Contenu

sciences de la vie et de la Terre

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > svt > enseignement > lycée > seconde > biodiversité seconde

études des espaces utilisables pour la conchyliculture

mis à jour le 21/11/2012


conchy vignette

L'utilisation conjointe d'observations menées sur le terrain et au laboratoire et d'un système d'informations géographiques permet de montrer que la conchyliculture ne peut être implantée que dans les zones relativement réduites du littoral atlantique. Il s'agit d'un des enjeux d'utilisation et d'aménagement de ces zones convoitées. Le développement économique de la filière conchylicole apparaît limité par de nombreux facteurs.

mots clés : conchyliculture, littoral, zone intertidale, sortie, SIG, WFS, IFREMER, geolittoral, parc à huître


conchy26Au cours d'une sortie sur le terrain les installations de parcs à huîtres sont facilement observables au nord du passage du Gois entre le continent et Noirmoutier. Les huîtres sont conditionnées dans des poches fixées aux tables et croissent à l'abri des prédateurs marins comme les étoiles de mer.
 
conchy27Cette sortie permet aussi d'observer de nombreux membres de l'écosystème littoral tels que des annélides, des bivalves, des gastéropodes et des algues brunes. La vie dans la zone de balancement des marées semble ainsi liée à la capacité à s'accrocher ou à s'enfoncer sur ou dans un support solide.

Cette vie fixée crée des contraintes trophiques. Les élèves sont appelés à émettre des hypothèses sur la nutrition des bivalves observés.
 
conchy28Si la sortie a lieu lors d'une marée de grande amplitude, les élèves constatent que les pêcheurs à pied amateurs sont très nombreux et exploitent activement la zone intertidale en concurrence avec les ostréiculteurs professionnels. Il y a donc là potentiellement un conflit d'usage de la zone intertidale.
 

Observations au laboratoire



La dissection d'un bivalve peut être réalisée ou observée à partir d'un document multimédia. Le site http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/ATP/dis-hui.htm donne des indications et montre des clichés qui pourront éventuellement se substituer à la manipulation.
 
conchy30Des prélèvements d'eau dans une flaque et de la pellicule superficielle des sédiments lors de la sortie permettent d'observer les organismes microscopiques souvent très mobiles.

Une vue au fort grossissement (objectif x40) montre que ces organismes sont souvent des diatomées qui contiennent de la chlorophylle à l'intérieur de leur unique cellule. Ces organismes présents dans l'eau de mer pourraient être utilisés comme aliment par les bivalves filtreurs.

Les clichés ont été réalisés avec un microscope à tête numérique tel que celui décrit dans cette ressource.
conchy29
Le problème des conditions nécessaires à la conchyliculture est donc posé : Les bivalves doivent disposer de supports solides et de phytoplancton en quantités suffisantes.


Utilisation de photos aériennes et de cartes


 
conchy01Le SIG Quantum GIS permet d'afficher les photos aériennes numérisées de la zone d'étude.
 Malheureusement certaines correspondent à la marée haute et ne permettent pas de localiser les installations conchylicoles.

Les données utilisées ici sont la BDOrtho et le scan25 de l'IGN.

On trouvera dans cette rubrique le tutoriel pour l'utilisation de QGIS et les informations nécessaires à l'acquisition des données IGN dans le cadre de la gratuité "Recherche et enseignement".

Ici ont été superposés dans le SIG, le Scan25, la BDOrtho2004 de la Loire-Atlantique qui correspond à une période de basse mer et la BDOrtho2006 de la Vendée correspondant à la pleine mer. La zone géographique se situe au nord du Gois le long de la côte continentale.
 

Utilisation des données du serveur "GeoLittoral"

 
conchy02En utilisant les procédures décrites dans le tutoriel pour QGIS 1.8 les couches d'information WFS du serveur GéoLittoral (http://www.geolittoral.developpement-durable.gouv.fr/comment-acceder-aux-donnees-via-r39.html) sont importées dans le Système d'Informations Géographiques.
 
conchy03Il s'agit essentiellement de la cartographie des zones intertidales et des zones de cultures marines.

Malgré leurs imperfections (le lac de Grand Lieu et l'île de Noirmoutier cartographiés comme zones intertidales !) ces données permettent de se rendre compte que les cultures marines sont toutes inscrites dans la zone de balancement des marées.
conchy05
 

Acquisition des données "Sextant" de l'Ifremer

 
conchy06L'Ifremer met à disposition des données sur son serveur baptisé "Sextant"

http://www.ifremer.fr/sextant/fr/web/guest/accueil

Dans la partie "Catalogue" plusieurs modes de sélection possibles. La recherche libre avec le mot Chlorophylle permet d'accéder à différentes ressources.
 
conchy07Parmi celles-ci les cartes mensuelles moyennes de chlorophylle a en mg par m3 sont téléchargeables.
conchy08
 
conchy09Un clic sur le mois désiré se traduit par le transfert du fichier dans la zone "Panier". Il faut alors choisir la projection et "Appliquer les critères".

conchy10
 
conchy12conchy11
déclenche l'affichage d'une boîte de dialogue qu'il faut renseigner pour passer à la suite.
 
conchy13Le message de prise en compte permet de vérifier que tout s'est passé normalement.
 
conchy14Le message reçu comporte trois modalités de téléchargement. C'est la troisième qui est préférée.
 
conchy15

La décompression du fichier téléchargé avec 7-zip génère un dossier numéroté.
conchy16
conchy17Dans chacun des dossiers, trois fichiers correspondent à l'image, les fichiers pdf et xml sont les métadonnées de l'image tandis que le fichier tif est l'image elle-même.
 

La chlorophylle a comme indicateur de l'abondance du phytoplancton


conchy19L'image est chargée dans le projet sur la conchyliculture mais son affichage en pseudo-couleurs ne permet pas de faire une étude de la quantité de chlorophylle.
 
conchy20L'utilisation du pointeur d'information conchy18 permet de constater que les pixels terrestres sont codés -99, que les pixels mixtes sont codés -999 et que les étendues marines présentent des valeurs comprises entre 0 et 20. Il s'agit de mg de chlorophylle par m3.
 
conchy21
Dans l'onglet "Style" des propriétés de la couche, il faut sélectionner "Palette de couleur" et passer ensuite à l'onglet qui porte ce nom.
conchy22

Pour générer une nouvelle palette de couleurs, choisir le nombre d'entrées et cliquer sur "Classer". Une palette allant du bleu au rouge est affichée. Les valeurs de limites seront changées ainsi que les étiquettes. Il faut ensuite "Ajouter une entrée" qui caractérisera les pixels "terrestres" avec les valeurs négatives. Le bouton "Apply" permet de prévisualiser le résultat. La validation l'affiche et un clic sur le petit + en face de la couche traitée affiche sa légende.
 
conchy23conchy24
On voit que les zones littorales sont nettement plus riches en chlorophylle a que les eaux situées au large. Les points blancs correspondent à de rares pixels en dehors des limites de classes car la chlorophylle y est très abondante. Cette abondance de la chlorophylle a est mise en relation avec l'abondance du phytoplancton et donc avec la nutrition des huîtres.
 

Aspects économiques et sociaux


conchy31Les ressources nutritives pour les bivalves filtreurs apparaissent donc rares et localisées sur une mince bande côtière. Les espaces propices aux installations conchylicoles sont aussi assez peu abondants et susceptibles d'être utilisés pour d'autres activités humaines. Le développement de ces activités économiques est-il possible et correspond-t-il à une réalité constatée ?

conchy32Les éléments d'information présents sur le site de l'observatoire régional économique et social permettent de constater que cette filière ne se développe pas. Il faudra, en relation avec la géographie et les sciences économiques et sociales étudier les facteurs autres que biologiques et géographiques comme les problèmes de transmission et d'entretien des entreprises et des concessions et ceux du recrutement d'employés pour cette filière très spécialisée et aux conditions de travail difficiles (voir cette page).


Démarches pédagogiques


L'ensemble de ces manipulations et documents n'a pas vocation a être intégré en l'état dans une démarche pédagogique. En fonction du niveau des élèves et du contexte (tâche complexe, TP, MPS, TPE, etc.) certains travaux comme les connexions aux serveurs WFS ou les téléchargements seront exécutés par le professeur alors que d'autres correspondent plutôt à des manipulations d'élèves mais cette répartition peut être modulée en mettant à la disposition des élèves des fiches techniques telles que celles présentes dans le tutoriel pour QGIS 1.8. ou les fiches du site Sigea.
 
auteur(s) :

François Cordellier, professeur de SVT au lycée Jean Perrin de Rezé

information(s) pédagogique(s)

niveau : 2nde, 1ère L, 1ère S, 1ère ES

type pédagogique : sortie pédagogique, travaux pratiques, tutoriel, étude de cas

public visé : enseignant

contexte d'usage : sortie pédagogique, laboratoire, salle multimedia

référence aux programmes :

La biodiversité, résultat et étape de l'évolution

Science et vision du monde

Science et aliments

Nourrir l'humanité

haut de page

sciences de la vie et de la Terre - Rectorat de l'Académie de Nantes