Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement

la tempête Xynthia et la définition des zones noires

mis à jour le 01/05/2010


xynthia_carte_pt.jpg

Une ressource destinée plus particulièrement aux enseignants de collège. Ce travail permet d'aborder la notion de risque à partir d'un travail d'observations de cartes et d'orthophotographies.

mots clés : Xynthia, risque, édugéo, catastrophe naturelle


1.Un sujet déjà exploré par plusieurs collègues


Plusieurs pistes pédagogiques ont déjà été données sur la tempête Xynthia, notamment, et de façon très claire, sur le serveur pédagogique par Jacky Pouzin (suivre ce lien) et par Thomas Doublier (lien). Ces propositions pour le lycée peuvent bien sûr être adaptées au niveau des collégiens dans le cadre du cours de  géographie (classe de troisième) ou d'éducation civique (classe de cinquième).

2. Une adaptation pour le collège

Nous ne reviendrons pas sur les causes de la tempête, la sélection d'une photographie aérienne de 1920 grâce au logiciel en ligne Sigloire comparée à celle plus récente et complétée par une carte extraite du Géoportail, permettent de conduire une analyse suffisante pour déterminer les causes de la catastrophe naturelle. On peut très facilement compléter avec un document d'actualité. On est passé en moins d'un demi-siècle d'un espace agricole à un espace touristique densément bâti.
 
Orthophotographie littorale de 1920
Orthophotographie 1920
 
Orthophotographie littorale de 2006
Orthophotographie 2006
 
Carte IGN (1/25 000e)
Carte IGN
 

3. La gestion du risque après la catastrophe

Il convient bien sûr de voir avec les élèves la gestion du risque avant la tempête, notamment la construction des digues. La catastrophe naturelle survenue, le risque n'est pas upprimé. On propose ici de s'intéresser surtout à l'après-catastrophe et précisément à la définition des zones à risque par les préfectures. Les documents d'actualité montrent à quel point la décision de l'Etat est porteuse d'enjeux. On le montrera avec, par exemple, des photographies d'habitants penchés sur les cartes imprimées par la préfecture de Vendée.
Les habitants interrogent les cartes pour savoir si leurs maisons sont dans la zone noire (source : lemonde.fr)
habitants et carte
 
Ces définitions de zone noire ont suscité des polémiques et un des arguments avancés par ceux qui les contestent a retenu notre attention. En effet, de nombreux témoins, parfois relayés par les journalistes, s'interrogent sur la préservation des habitations côté mer et leur destruction côté terre. C'est oublier que le risque pris en compte n'est pas celui de la tempête mais celui de la submersion. Une simple manipulation avec le Géoportail permet de se rendre compte que les habitations qui seront détruites sont bien plus proches de la côte que celles préservées.
Capture d'écran d'un reportage télévisé (lien). Les maisons à gauche de l'image sont hors de la zone noire, contrairement à celle à droite de la route.
reportage TV
 
La carte des zones noires (préfecture de Vendée)
carte préfecture
Carte Ign avec le trait de côte ajouté en couche d'information.
trait de côte
 

4. Bilan

Ce travail ancre le cours dans l'actualité. Il est très mobilisateur pour les élèves. Il est une démonstration de l'utilité de la géographie. L'observation de ces différents documents peut se faire en classe ou en salle multimédia. Néanmoins, concernant Sigloire, on conseillera de s'appuyer sur des captures d'écran car les délais de chargement des images peuvent poser problème en classe.
 
auteur(s) :

Loïc Piquiot, Interlocuteur Académique pour les Tice

information(s) pédagogique(s)

niveau : 5ème, 3ème

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : non précisé

contexte d'usage : salle multimedia, classe

référence aux programmes : Classe de troisième
2. Notion transversale : l'aménagement du territoire
On met en évidence, à partir de cartes, des déséquilibres régionaux. L'étude des réalisations et des projets de l'aménagement du territoire permet d'introduire à l'examen des grands ensembles régionaux.

Classe de cinquième (programme d'éducation civique)
III. LA SÉCURITÉ ET LES RISQUES MAJEURS ( environ 20% du temps consacré à l'éducation civique)
CONNAISSANCES
La notion de risque majeur est étudiée en liaison avec le programme de géographie.
L'État et les collectivités territoriales organisent la protection contre les risques majeurs et assurent la sécurité sur le territoire national.
La sécurité collective requiert la participation de chacun.
DÉMARCHES
Dans le cadre du collège, l'élève est initié aux règles essentielles de sécurité, en fonction des risques liés à sa localisation. D'autres exemples précis pris dans l'actualité, sur le territoire national et dans le monde complètent l'étude.

ressource(s) principale(s)

submersion_pt.jpg la tempête Xynthia 01/03/2010
Comment mesurer la pression urbaine sur le littoral vendéen ?
Au lendemain du passage de la tempête Xynthia, il est possible de montrer avec  un sig en ligne les conditions de l'urbanisation ...
tempête, risques, sig, la faute sur mer , xynthia Jackie Pouzin

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes