Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > projets

prise de notes, mémorisation, apprentissage à partir d'un travail audio sur le Japon

mis à jour le 30/10/2013


japon.jpg

réflexion autour de la prise de notes, la mémorisation, à partir d'un possible exercice prenant appui sur une émission de radio sur le Japon.

mots clés : mémoire, mémorisation, prise de notes, radio, niveau débutant numérique, e-lyco, e-lyco HG


La prise en notes est souvent entendue comme mémorisation rapide de l'essentiel.  Elle interviendrait pour pallier aux limites de la mémoire (dite buffer) en stabilisant par écrit des informations. Au demeurant, elle est un élément clé de l'apprentissage en activant justement une autre forme de mémoire.

« Les notes, mémoire externe, ont comme fonction de soutenir la mise en mémoire de travail de résultats intermédiaires utiles à l'élaboration de la compréhension ou de la solution. » (Anne Piolat, 2004)
 

comment l'élève parvient-il à noter ?


- En stockant, mentalement et par écrit, des informations entendues (pour l'exemple qui suit) et en gérant simultanément deux obstacles : la compréhension de ce qu'il entend et la mise en forme rédactionnelle avec ses contraintes connues (écrire vite, abréviations, etc.).

- La mémorisation se fait en notant, surtout lorsque l'activité de compréhension est sollicitée. Aussi, il est important d'apprendre aux élèves à réduire l'activité - trop souvent saturante quand elle est  seule signifiante - de prise de notes à une situation de compréhension.

- Durant une séance, les élèves doivent apprendre à être attentifs aux signaux que le professeur donne (plan, variations de la voix, invitation à la notation, etc.) tant pour rendre la prise de note plus efficace que pour lutter contre la chute de la capacité attentionnelle au fur et à mesure du cours.

Annie Piolat, Professeur au Département de Psychologie cognitive et expérimentale à l'Université d'Aix-Marseille, dans un compte-rendu de 2004 intitulé « La prise de notes, écriture de l'urgence », invite à une approche dite « triple tâche ». Cela peut permettre au professeur d'intégrer la démarche de prise de notes dans un processus d'observation que nous déclinerons ici en exercice autour du triptyque « Comprendre, rédiger, apprendre ».

Piolat, A. (2004). La prise de notes : Écriture de l'urgence. In A. Piolat (Ed.). Ecriture. Approches en sciences cognitives (pp. 206-229). Aix-en-Provence : Presses Universitaires de Provence. (lien vers le document).

un travail autour de « comprendre, rédiger, apprendre »

 

Les trois tâches

Mobilisation de ressources cognitives différentes

L'élève écoute une émission de radio

Ecoute/compréhension : tâche principale de l'effort demandé

Ecoute, concentration, temps imposé (celui de l'écoute),  compréhension, mémorisation. Vue linéaire du récit.

L'élève réagit rapidement en coupant le flux de l'émission (pause)

Réaction rapide sur l'effort précédent

Réaction, temps court (arrêt), vue fragmentaire, organisée du récit.

L'élève étiquette le processus qu'il a interrompu

Rétrospection et prise de notes

Mémoire, rétrospection, mémorisation, restitution, temps variable, vue d'ensemble du récit.

  ... Le cycle recommence sitôt la prise de notes effectuée.

A l'enseignant de vérifier comment, chez l'élève, se combinent ces tâches, quelles sont les pierres d'achoppement et ce qui doit être travaillé :
- L'écoute attentive du récit ?
- La capacité à prendre de la hauteur sur le récit et à le structurer, à s'interroger ?
- La capacité à remobiliser, à réinvestir la mémoire et à la restituer par l'écrit ?
- Par quel écrit ?
 

la mise en œuvre avec un exercice sur le Japon


France Culture permet, via son portail, de podcaster  et de réécouter aisément les émissions passées. Retenons ici « Concordance des temps » de Jean-Noël Jeanneney, chaque samedi matin de 10h à 11h. C'est une émission exigeante. Il est tout à fait possible d'opter pour une autre émission, plus facile ; le principe d'utilisation sera le même. De même, il n'est pas nécessaire de prendre l'émission dans son intégralité puisque notre exemple de mise en œuvre (les trois tâches) va la fragmenter en unités de compréhension.
L'émission du 09 juillet 2011 s'intitule « Les Japonais et la nature ». Elle retient ici notre attention tant pour conforter les connaissances sur le Japon - au regard des récentes catastrophes qui ont touché son territoire - que pour enrichir notre approche de la notion de risques et donc de ce qui détermine la vulnérabilité d'une société qu'il nous est, dans cette émission, proposé d'identifier. 

http://www.franceculture.com/emission-concordance-des-temps-les-japonais-et-la-nature-2011-07-09.html

Le travail peut être fait en salle multimédia et nécessitera deux heures (si l'on prend l'émission dans son intégralité). Les élèves disposeront de casques et écouteront l'émission en la ponctuant de pauses afin de compléter leur fiche de travail. Le travail peut également être fait en autonomie, à la maison, en utilisant e-lyco.

le travail à accomplir


Les élèves disposent d'une fiche de travail (.doc/.pdf) qui présente l'émission en trois colonnes. A gauche, le déroulement chronologique du fil de l'émission découpée, fragmentée en unités signifiantes. Au milieu, les titres à donner à ces différentes parties. A droite, les idées principales.

Pour aider l'élève dans ce travail, le tableau est parfois complété, des mots-clés sont là pour la restitution ou des questions sont posées pour cibler l'essentiel. Il est possible de modifier la fiche de travail selon les besoins, d'amener, par exemple, les élèves à déterminer eux-mêmes le séquencement.

Un corrigé est également disponible (.doc/.pdf).


Note : pour intégrer l'émission dans e-lyco, un petit didacticiel peut être utile (.pdf)
 
auteur(s) :

Vincent Folliot, IATICE - Collège René-Guy Cadou, Ancenis

information(s) pédagogique(s)

niveau : Lycée tous niveaux, Collèges tous niveaux

type pédagogique : démarche pédagogique, préparation pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : salle multimedia, travail autonome, travail à distance

référence aux programmes : Contexte possible d'utilisation pour cet exemple :

Lycée :
- Seconde, autour du thème 4 "Gérer les espaces terrestres" ("Les espaces exposés aux risques majeurs")
- Terminale ES/L, en marge du thème 1 "Le rapport des sociétés avec leur passé"

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes