Contenu

sciences de la vie et de la Terre

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > svt > enseignement > cycle 4 > Le vivant et son évolution > besoin des cellules

préparation et observation de l'amidon dans les chloroplastes de Cabomba

mis à jour le 07/11/2015


IconCabo.JPG

Description de la technique de coloration de l'amidon dans les chloroplastes de Cabomba. Une technique beaucoup plus simple, rapide que dans le cas de l'Élodée car les feuilles de Cabomba sont beaucoup plus fines (seulement 3 couches de cellules ce qui facilite la coloration, le rinçage et l'observation) : images et exploitations pédagogique en seconde et spécialité de Terminale S.

mots clés : Cabomba, chloroplaste, amidon, coloration, photosynthèse, laboratoire


Matériel et Produits utilisés
Préparation
Photos obtenues
Exploitation possible avec les élèves
Crédits



Le matériel :


Cabomba sur pied
- Du Cabomba en bonne santé.

- Un lot de Cabomba, éclairé, dans une eau enrichie en hydrogéno-carbonate de potassium.

- Un lot de Cabomba, à l'obscurité, dans de l'eau distillée.

- Ciseaux, Pinces fines, lames, lamelles, coupelles.
Microscopes.

- Caméra sur microscope (1,3 Mpx) ou appareil photo numérique.



Les produits utilisés :


- De l'eau distillée (pour les rinçages).

- Du Lugol, attention : les meilleurs résultats sont obtenus en diluant le Lugol  du commerce au 1/2 ! (Le lugol du commerce contient pour 100ml, 1g d'iode et 2g de iodure de potassium).
 
 


Préparation


La préparation avec le Cabomba est beaucoup plus simple que pour les Élodées car il n'y a pas besoin de passer par l'étape de décoloration à l'alcool...et peut donc se faire directement par les élèves.

  1. Coloration au Lugol :
    Couper un rameau de Cabomba qui était placé dans les conditions idéales pour la photosynthèse et un autre rameau de Cabomba qui, lui, était à l'obscurité.
    Attendre seulement 10 minutes (il fallait 30 minutes pour l'Élodée) pour que l'eau iodée pénètre bien dans les cellules du Cabomba et réagisse avec l'éventuel amidon.
     
Coloration Cabomba eau iodée


Rinçage :
Placer les rameaux de cabomba dans une coupelle d'eau distillée, bien rincée pour évacuer la couleur de fond jaune liée à l'eau iodée
Environ 5 minutes de rinçages sont nécessaires.
 Décoloration Cabomba Eau distillée
Montage Cabomba


Montage et observation
:


Placer entre lame et lamelle et dans une goutte d'eau distillée, une toute petite partie (une fourche) des rameaux de Cabomba traités.


...et observer au microscope.


Retour

Observations et photos obtenues


 L'observation est beaucoup plus aisée pour les élèves car la surface observable est plus étroite et l'épaisseur de la feuille de cabomba est beaucoup plus faible (environ 3 couches de cellules seulement), ce qui rend la mise au point très facile.

Les photos suivantes ont été obtenues avec un microscope optique (grossissement X40, X100 puis X400), sur lequel a été adapté un appareil photo numérique ou une caméra numérique (1,3Mpx) pour obtenir le zoom de la dernière photo de chaque série.

- Photos obtenues avec des feuilles de Cabomba exposées à la lumière et colorées par le lugol :

 Cabomba Exposée à la lumière Microscope X40Cabomba Exposée à la lumière Microscope X100Cabomba Exposée à la lumière Microscope X400Cabomba Exposée à la lumière Microscope X600

- Photos obtenues avec des feuilles de Cabomba non-exposées à la lumière et colorées par le lugol :
   Cabomba Obscurité Microscope X400Cabomba Obscurité Microscope X600

Retour

Exploitation possible avec les élèves :



  • Dans le cadre du programme de seconde, pour la partie I : Cellule, ADN et unité du vivant - L'hétérotrophie et l'autotrophie sont 2 grands types de métabolisme.
     
  • L'objectif d'une telle manipulation peut être la localisation de la synthèse d'amidon : que cette synthèse est réalisée dans les chloroplastes.
     
  • Les élèves réalisent le prélèvement et la  coloration des feuilles par le lugol (pendant les 10 minutes nécessaires à la coloration, les élèves peuvent tester le lugol sur différents sucres et ainsi montrer qu'il est le réactif spécifique de l'amidon).
     
  • A l'issue des 10 minutes de coloration,  les élèves réalisent le rinçage, le montage entre lame et lamelle puis l'observation au microscope.
     
  • Une capture d'image, un dessin d'observation ou seulement un croquis peuvent être réalisés.
     
  • Une comparaison des 2 observations et un bilan sur la localisation intracellulaire de la synthèse de l'amidon peuvent-être demandés aux élèves.

Retour


Crédits


  • Cette manipulation a été mise au point grâce au concours de Virginie Boisnault, technicienne au Lycée Chevrollier.
     
  • Toutes les photos sont utilisables pour un usage non commercial avec accord de leur auteur : Franck Buron-Mousseau.

     
Retour
 
auteur(s) :

Franck Buron-Mousseau, professeur de SVT au lycée Chevrollier à Angers
Virginie Boisnault, technicienne au lycée Chevrollier à Angers

information(s) pédagogique(s)

niveau : 2nde, Terminale S

type pédagogique : travaux pratiques

public visé : enseignant, personnel de laboratoire

contexte d'usage : laboratoire, classe, atelier

référence aux programmes :

Cellule, ADN et Unité du vivant

Diversité et complémentarité des métabolismes

 Energie et cellule vivante

 

ressource(s) principale(s)

VignetteFTRessources.png Fiche technique : La localisation cellulaire de la photosynthèse 05/02/2019
Déterminer à quel endroit la photosynthèse a lieu dans les cellules chlorophylliennes de l’élodée.
élodée, chloroplaste, amidon, coloration, photosynthèse, laboratoire Karelle COCHET

documents complémentaires

ressource
Images grand format
fichier zip à décompresser
    télécharger

haut de page

sciences de la vie et de la Terre - Rectorat de l'Académie de Nantes