Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > ressources

compte-rendu conférence "les traites, les esclavages et leurs abolitions" de M. Grenouilleau

mis à jour le 01/07/2019


Capture.JPG

conférence de M. Grenouilleau : "les traites, les esclavages et leurs abolitions"

mots clés : abolition, esclave, esclavage, abolition


introduction : comment définir la notion de traite ?


Plusieurs approches possibles : évolutionniste ; transitionnelle (parallèle entre esclavage et naissance de l'état) ; approche conditionnelle (guerres et échanges). Il existe un esclavage non colonial (cf Alain Testard "L'esclave, la dette et le pouvoir" Errance, Paris, 2001)

L'esclavage : un phénomène très ancien, très répandu mais pas universel. Ex.: Australie.

Définition traite-esclavage. Traite : le mot signifie "échange". Ex : traite des blés. La traite sous entend : achat-vente-transport. Deux problèmes : - la mortalité - le sex-ratio Conséquences : achats renouvelés d'esclaves !

Echanges = 1 réseau géographique et une coopération de fait entre les différents acteurs. La traite : un arsenal idéologique !

Esclavage: Qu'est-ce que l'esclavage?

M. Grenouilleau préfère définir la notion d'esclaves
L'esclave est toujours l'autre
L'esclave : la propriété d'un autre
L'esclave : on eut tout lui demander. La fonction de l'esclave peut être très diverse : travailleur de force, esclave à talent spécialiste de son domaine, précepteur, homme ou femme de compagnie
Bilan : une humanité mise en sursis.

Combien ? Pour la traite occidentale entre 1450 et 1870: 12 millions de personnes déportées, pour la traite orientale 17 millions, pour la traite interne: 14 millions mais sans doute bien plus (le plus grand Etat esclavagiste à la fin du XIXe siècle est le Dahomey et le Nigeria).
Plan d'un bateau négrier anglais

Source Wikipedia : Stowage of the British slave ship Brookes under the regulated slave trade act of 1788
 

première partie : "le trafic triangulaire"


1. Triangle et navire

La carte classique du commerce triangulaire donne une vision très incomplète : elle omet les ports autre qu'européens, les autres formes d'échange (dont la droiture), les sociétés africaines et coloniales. Elle donne l'image d'une traite qui ne se limite qu'aux côtes et ne fait pas apparaître le rôle des hinterlands.
Le navire négrier est un navire marchand classique transformé pour augmenter le volume de l'entrepont. L'entrepont d'un navire marchand est occupé par les ancres et aux marins. Dans un navire négrier, l'entrepont est plus grand pour introduire des échafauds ce qui permet la possibilité d'avoir deux étages. L'entrepont est parfois modifié directement sur les côtes d'Afrique.
Le navire négrier est un navire militarisé. La surveillance est constante face à un taux d'entassement réel. Le voyage (de 1 à 6 mois) est atroce autant physiquement que moralement. Le taux de mortalité des esclaves - 11à 13 % - transportés n'est lié ni à la traversée ni lié aux pavillons. Il est davantage lié à la région d'importation des esclaves et aux trajets forcés intérieurs.
On a pu calculer le taux de mortalité des marins d'un navire, il a été supérieur : 17% (dû aux maladies contractées en Afrique).

2. Routes et statistiques

Les routes maritimes sont liées aux vents et aux courants.
La zone concentrant les ports de traite s'étend du Golfe de Guinée à l'Angola. La Sénégambie est la région la plus proche mais également la moins ponctionnée. Cela montre le rôle des hinterlands.
Les principales zones d'arrivée sont le Brésil et les Caraïbes. Seulement 2 à 3 % d'esclaves arrivés aux Etats-Unis.
En termes statistiques, 3 périodes se distinguent :
1519-1700 : effectifs fluctuants
1700-1800 : apogée de la traite
Après 1800 : période de décrue
(cf. https://www.slavevoyages.org/)

3. Origines

Dans l'Antiquité, les esclaves noirs sont peu nombreux. Il n'y a pas de courant d'échange très marqué avant l'expansion de l'empire musulman.
La traite occidentale se développe fin XVII° siècle dans un contexte où les préjugés racistes sont inexistants (ex: St Maurice représenté noir)
L'essor de la traite est lié à l'essor de la grande plantation. La grande plantation est un espace productif où chaque m² est utilisé. C'est le besoin de main d'œuvre qui explique la traite.
La première main d'œuvre est constituée d'engagés blancs. Mais le nombre d'engagés diminue à la fin du XVI° siècle - au début du XVII° siècle car l'Europe connait une reprise économique. La traite augmente.
Cette augmentation s'explique également par la conjonction des intérêts des Etats mercantilistes (qui poussent à l'expansion du système colonial), des armateurs et des planteurs.

deuxième partie : les opérations en Afrique


1. La "production" des esclaves

Ils proviennent d'une guerre, sont tribus d'une puissance, lors de disettes ils peuvent être vendus par la parentèle, sont issus de la "reproduction", d'un jugement, de rapt... des sources très variées
 
2. Le transport

Les esclaves sont transportés avec des cangues, sous la surveillance d'Africains avec des durées de voyage qui peuvent être longues et engendrées jusqu'à 25% de mortalité.

3. L'échange

L'image est celle du Blanc dominant la négociation sur l'Africain, la réalité est bien différente: deux courtiers, un Blanc, un Noir traitent d'égal à égal. Les esclaves sont regroupés et transportés dans de petits bateaux jusqu'aux bateaux négriers.
Ce sont les puissances littorales africaines qui imposent plutôt leurs règles et font jouer la concurrence entre les puissances européennes.

4. Les marchandises de traite

L'image est celle d'Africains naïfs achetant des pacotilles, et de Blancs jouant de cette naïveté. En réalité, les négriers paient des coutumes pour pouvoir avoir le droit de négocier, puis ils négocient des assortiments de produits (textile, armes, alcool...). Ce ne sont pas des produits de faible valeur.
C'est un commerce rentable pour les deux parties contractantes, mais inéquitable.
 

troisième parie : l'abolitionnisme


1. Du juste et/ ou de l'utile ?

Chaque pays à ses "saints": le Royaume Uni, les Quakers, la France, les Lumières... tous des philanthropes.
Au Royaume Uni on constate au XVIIIe s. que le système colonial devient préjudiciable au libre échangisme d'après Eric Williams. Lorsque les Anglais abolissent l'esclavage, ils subventionnent alors le sucre libre.
L'abolitionnisme va provoquer 1,8 % de baisse du PIB au Royaume Uni pendant une décennie.
Abolitionnisme a intérêt économique mais aussi politique : c'est le juste et l'utile en même temps. : l’Angleterre contrôle les navires de commerces internationaux pour savoir s’il y a des esclaves à bord et devient par cette occasion « gendarme des mers ».
La révolution de St Domingue va fragiliser le mouvement abolitionniste. Des esclaves sont parties prenantes aux cotés de Toussaint Louverture, et deviennent même des militants. Elle a un rôle important et en même temps unique/exclusif cette révolte puisque précurtrice dans le mouvement abolitionniste en même temps qu’elle fut unique et non reprise. Il faudra attendre une cinquantaine d’année pour que l’abolitionnisme finisse par se répandre dans les sociétés esclavagistes.
Finalement, les liens entre esclavage et abolitionnisme sont complexes.

2. L'abolitionnisme: révolution / 3 principes / facteurs de réussite

Révolution : car l'esclavage est critiqué dès Aristote, et ne va pas de soi, mais l'humanité s'en est accommodé: le droit naturel s'y oppose mais pas celui des gens. Car l’abolition se fait au moment de l’apogée de l’esclavage, à une période où le commerce des esclaves n’a jamais été aussi important.
Trois principes : L'abolitionnisme s'appuie sur des principes comme des valeurs universelles ex: le droit naturel = le droit des gens. Il s'appuie ensuite aussi sur une morale sacrée (chez les catholiques et les protestants) et une morale profane (celle des Lumières). Pour les premiers l'esclavagisme est péché et pour les seconds il est crime et va à l'encontre du progrès. Et enfin, au XVIIIe s. des individus deviennent acteurs de réflexions comme Fromageau (1698) ou James Dore (1788)==> processus de démocratisation avec interpellation des individus.
Facteurs de réussite : Donc de quelques uns, les abolitionnistes plus nombreux usent de la force et du droit, ce qui fait que la traite s'arrêtera quand elle ne sera plus rentable. Durant un processus d'un siècle environ, on abolira d'abord la traite, puis l'esclavage. Avec des abolitions composites, que deux radicales : à St Domingue, puis après la guerre de Sécession aux Etats-Unis.

3. La rhétorique abolitionniste

Les abolitionniste utilisent le terme de "cruauté", interpellent la morale : utilisation du fouet, séparation des familles, l'utilisation des supplices... (voir gravures)
La propagande abolitionniste est faite par et pour les Occidentaux: on ne voit pas de représentation d'esclaves heureux libérés, mais plutôt des esclaves remerciant la monarchie ou la république
Il existe aussi une propagande esclavagiste. On y oppose la morale aux réalités économiques.

4. De la traite à la colonisation ?

Question posée : l'abolitionnisme a-t-il un lien avec la colonisation ? La traite a été remplacée alors par un commerce légal. Le travail libre serait plus rentable que celui de l'esclave.
Vers 1860 : certains abolitionnistes pensent à l'installation de fermes modèles en Afrique, donc pas de volonté colonisatrice. Ce qui changerait du commerce de comptoirs : cela n'a pas fonctionné.
Fin 19e : les Européens rentrent à l'intérieur du continent africain et constatent l'importance du commerce des esclaves. On pense d'ailleurs à une intervention militaire soutenue par le pape et évêque Lavigerie, avec un argument humanitaire.
Les abolitionnistes ont trouvé des arguments aux colonisateurs.
_______________________________________________________________________

Ici quelques "lectures" complémentaires:

- RetroNews qui propose un ensemble documentaire composé d’articles de presse portant sur le contexte de l’abolition de l’esclavage en 1794 ;

Radio France qui met à disposition un podcast de la série « C’était à la Une » de France Culture sur « La grande joie du père Duchesne, janvier 1794 », réaction au décret de la Convention nationale abolissant l’esclavage dans les colonies du 4 février 1794 dans le journalLe Père Duchesne.

Sur l’abolition de l’esclavage en 1848 :

- Le Château de Versailles propose un document pédagogique autour du tableau "L’Abolition de l’esclavage dans les colonies françaises " (27 avril 1848) par François Auguste Biard. Ce même tableau est commenté dans l’offre « L’Histoire par l’image ».

- Lesite.tv met à disposition une vidéo sur la« Portée et mémoire de la deuxième abolition de l’esclavage », extraite du documentaire "Histoire de l’abolition de l’esclavage". D’autres vidéos extraites de ce documentaire sont disponibles pour aborder cette thématique de l’abolition de l’esclavage. (source : Eduscol)
 
contributeur(s) :

équipe site Histoire Géographie

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux, 4ème, 2nde

type pédagogique : connaissances

public visé : enseignant

contexte d'usage :

référence aux programmes : Lycée - Thème 2 - chapitre 1 : "L'ouverture atlantique: les conséquences de la découverte du "Nouveau Monde"

ressources associées

entrave vignette.jpg la traite transatlantique du XVIIe au XIXe siècle 25/05/2011
Le nombre d'esclaves déportés par la France depuis la côte africaine est fortement lié à l'histoire politique de la métropole. L'occasion d'aborder avec les élèves l'étude d'un thème sur un temps long ...
traite transatlantique, esclavage. Loïc Piquiot
negrier.jpg travailler le récit en histoire en situation de tâche complexe 13/08/2014
Il s'agit d'un travail mené en classe de 4è sur la capacité à raconter ( la capture, le trajet et le travail forcé d'un groupe d'esclaves) dans une situation de tâche complexe.
raconter, récit, tâche complexe, traite, esclaves ANNE DOCTEUR
navire.jpg la traite négrière atlantique, l'exemple nantais 05/07/2008
Projet initié par l'Inspection Académique 44. L'Inspection d'Histoire-Géographie l'a soutenu et encouragé. Il a permis d'établir des relations entre de nombreux partenaires (ville, musées, archives, C ...
traite négrière, musées, archives, XVIII siècle, Nantes Dominique Nordez
Capture9.JPG parcours histoire de l'esclavage en 4ème 05/03/2017
une proposition de travail collaboratif sur la thématique de l'histoire de l'esclavage du XVIIIème siècle à nos jours associée à l'utilisation d'un questionnement formulaire sur l' ...
esclavage, numérique, travail collaboratif
vignette.png analyse critique d'un document iconique : le commerce triangulaire 07/06/2019
Les manuels scolaires proposent des représentations de la traite atlantique : une approche critique est nécessaire.
commerce triangulaire, traite atlantique, traites négrières

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes