaucoup n'ont pas été abordés (les repères du IIe Reich allemand et de la République de Weimar, les structures institutionnelles de la RDA rappelant la place du SED au cœur d'un État de type soviétique...)

Dans le cours du devoir, on s'attendra à trouver :

  • une maitrise du cadre chronologique lié à l'histoire de l'Allemagne pour le sujet en question (le rôle des socialistes et des syndicats au cours de l'empire, syndicats et mouvements socialistes à partir de 1933, l'évolution différenciée des doctrines socialistes entre RFA et RDA du temps de la bipolarisation, la réunification et ses enjeux pour les mouvements socialistes) ;
  • les différents mouvements politiques issus du socialisme autour de la dichotomie réformisme/révolution (SPD ; courant réformiste ; mouvement spartakiste ; KPD ; SED) ainsi que leurs principaux acteurs (Rosa Luxemburg ; Willy Brandt ; un des dirigeants de la RDA : W. Ulbricht ou E. Honecker ; Gerhart Schröder)
  • l'évolution idéologique de ces principaux mouvements politiques, principalement celle du SPD
  • les principaux syndicats et leurs participation sein du mouvement ouvrier (noms des principales centrales syndicales ; mouvements de grève retentissants ; principe de la cogestion)
Willy Brandt au congrès du Parti social-démocrate allemand à Bad Godesberg le 14 novembre 1959.

Source:    Ausserordentlicher SPD-Parteitag in Bad Godesberg 1959. Bankhardt. Bad Godesberg: 14.11.1959. Schwarz und Weiß.
Copyright:    (c) Archiv der sozialen Demokratie (AdsD)
 
On valorisera :

une connaissance plus détaillée des différents mouvements politiques et/ou syndicaux au cours de la période
les références aux acteurs, notamment les « pères » des évolutions idéologiques de ces mouvements
l'établissement du parallèle entre le socialisme appliqué en RDA et celui en URSS
les mises à distance critique de l'exemple allemand dans l'histoire de l'évolution du socialisme et mouvement ouvrier en détachant des phénomènes communs au reste de l'Europe (scission entre les mouvements réformistes et révolutionnaires aboutissant partout à la création de parti communiste) et d'autres spécifiques à l'histoire allemande (la situation bipolaire entre 1949 et 1989 et la problématique de la réunification)


On sanctionnera le candidat qui
dressera une simple évolution historique de l'Allemagne en oubliant que le sujet porte sur l'évolution du socialisme et du mouvement ouvrier.
 
auteur(s) :

Hugues Martin, professeur HG, Lycée Pierre Mendès France, La Roche-sur-Yon

éditeur(s) :

Claudie Ferchaud

information(s) pédagogique(s)

niveau : Terminale L, Terminale ES

type pédagogique : évaluation

public visé : enseignant

contexte d'usage :

référence aux programmes : Thème 2 - Idéologies, opinions et croyances en Europe et aux États-Unis de la fin du XIXe siècle à nos jours

Question : Socialisme et mouvement ouvrier
Mise en œuvre : Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875.

ressource(s) principale(s)

icone_bac.jpg les nouvelles épreuves du baccalauréat L/ES 25/11/2012
Sollicités par l'inspection pédagogique régionale d'histoire -géographie, quelques professeurs de l'Académie enseignant en terminale L/ES ont accepté de construire sur le modèle des annales zéro des e ...
baccalauréat, sujets0, Catherine Gadeau, Françoise Janier-Dubry, Gaël Reuzé

documents complémentaires

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes