Contenu

sciences de la vie et de la Terre

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > svt > enseignement > ressources pédagogiques

La synesthésie : un exemple de "correspondances" SVT/ Lettres

mis à jour le 20/11/2011


logo syn.jpg

A partir de Correspondances de Charles BAUDELAIRE et de documents scientifiques, les élèves travaillent l'argumentation littéraire et la démonstration scientifique. Les 2 séances proposées ont été réalisées en accompagnement personnalisé en classe de seconde. Elles peuvent également avoir lieu en classe de première.

mots clés : synesthésie, acompagnement personnalisé, IRM, Baudelaire, rédiger


Objectifs et déroulement de la séquence

Pluridisciplinarité :
La séquence d'accompagnement personnalisé se déroule en 2 séances de 1 à 2 heures. Les 2 enseignants peuvent intervenir en même temps.

  • La première séance est basée sur l'étude d'un texte de Baudelaire : Correspondances  
  • La seconde est plus orientée SVT avec utilisation de l'imagerie médicale.

Convergences méthodologiques dans l'analyse et la rédaction :

Travail sur l'argumentation ou la déduction :

Comprendre ce qu'est la synesthésie et son intérêt poétique :
La synesthésie est prise comme exemple de convergence disciplinaire. 

 

1ère séance : Approche poétique de la synesthésie et témoignages

 

Charles BAUDELAIRE 

  Correspondances

 

La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
- Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.




Le travail porte essentiellement sur les 2 derniers tercets : les élèves doivent définir les correspondances sensorielles que l'auteur décrit dans le deuxième quatrain « Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. »

Support : livre de Français de seconde.

 

Ce travail est mis en parallèle avec des témoignages et un test d'isolement perceptif

 

Témoignages :

1    « Enzo, 43 ans : « Un excrément d'animal, je l'identifie au goût qui me vient lorsque je le sens. Pour le chat, ça me fait l'effet d'une eau très sucrée, plutôt agréable. Alors que le chien fait naître un goût amer, très déplaisant. » Enzo est synesthète. Un drôle de nom pour un drôle de phénomène : la synesthésie (du grec, syn, « avec » et aisthêsis, « sensation »). En clair, ses sens communiquent les uns avec les autres. Là où vous reniflez une odeur, il capte en plus une saveur. »



2    « Catherine, 44 ans : « Une porte qui claque, dans le noir, fait naître l'image d'une sorte de damier avec de forts contrastes noir et blanc. Les figures qui m'apparaissent sont souvent géométriques, parfois colorées, avec des droites qui se coupent, parfois des formes circulaires ». »


Source : Extrait de Sciences et Vie Junior, Hors Série n°52 d'octobre 2005

3   Extrait de l'émission scientifique «Impatience », du 14.07.2008, présentée par Nancy Ypsilantis sur la Radio Suisse Romande et disponible en Podcast.

Source : http://podcast.rsr.ch/media/la1ere/impatience/20080714-synesthesie.mp3

 
Test d'isolement perceptif (ou de ségrégation) :

« Seriez-vous capables de compter les Q cachés dans cette image. »

 

 Test 1 : pour un non synesthète 

L'image est projetée 2 secondes


Test 2 : la même image vue par un synesthète


 
Autre test présent sur le site de l'IRNP
http://acces.inrp.fr/acces/ressources/neurosciences/neuros_apprentissage/association_perceptives/HubbardFig.jpg

Bilan de la séance:

Les élèves doivent rédiger un bilan (par groupe de 3) sous forme d'un argumentaire définissant la synesthésie et son utilisation en poésie.
Après comparaison des bilans, on extrait les points méthodologiques ayant permis de les rédiger.

 

2nde séance : Utilisation de l'imagerie médicale


Les groupes de 3 élèves de la séance précédente sont reformés.
Durant cette séance, les élèves doivent analyser différents documents et répondre, sous la forme d'une démonstration, à la question suivante :
"Démontrez que le 3ème IRM pourrait correspondre à celui d'une personne synesthète lisant un texte noir sur fond blanc."

Chaque groupe dispose :

1.   D'un texte expliquant simplement le principe d'une IRM

2.   Une cartographie de l'hémisphère gauche (d'après E. HUBBARD)

  Source INRP : http://acces.inrp.fr/acces/ressources/neurosciences/neuros_apprentissage/association_perceptives

3.   De 3 IRM obtenu avec Eduanatomist

 

IRM n°1 : 
Le sujet lit des lettres noir sur un fond blanc





Référence Eduanatomiste  / NeuroPeda :
IRMsujet13251anat
et
IRMsujet13251fonc_Rvwfa
 

IRM n°2 :
Le sujet observe une lumière colorée




Référence Eduanatomiste / NeuroPeda:
IRMsujet131331anat
et
RMsujet131331fonctionnelVisionCouleurs
 

IRM n°3 :
Superposition des IRM 1 et 2
 
Fiche méthodologique : utiliser Eduanatomist
http://acces.inrp.fr/acces/ressources/neurosciences/demarches-pedagogiques/FichetechniqueEduanatomist.pdf


Bilan de la séance:

Après comparaison des bilans, on extrait les points méthodologiques ayant permis de les rédiger.
Puis, les techniques d'analyse et de rédaction sont comparées.

Les élèves font le constat que:

   1.   Dans les 2 situations, ils ont dû :
                Extraire des informations importantes; ce qui impose un tri
                Les relier dans un ordre logique afin de former une justification structurée

   2.   Seule la disposition de leur justification change selon que l'on rédige une démonstration ou une argumentation.
 

Bilan de la séquence et remarques


Cette séance permet de "décloisonner" les élèves en leur faisant remarquer les similitudes méthodologiques dans 2 matières leur semblant opposées : une technique qu'ils maîtrisent dans l'une leur sera utile dans une autre.
Elle permet également une harmonisation du vocabulaire méthodologique.

La première séance dure souvent 2 heures selon le temps passé pour étudier le quatrain. Ceci peut être évité par un travail en amont durant le cours de Français ou une séance d'AP.

Il est plus difficile de travailler avec "Voyelles" d'Arthur Rimbaud pour un niveau seconde.
 

Arthur RIMBAUD


Voyelles

 
A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d'ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges ;
- O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux !



 

Initialement, je souhaitais baser cette séquence sur ce poème. Il permet, dés le premier vers, de déterminer les perceptions chromatiques des 5 voyelles de l'alphabet et on y trouve des références aux couleurs (glaciers, sang...), à des sons (vol des mouches, rire, silences...) et à des odeurs (la puanteur).

 

Cependant, mes collègues de Français m'en ont dissuadé. Le vocabulaire et analyse sont complexes comparés à Correspondances.

Je l'ai tout de même utilisé au moment des témoignages en le projetant avec la correspondance couleurs / voyelles imposée par Rimbaud.


Malheureusement, cette année, pour des raisons d'emploi du temps, je n'ai pas pu organiser de séance commune avec mes collèges de Français.

Ressources et documentation



1. Sciences et Vie Junior, Hors Série n°52 d'octobre 2005

2. « Hearing Colors, Tasting Shapes » article de Vilayanur S. Ramachandran and Edward M. Hubbard dans Scientific American de mai 2008 (en anglais)

3. « L'étrange monde du synesthète », article de E.M. Hubbard et Frédéric-Joliot dans Médecine et Enfance de décembre 2005

4. « Cas n°12 confusion des sens », article de Anne Woehrlé présent sur Acces-INRP : http://acces.inrp.fr/acces/ressources/neurosciences/vision/cas_anomalies_vision/cas12/cas12

5. « L'étrange monde de la synesthésie », article de Edward M. Hubbard de l'INSERM unité 562 présent sur Acces-INRP : http://acces.inrp.fr/acces/ressources/neurosciences/neuros_apprentissage/association_perceptives

6. Université de Toulouse - CNRS , Jean-Michel.Hupe http://www.cerco.ups-tlse.fr/~hupe/synesthesie.html

7. France Inter : « Sur les épaules de Darwin » , présentée par JC Ameisen , émission du le 12 février 2011

8. RSR : « Impatience », présentée par N Ypsilantis, émission du 14 juillet 2003


Enfin, merci à Martine Bernard, professeur de lettres classiques au lycée Albert Camus, pour ses conseils dans mes choix de textes.

 
auteur(s) :

Nicolas Aubry, professeur de SVT au lycée Albert Camus, NANTES

information(s) pédagogique(s)

niveau : Lycée tous niveaux

type pédagogique : exercice, analyse de pratique, démarche pédagogique

public visé : non précisé, enseignant

contexte d'usage : atelier

référence aux programmes : Accompagnement personnalisé

haut de page

sciences de la vie et de la Terre - Rectorat de l'Académie de Nantes