Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

la parité : évaluation et prolongements

mis à jour le 23/08/2010


paritévraie_pt.jpg

Une proposition d'évaluation et les prolongements possibles. (les documents sont téléchargeables en bas de la page)

mots clés : parité, condition féminine, égalité, évaluation


Évaluation  à l'écrit et à l'oral.

 
L'évaluation écrite

  • 1er mode d'évaluation écrite :
l'évaluation écrite comprend le travail sur les documents et un contrôle de la conformité avec la classe des informations notées par chaque élève dans son cahier. Cette note s'établit sur 10 points.

  • 2ème mode d'évaluation écrite :
avant la tenue du débat, chaque élève produit un petit paragraphe dans lequel il expose ses arguments rédigés soit en faveur de la loi, soit contre la loi, soit dans l'indécision. Cette note s'établit sur 10 ou 20 points.
L'évaluation orale

Elle comprend deux éléments. Elle est établie selon les principes du socle commun : accompli ou acquis / non accompli ou non-acquis
Les élèves observateurs évaluent l'attitude des participants en fonction des critères établis dans le règlement du débat : les observateurs remplissent une fiche permettant de pondérer l'évaluation du professeur.

 Noms des élèves évalués Nombre d'interventions
(un bâton par intervention)
 Attitudes favorisant le débat
(bâtons ou croix)
Attitudes nuisant au débat
(bâtons ou croix)
 

   

Les autres observateurs évaluent la pertinence des arguments énoncés par les participants en fonction des critères établis dans le règlement du débat : les juges remplissent une fiche permettant de pondérer l'évaluation du professeur.
Les élèves participant à l'encadrement du débat sont évalués en fonction du sérieux avec lequel ils ont rempli leur mission.

 Noms des élèves évalués Pertinence des arguments :
noter quelques mots-clés permettant d'identifier l'argument pertinent
ne noter que les arguments pertinents
 

 
 

L'évaluation globale

L'enseignant a relevé chaque type de fiches d'évaluation orale et chaque production écrite. L'ensemble des productions de l'élève (écrit ou écrit + oral) peut donner lieu à une note sur 10 ou à une note sur 20 points.

L'évaluation par le professeur de l'attitude et des arguments énoncés par les acteurs du débat doit être établie sur des critères objectifs. Si le débat est destiné à convaincre, la force de conviction peut être mesurée à l'aide d'une grille reprenant les axes majeurs de la démarche et les nécessités du socle commun :



Cette grille peut être soumise aux élèves lors des 3e et 4e étapes de manière à préparer le débat (et l'évaluation) dans les meilleures conditions.
 

Les prolongements de la démarche en éducation civique, en français...

 
À l'issue de la visite de l'élue ou de la représentante d'association, l'enseignant peut évoquer la cas particulier de l'éducation nationale ou la parité est respectée en terme de qualification, de salaires, de répartition des postes à responsabilités.

Le mode de débat fondé sur le face à face suppose un prolongement obligatoire. Deux équipes de 6 élèves (4 à 8) qui s'opposent au cours du débat représentent une demi-classe.
Pour permettre une évaluation de chaque élève dans toutes les fonctions du débat, il convient d'organiser, dans l'année, un autre débat sur un thème différent.
Pour ce second débat, les élèves n'ayant pas pris la parole jusque là seront obligatoirement intégrés dans une équipe.
La perception et l'image de la femme peut être étudiée dans le cadre du programme de français, notamment en deux entrées différentes :
  • au cours de l'étude des fabliaux et romans du Moyen Âge, la classe pourrait, par exemple, analyser la place faite aux femmes dans Le Roman de Renart. Il serait ainsi possible de faire apparaître l'origine lointaine de leur disqualification dans les mentalités.
  • dans le cadre d'une étude sur le roman et l'amour courtois, la classe découvre une société chevaleresque dans laquelle la femme est l'égale de l'homme, elle détient même une emprise forte sur le chevalier prêt aux prouesses les plus téméraires pour mériter l'amour de sa dame. Apparaîtrait ainsi l'idée que l'image discriminée de la femme n'est pas une fatalité ancrée dans les siècles.
 
auteur(s) :

Laurence Mennessier, Guillaume Martin, Philippe Clémence

ressource(s) principale(s)

parité_pt.jpg comment réduire les inégalités : le problème de la parité hommes - femmes 11/07/2010
Le problème de la réduction des inégalités est abordé à partir du cas concret de la place des femmes dans notre société.
parité, débat, discrimination, femmes, égalité Laurence Mennessier, Guillaume Martin, Philippe Clémence.

documents complémentaires

les modalités d'évaluation orale et écrite la grille d'évaluation au format pdf

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes