Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

un monde de migrants, mise au point sur la question (0)

mis à jour le 01/06/2017


migrant icone.jpg

Comment aborder la diversité et l'ampleur des migrations transnationales en classe de 4ème ? Le monde connait actuellement une nouvelle période de migration de masse. A la différence de la première - de 1880 à 1920 -, les migrations actuelles se caractérisent par leur diversité tant pour les flux que pour leurs facteurs. Par ailleurs, ces flux sont aujourd'hui pour une partie largement médiatisés. Nous avons donc choisi de travailler à partir d'expériences vécues mais également d'associer l'éducation aux médias et à l'information.

mots clés : migrants, EMI, mobilités, migrations, flux migratoire



L'ONU définit les migrations comme toute mobilité d'individus, définitive ou pour une durée de séjour supérieure à une année, pour une motivation économique et/ ou politique en direction d'un pays tiers.
D'après l'ONU, en 2015, 244 millions de personnes vivaient dans un autre pays que celui dans lequel elles sont nées.

Dans le cadre du thème 2 - les mobilités humaines transnationales - en classe de 4ème, le 1er sous thème, portant sur un monde de migrants,  invite les enseignants à traiter de l'ampleur des mouvements transnationaux de population, la diversité des motivations et des flux, leur lien avec la mondialisation.

Les mobilités mettent en relation des lieux du monde à toutes les échelles, sont des pratiques de territoires concrètement vécues, transforment les territoires,  l'économie, les sociétés.

Ce thème permet d’aborder des questions majeures : les possibilités accrues de déplacements, les situations de conflit, de tension ou de risque, le contrôle des flux et la fermeture des frontières, les migrations de travail qui sont le reflet des inégalités, la diversité des flux et des migrants. Il permet également l'éducation aux médias et à l'information, tant le sujet est médiatisé.

Les migrants représentent 3.5% de la population mondiale. Il ne faut pas s’arrêter à ce pourcentage qui pourrait paraitre mineur. Catherine Wihtol de Wenden, dans l’Atlas des migrations, note que le phénomène des migrations s’est mondialisé et que « depuis ces vingt dernières années, nous sommes entrés dans une nouvelle ère de migrations de masse » (une première période de migrations de masse s’échelonne de 1880 à 1920). En effet, le nombre de migrants internationaux a fortement progressé depuis 25 ans : 152 millions en 1990, 173 millions en 2000, 222 millions en 2010.

Le phénomène migratoire n’est pas une réponse conjoncturelle à une pénurie de main d’œuvre mais une tendance profonde de l’humanité liée aujourd’hui aux grandes lignes de fracture du monde, aux liens transnationaux, aux conflits, au tourisme international de masse, aux changements climatiques, aux diasporas des connaissances.

La hausse du nombre de migrants s’accompagne également d’une diversification des catégories de migrants. Le profil du migrant travailleur à la chaine ou ouvrier agricole s’efface. Femmes, mineurs isolés, experts, professionnels diplômés, séniors, touristes, réfugiés, demandeurs d’asile, déplacés environnementaux forment un ensemble beaucoup plus disparate. Catherine Wihtol de Wenden précise « qu’il est nécessaire d’avoir des ressources, des réseaux et des connaissances pour migrer ; aussi les migrants sont-ils rarement les plus pauvres ». (op. cit.)

Selon l’ONU, le continent européen est le 1er foyer d’accueil des migrants (avec 76 millions soit 30% du total mondial) dont 53 millions dans l’Union européenne ; l’Amérique du Nord accueille 54 millions de migrants, l’Océanie 8 millions. Les pays développés concentrent 57% des migrants, les pays en développement 43%, principalement en Asie et en Afrique.

En Europe, le flux de réfugiés est aujourd’hui d’une grande ampleur et provoque une crise d’accueil. Les valeurs des Etats démocratiques se trouvent face à une immigration de masse, au développement d’une immigration irrégulière, à la mise en place de politiques de dissuasion et de répression, à la multiplication des murs ou camps.

Le monde arabe, l’Afrique, l’Asie sont confrontés à d’importants changements. Ces régions restent des terres d’émigration mais deviennent également des régions d’immigration et de transit. Elles sont au cœur des mobilités internationales.

Face à cette nouvelle période de migrations de masse, quels sont les enjeux politiques à venir ?

  • La question du « vivre ensemble » dans les grandes agglomérations. L’urbanisation est un facteur qui accélère les migrations.
  • L’augmentation du nombre de réfugiés environnementaux en raison des changements climatiques
  • La négociation d’accords entre les pays de départ et d’arrivée
  • La montée des sentiments xénophobes, les replis souverainistes identitaires
 

le programme



Ce que préconise la fiche ressource éduscol :

Les mobilités révèlent les interconnections du monde, reflètent les inégalités et les différences entre territoires et populations. 4 points sont à aborder de manière prioritaire :



Ce thème permet d’aborder des questions majeures : les possibilités accrues de déplacements, les situations de conflit, de tension ou de risque, le contrôle des flux et la fermeture des frontières, les migrations de travail qui sont le reflet des inégalités, la diversité des flux et des migrants.

La mise en œuvre proposée consiste en l’analyse d’un parcours de migrant à différente échelle afin d’étudier l’espace parcouru, les phases et la durée, les motivations et les liens entre le migrant son pays d’origine et son pays d’accueil. La mise en perspective permet de localiser et d’étudier les flux à l’échelle mondiale ainsi que les grandes régions de départ et d’arrivée, les inégalités liées à la mondialisation.

 

présentation de la séquence


Dans une première partie, nous avons choisi d'étudier des parcours de migrants et de mener un travail de cartographie ou d'Arts Plastiques. Dans un deuxième temps, nous avons associé le thème des migrations à l'EMI et nous nous sommes demandé comment les flux migratoires étaient traités dans les médias. Enfin, dans un dernier temps, nous avons étudié plus particulièrement les flux migratoires vers l'Europe et la France afin d'en mesurer les conséquences sur les territoires et de battre en brèche des idées reçues.

La présentation complète de la séquence et le bilan sont à télécharger ici
Cliquez ici pour la 1ère partie
Cliquez ici pour la 2ème partie
Cliquez ici pour la 3ème partie

bibliographie


Wihtol de Wenden Catherine, Atlas des migrations : un équilibre mondial à réinventer, Autrement, coll. Atlas/Monde, Paris, 2016.

Textes et documents pour la classe N°1105, Quitter son pays, Canopé, 15 septembre 2016.

 
auteur(s) :

Aurore Mariel, professeur HG
Elodie Soubise, professeur HG collège F. Villon
Justine Girarel, professeur HG

information(s) pédagogique(s)

niveau : Cycle 4, 4ème

type pédagogique : démarche pédagogique, scénario, séquence

public visé : non précisé, enseignant

contexte d'usage : classe, salle multimedia

référence aux programmes : 4ème - Thème 2 : les mobilités humaines transnationales ; sous thème 1 : un monde de migrants

ressources associées

migrant icone.jpg un monde de migrants, l'Europe face aux migrations (3) 17/06/2017
Dans cette dernière partie de la séquence, nous nous sommes attachés à montrer la transformation des territoires, le contrôle et la fermeture des frontières ainsi que les dissensions au sein du contin ...
migrants, mobilités, migrations, flux migratoire, frontière Elodie Soubise; Aurore Mariel; Justine Gigarel
migrant icone.jpg un monde de migrants, les migrations dans les médias (2) 05/06/2017
Les flux migratoires sont aujourd'hui largement médiatisés. Le programme y fait une référence explicite en indiquant qu'elles "sont souvent au centre de l'actualité". Un t ...
migrants, EMI, mobilités, migrations, flux migratoire Elodie Soubise; Aurore Mariel; Justine Gigarel
migrant icone.jpg un monde de migrants, parcours de migrants (1) 05/06/2017
Comment aborder la diversité et l'ampleur des migrations transnationales en classe de 4ème ? Le monde connait actuellement une nouvelle période de migration de masse. A la différence de la premi ...
migrants, EMI, mobilités, migrations, flux migratoire Elodie Soubise; Aurore Mariel; Justine Gigarel

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes