Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > projets

les blessures de guerre

mis à jour le 13/03/2014


blesses_pt.jpg

À travers la correspondance, des témoignages sur les blessures.

mots clés : Grande guerre, Poilus, front, mémoire, commémorations, Centenaire


Les blessures de guerre


Pendant la guerre de nombreux soldats furent blessés, beaucoup sont morts faute de soin. Les gaz toxiques les rendaient aveugles, et les obus les mutilaient, les déformaient. Ces soldats sont plus connus sous le nom de « gueules cassées ». Ne pouvant recevoir les soins nécessaires, les médecins devaient amputer le membre. Les tables d'opération n'étaient que des grossières planches. Mais, un soldat atteint d'un éclat d'obus en 1914 était la plupart du temps destiné à mourir.

Des brancardiers puis une ambulance prenaient en charge les soldats blessés. L'Ambulance est un poste de secours avancé au plus près du front et capable d'accueillir des soldats blessés pour les premiers soins avant leur évacuation vers un hôpital militaire de campagne.


une ambulance anglaise

 
Les infirmières étaient souvent de jeunes femmes âgées de 21 à 38 ans. Lorsque les patients arrivaient par camion ou par chemin de fer, les infirmières étaient parmi les premières personnes à accueillir les blessés, à nettoyer leurs blessures et à les réconforter. Elles participaient aux chirurgies et c'est souvent à elles qu'appartenait la responsabilité de nettoyer les blessures postopératoires et de vérifier qu'il ne se produisait pas d'infections secondaires.

Des soldats en convalescence et leurs infirmières
 

Extraits de correspondances


« Bordeaux, le 7 avril 1916,
Quant à moi ma santé est bonne et mon bras ne me fait pas tant souffrir quoi qu'il est remis dans le plâtre. J'espère qu'étant déplâtré on me reformera. Quand donc viendront ces beaux jours.
René»


« La Pommeraye, 7 mars 1915, (...)
Oui c'est triste d'avoir une jambe en moins. Pour moi je suis toujours très heureux, seulement je m'ennuie sans mes jambes. A aussi les nerfs me travaillent beaucoup, chère sœur ça donne à penser que c'est mauvais cette fièvre (...) Enfin, je tiens toujours que je vais pouvoir »
Un frère à sa soeur

l'extrait sur l'amputation



Le bilan humain de la guerre 1914-1918 est effroyable : 9 millions de morts et 20 millions de blessés. Côté français, c'est 1,4 million de tués, 3.594.900 blessés, 600.000 invalides, 300.000 mutilés et amputés, 42.000 aveugles et 15.000 gueules cassées.
 
auteur(s) :

Anne Docteur

éditeur(s) :

Claudie Ferchaud

information(s) pédagogique(s)

niveau : 3ème

type pédagogique : démarche pédagogique, activité de recherche

public visé : enseignant

contexte d'usage :

référence aux programmes : I - Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914 - 1945)

Thème 1
La première guerre mondiale : vers une guerre totale (1914 - 1918)

ressource(s) principale(s)

poilu_15_pt.jpg histoires et mémoires de la Grande Guerre à travers les cartes postales de poilus 11/03/2014
Projet mené avec des 3emes de Doué-la-Fontaine sur des cartes postales de la Grande Guerre  qui  a obtenu en février 2014 le label national du Centenaire.(L'ensemble des ressources est attac ...
Grande guerre, Poilus, front, mémoire, commémorations, Centenaire Anne Docteur

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes