Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

éducation aux risques, à la sécurité et à la défense en 5e et en 3e

mis à jour le 12/06/2016


icone inondation.PNG

proposition de deux séquences qui lient l'Histoire, la Géographie et l'EMC sur les niveaux 5e et 3e, pour l'éducation aux risques, à la sécurité et la défense

mots clés : défense, risque, JDC, sécurité


Présentation de la séquence en 5e

 
 

La séquence (5 heures) s’articule autour de deux séances de géographie suivie d’une séance d’EMC.

1- la première séance est une étude de cas qui permet de poser le vocabulaire spécifique à l’étude des risques technologiques. Il s’agit d’une tâche complexe en coopération ayant pour objectif la rédaction d’un article de journal.

2 – la seconde séance (en salle informatique) consiste à poser la question des risques à l’échelle départementale et à envisager les acteurs de prévention. Les élèves construisent une carte synthétique des risques en Loire Atlantique.

3 – la troisième séance place l’élève au centre du dispositif de prévention – le travail se fait à l’échelle de l’établissement et du PPMS local. Les élèves diffusent l’information dans les classes et élaborent une campagne d’affichage.
 

Présentation de la séquence en 3e


La séquence proposée (4-5h) s’articule autour d’une séance d’histoire qui porte sur la nature des rivalités et des conflits dans le monde après 1989.
Elle est suivie de deux séances d’EMC sur la sécurité et la défense.

Dans cette séquence, il peut être judicieux d’organiser des rencontres avec les acteurs de la défense : armée, gendarmerie, police, pompiers. On peut aussi envisager la venue de volontaires à un service civil.

1 – la première séance envisage le positionnement de la défense française sur la scène internationale (étude de cas) – quelles valeurs défend la France dans son engagement ? Quels moyens sont mis en œuvre ? Les élèves travaillent en groupe et élaborent une carte mentale.

2- la seconde séance recentre le débat à l’échelle nationale, quelle politique de défense globale ? Les élèves choisissent la forme à donner à leur réponse.

3- la troisième séance place l’élève au centre du dispositif d’engagement, sur ses responsabilités de citoyen avec la JDC et sur ses responsabilités au sein du collège dans la mise en place du plan Vigipirate. Ils mènent une enquête sur le dispositif de prévention puis diffusent l’information dans les classes.
 

Réflexions autour de la séquence de 5e


Analyse / Le programme de géographie engage sur le niveau cinquième une étude de cas sur un risque technologique.
La question s’articule autour de quatre mots clés : vulnérabilité, résilience (la capacité à se réadapter au traumatisme engendré par le risque), prévention, changement global

Il peut facilement être mis en rapport avec celui d’EMC « les citoyens face aux risques naturels ».
Le programme d’EMC permet d’aborder les notions :d’aléas, des contextes sociaux et politiques, des responsabilités individuelles et collectives
 
Quelles études de cas possibles ?

Le choix des études de cas doit être guidé par l'actualité. Bien qu’ancien (2011) il nous paraît intéressant en géographie de traiter de la catastrophe de Fukushima Daïchi :

     - seconde plus grosse catastrophe nucléaire de l’histoire

     - elle allie deux aspects qui répondent aux attentes de programme : un séisme, risque naturel qui a pour conséquence une catastrophe technologique

     - l'exemple permet de poser l’aléa et de mesurer assez facilement l’écart entre prévention du risque et conséquences du risque (responsabilités individuelles et collectives)
     - un autre aspect non négligeable : les ressources sont nombreuses, récentes car envisagent régulièrement les conséquences à long terme de la catastrophe et permettent l’enrôlement des élèves.

     - de plus l’exemple permet de s’interroger sur le risque nucléaire en France, seconde puissance nucléaire mondiale.


Comment articuler Géographie et EMC ?

     1 - On aura posé en géographie (grâce à l’étude de cas) le vocabulaire nécessaire à l’étude des risques.

     2 - sur le plan local. De ce point de vue on pourra étudier le plan local de prévention des risques (DDRM) (Dossier Départemental des Risques Majeurs)

- en "ligne de mire", on s’intéressera : aux types de risques en Loire Atlantique et aux moyens de prévention mis en place

     3- puis en EMCon change d’échelle pour se recentrer sur l’établissement et sur l’engagement citoyen avec un travail sur le PPMS de l’établissement.
Extrait des consignes pour les 5e

 
 

Réflexions autour de la séquence de 3e


Analyse / le programme d’histoire, thème 2, invite à faire une étude de cas sur un conflit dans le monde. Il nous paraît intéressant de lui faire correspondre l’étude proposée en EMC d’une action militaire dans le cadre de l’ONU. Cela permet d’envisager le rôle de la défense française à l’international.
 
Extrait d'un travail réclamé aux élèves de 3e



Vous trouverez ici l'ensemble de la réflexion, de la bibliographie et de la sitographie de cette séquence de 3e
Quelles études de cas possibles ? 

Là encore, on choisira en fonction de l’actualité. Le lien ci-dessous permet de visualiser rapidement les actions de l’ONU en cours (http://www.un.org/fr/peacekeeping/operations/current.shtml)

     Le cas de l’ONUCI (opération en Côte d’Ivoire nous paraît intéressant) ainsi que celui de l'opération Atalante (défense des intérêts économiques de l’Europe dans le Golfe d’Aden), mais le choix se fera à la discrétion du professeur en fonction de ses intérêts et de ce qu’il aura pu traiter en géographie comme spécifié dans les programmes « on peut croiser cette approche avec le programme de géographie », entendre Thème 3 sur l’influence de la France et l’Europe dans le monde .

Comment articuler Histoire et EMC ?

On peut avoir une démarche multiscalaire sur ce thème :

1 – étude de cas sur une opération menée par l’ONU avec engagement français ; quels sont les engagements européens et internationaux de la France dans le monde ?

2 – la défense en France, poser la question des missions de la défense nationale sur le territoire en montrant que ses actions sont multiformes (prévenir, protéger, intervenir)

3 – l’acte citoyen de défense – poser la question du sens de l’engagement – la JDCcomment, pourquoi ? Les alternatives au service militaire, l’engagement civil . 

Il nous paraît très important compte tenu de l’actualité de mettre en œuvre l’acte citoyen de défense et la responsabilisation dès le collège ; ainsi on étudiera le plan Vigipirate à l’échelle de l’établissement (comprendre les enjeux, quels dispositifs ? Mise en situation)
 
auteur(s) :

Mme FICHET et M. SCHOUMACKER

éditeur(s) :

Fabienne Joly

information(s) pédagogique(s)

niveau : 5ème, 3ème, Collèges tous niveaux, 1ère

type pédagogique : démarche pédagogique, scénario, séquence

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe, travail autonome

référence aux programmes :
En 3e :
Histoire : Thème 2 : enjeux et conflits dans le monde après 1989
EMC : l’engagement, agir individuellement et collectivement
Repère : la sécurité des personnes et des biens : organisation et problèmes.
- l’exercice de la citoyenneté dans une démocratie.
- journée défense et citoyenneté
- citoyens et défense nationale

En 5e : 
Histoire Thème 2 : enjeux et conflits dans le monde après 1989
EMC : l’engagement, agir individuellement et collectivement
Repère : la sécurité des personnes et des biens : organisation et problèmes.
- l’exercice de la citoyenneté dans une démocratie.
- journée défense et citoyenneté
- citoyens et défense nationale


ressources associées

icone inondation.PNG l'éducation aux risques, à la défense et la sécurité en 3e 14/06/2016
l'ensemble de la séquence de 3e sur l'éducation aux risques, à la défense et la sécurité
défense, ONU, dissuasion, JDC, Vigipirate Mme FICHET et M. SCHOUMACKER
icone inondation.PNG l'éducation aux risques, à la défense et la sécurité en 5e 13/06/2016
l'ensemble de la séquence de 5e sur l'éducation aux risques, à la défense et la sécurité
aléa, prévention, risque majeur, résilience, PPMS, tâche complexe Mme FICHET et M. SCHOUMACKER

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes