Contenu

sciences de la vie et de la Terre

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > svt > enseignement > lithothèque

magmatisme, faille et paléoplage entre Sion-sur-l'Océan et Saint-Gilles-Croix-de-Vie

mis à jour le 30/08/2011


vignette_chrono_sion.jpg

Un affleurement de la corniche vendéenne permet de faire des exercices de chronologie relative.

mots clés : schistes, déformation, faille, paléoplage, filon, chronologie


Document sans titre

Objet géologique - Localisation - Carte géologique - Questions soulevées - Interprétation -Bibliographie

Dans une petite crique, les schistes de Saint-Gilles sont localement recoupés par des filons de Kersantite (Andésite) et une faille. Le haut de la falaise montre qu'elle est surmontée par une plage ancienne. La falaise et la plage actuelle permettent de poser le problème de l'érosion et de la sédimentation contemporaines.

Objet géologique - Localisation - Carte géologique - Questions soulevées - Interprétation -Bibliographie

Coordonnées en degrés décimaux :
latitude : 46.699713
longitude : - 1.973040

Aborder la corniche vendéenne par le Nord et longer la mer jusqu'à la rue de l'Atlantique. Le stationnement du car est facile en dehors de la saison touristique. L'accès à la falaise se fait par la plage mais uniquement à marée basse. Le niveau d'ensablement étant très variable d'une saison à l'autre, les structures ne sont pas toujours visibles de la même façon.

BDOrtho : documents IGN utilisés dans le cadre de la convention Conseil général/Préfecture de région/ IGN.

Objet géologique - Localisation - Carte géologique - Questions soulevées - Interprétation -Bibliographie

Carte au 1/50 000 d'après la carte géologique du BRGM St-Gilles-Croix-de-Vie. Fond topographique IGN.

Afficher la carte géologique au 1/25 000 dans une nouvelle fenêtre.

Objet géologique - Localisation - Carte géologique - Questions soulevées - Interprétation -Bibliographie

Les objets géologiques superposés ou se recoupant ne peuvent être contemporains. Les questions soulevées seront celles d'une chronologie relative. Selon le niveau des élèves ce questionnement pourra être détaillé.

De quand datent les schistes de saint-Gilles-Croix-de-Vie ?
Comment dater le filon de Kersantite ?
Comment s'est-il mis en place ?
Comment dater la faille ?
Quel mécanisme révèle-t-elle ?
Comment dater la paléoplage ?
Comment dater la formation de la falaise ?
Comment dater la formation de la plage ?

Objet géologique - Localisation - Carte géologique - Questions soulevées - Interprétation -Bibliographie

Le niveau d'ensablement étant variable, il sera parfois nécessaire de procéder à des extrapolations pour restituer la géométrie des formations. Ainsi la faille apparaît comme étant une faille normale décalant un filon de kersantite (en bleu) qui recoupe les schistes tandis que la paléoplage (en jaune) repose en discordance sur l'ensemble des formations antérieures.

Quelques mètres au nord du filon de kersantite principal, un petit filon peut être suivi sur plusieurs mètres dans la falaise. Il apparaît que le magma à emprunté une fissure ouverte dans les schistes, alimentant une chambre magmatique et/ou un appareil volcanique maintenant disparus. Un filon étant un objet tridimentionnel irrégulier, il est visible de façon discontinue dans la falaise.

Un examen de détail montre clairement que la roche magmatique a recoupé les schistes en se mettant en place.
Une section rafraichie de l'affleurement de kersantite montre clairement une structure microlithique avec des phénocristaux de plagioclase et d'amphibole. Cela indique que le magma s'est refroidi rapidement dans une zone proche de la surface. La nature andésitique de la roche indique un contexte de cordillière située au dessus d'une zone de subduction. A l'époque de la mise en place des filons, l'érosion avait déjà ramené près de la surface les schistes de Saint Gilles déformés entre 5 et 10 km de profondeur. Le magma s'est infiltré dans des fissures ouvertes par l'extension de la partie supérieure de la cordillière dans un contexte de convergence lithosphérique avant de se solidifier rapidement sur place.
La paléoplage correspond à un dépôt de sables et de graviers quelques mètres au dessus de la plage actuelle. La présence de galets roulés exclut une origine éolienne. Ils correspondent donc à une période où le niveau marin était plus élevé sans doute pendant la période interglaciaire Riss/Würm comme l'indiquent les outillages acheuléens trouvés dans d'autres localités au sein de ces dépôts. Il faut donc imaginer qu'après son dépôt la paléoplage a été entaillée en même temps que les schistes sous-jacents par le retour de la mer au moment de la transgression flandrienne de la fin du Würm. La plage actuelle est donc plus récente que la paléoplage bien qu'elle soit plus basse.

Les schistes de Saint-Gilles, déformés dans un contexte de convergence lithosphérique au Dévonien puis au Carbonifère (voir la fiche spécifique) ont été progressivement ramenés à la surface par l'érosion des terrains sus-jacents et les mouvements isostatiques. Au cours de la fin du Carbonifère, ils sont traversés par des filons andésitiques issus d'un magmatisme de zone de subduction. Beaucoup plus tardivement, des mouvements de distension provoquent des failles normales qui recoupent tous les terrains primaires. L'érosion ramène l'ensemble à la surface dès le secondaire mais les épisodes sédimentaires Jurassiques, Crétacés et Tertiaires ne laissent pas de traces à cet endroit. Au Quaternaire, les variations du niveau marin liés aux alternances de glaciations et d'interglaciaires affectent la position du trait de côte. L'interglaciaire Riss/Würm laisse en particulier des dépôts de plages quelques mètres au dessus du niveau actuel de la mer. Le retour de la mer à la fin de la dernière glaciation se traduit par une reprise de l'érosion qui produit les falaises actuelles. Une faible sédimentation de sables et graviers se produit actuellement au pied de ces falaises.

Objet géologique - Localisation - Carte géologique - Questions soulevées - Interprétation -Bibliographie

Poitou Vendée Charente, Guide géologique régional, Masson 1978

St-Gilles-Croix-de-vie, Carte géologique de la France à 1/50 000, BRGM, 1987

 
auteur(s) :

François Cordellier, professeur de SVT au lycée Jean Perrin de Rezé

information(s) pédagogique(s)

niveau : 1ère S, Terminale S, enseignement supérieur, classes préparatoires

type pédagogique : sortie pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : sortie pédagogique

référence aux programmes :

La tectonique des plaques : l'histoire d'un modèle

La convergence lithosphérique et ses effets

La mesure du temps dans l'histoire de la Terre et de la vie

Le magmatisme en zone de subduction : une production de matériaux continentaux

haut de page

sciences de la vie et de la Terre - Rectorat de l'Académie de Nantes