Contenu

physique chimie

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > physique chimie > enseignement > expériences et manipulations

les applications sonométriques peuvent-elles concurrencer et à terme remplacer les sonomètres ?

mis à jour le 05/11/2017


noiseCapture.png

Dans le cadre du Passeport Recherche, la classe de 1ère STL du lycée Alcide d'Orbigny (Bouaye) a travaillé avec l'IFSTTAR (Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux).
 
Les élèves ont cherché à répondre à la problématique suivante: les applications sonométriques peuvent-elles concurrencer et à terme remplacer les sonomètres ?

 

mots clés : sonomètre, application sonométrique, passeport recherche


L'ensemble du travail accompli qui met en évidence et décrit les limites de ces applications est résumé à l’adresse :

https://sites.google.com/site/applicationssonometriques/

Les élèves ont consacré 2 h par semaine d’octobre 2016 à mai 2017 pour ce projet et ont présenté leurs résultats lors de la journée de restitution à la faculté des sciences et des techniques de Nantes, qui réunit tous les lycéens de l'académie ayant participé au Passeport Recherche.

Ce travail, alternant élaboration, mise en œuvre, analyse de mesures et amélioration des protocoles a permis à chaque élève de profiter de cette réussite collective en répondant aux nombreuses questions des participants au passeport recherche, preuves de l’intérêt porté à leurs investigations. Il leur a alors été possible de partager cette construction progressive des connaissances.

A l’issue de ce passeport recherche, le travail des lycéens a engagé l’IFSTTAR à développer sa propre application sonométrique pour Android : NoiseCapture App, ce qui donna tout son sens au travail de qualité effectué.

Ce projet a apporté beaucoup aux élèves de STL car ils ont été capables de :

  • Lire et comprendre des documents scientifiques (spectre de fréquence du son de référence proposé par l’IFSTTAR) ;
  • Communiquer à l'oral lors d'une présentation (journée de restitution à la faculté des sciences et techniques de Nantes devant tous les lycéens de l’académie ayant participé au Passeport Recherches, présentation puis réponses aux questions) ;
  • Communiquer à l’écrit pour décrire, expliquer ou argumenter de façon claire et organisée (réalisation d’un site internet le plus clair et complet possible) ;
  • Passer d'une forme de langage scientifique à une autre (description du comportement des différentes applications sonométriques et des différents smartphones à travers la lecture d’un tableau puis présentation et interprétation des résultats sous forme d’un graphique) ;
  • Réaliser des travaux de manière autonome et méthodique puis coopérer (la classe était organisée en plusieurs groupes devant gérer une des parties du site internet et de ses résultats) ;
  • S’informer et informer de manière critique (recherche et exploitation d’informations de nature scientifique sur le son) et plus globalement développer leur esprit critique : réaliser que les applications sonométriques peuvent ne pas être fiables, présenter un résultat assorti de son incertitude ;
  • Utiliser des outils numériques (création d’un site web (tableur, grapheur, texte, présentation, etc.) ;
  • Mener une démarche scientifique et modéliser (les mesures et les observations faites dans la salle semi-anéchoïque à l’IFSTTAR ont été suivies d’une recherche de modèle simple pour expliquer les résultats) ;
  • Comprendre la démarche d’un chercheur et de l’ingénierie (visite de l’IFSTTAR et du département travaillant sur la diminution du bruit urbain).
 
auteur(s) :

Anne Cheillan et Tanguy Morisseau

information(s) pédagogique(s)

niveau : 1ère STI

type pédagogique : travaux pratiques, démarche pédagogique, activité de recherche, activité de découverte, production d'élève

public visé : élève, enseignant

contexte d'usage : laboratoire, sortie pédagogique

référence aux programmes :

haut de page

Encadrants : Benoit Gauvreau (Chargé de recherche à l’IFSTTAR), Anne Cheillan et Tanguy Morisseau (professeurs de physique-chimie - Lycée Alcide d’Orbigny)

physique chimie - Rectorat de l'Académie de Nantes