Contenu

sciences de la vie et de la Terre

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > svt > laboratoire > logiciels et tutoriels > géomatique

corréler des données hydrologiques et géologiques aux données agricoles

mis à jour le 01/12/2005


inondation

La localisation des peupleraies dans les basses vallées angevines est fortement corrélée aux nappes d'inondations et aux alluvions quaternaires. Un travail sur système d'information géographique (SIG) permet de le mettre en évidence.


mots clés : fGIS, SIG, photographies aériennes, peupleraies, inondations, alluvions, tutoriel, Tice


Dans le cadre d'un travail pédagogique autour de la populiculture dans les basses vallées angevines, Auparavant le logiciel fGIS aura été téléchargé, installé et francisé et une image satellitaire géoréférencée aura été produite avec le logiciel Titus2. Cette image présentant des défauts de calage, elle a été redressée avec Aerial Imagery Corrector pour que les mesures réalisées sur le terrain soient insérables dans le système d'information géographique. Dans ce projet l'image satellitale est utilisée comme fond de carte géoréférencé dans le SIG. Une excursion sur le terrain a été organisée pour faire des relevés sur les plantations de peupliers. Des couches d'informations ponctuelles, linéaires et surfaciques ont été placées sur le fond de carte. Pour déterminer l'âge et la surface exacte des plantations nous avons eu recours à l'interprétation de photographies aériennes. Les plantations étant situées principalement dans une plaine d'inondations, nous allons maintenant intégrer au SIG des données hydrologiques et géologiques et tracer des contours pour évaluer des surfaces.

Intégrer une image satellitaire d'inondation
Tracer les contours de la nappe d'inondation
Intégrer une image de carte géologique
Délimiter les terrasses fluviales quaternaires
Mesurer des surfaces

Intégrer une image satellitaire d'inondation

L'image angers nord-ouest présente sur le CDRom "images satellitales de France" recouvre exactement la zone d'étude. Elle est datée du 25 mai 1986 et montre l'étendue des zones d'inondations. On remarque pour cette inondation modérée qu'elle touche principalement les vallées de la Sarthe et du Loir et presque pas celle de la Mayenne dont le cours est plus encaissé.

Cette image n'étant ni redressée ni géoréférencée, on se reportera à la page spécifique pour effectuer cette manoeuvre.

Lors de l'insertion dans fGIS de l'image redressée on constate l'excellente coïncidence des deux images mais le contour blanc qui entoure l'image de 1986 doit être éliminé.

 

Choisir "Image Valeur de Transparence" dans le menu "Thème" et utiliser le curseur pour porter la valeur de départ à 245 et celle de fin à 255.

 

Le résultat est un effacement des bandes blanches.

 

 

Retour

Tracer les contours de la nappe d'inondation

Il faut créer un nouveau thème surfacique correspondant aux inondations de la même manière que pour les peupleraies. On se reportera à cette fiche pour les commandes de création.

Les nappes d'inondation ont un aspect très découpé qui pose des problèmes si l'on essaie de suivre avec précision les contours dès de début. Il est préférable de créer un polygone simple que l'on va ensuite modifier et agrandir un créant de nouveaux points ou en en déplaçant certains. Pour annuler les fausses manoeuvres qui sont généralement nombreuses, utiliser la commande clavier <Ctrl> + <Z>. On peut aussi cliquer sur un point pour le faire disparaître ou le traîner à un autre endroit. Le plus simple est souvent de cliquer sur le tracé en pointillé pour créer un nouveau point et de le traîner à l'endroit voulu.

Avec un peu d'entraînement cette carte a été réalisée en 20 minutes. Elle montre bien l'extension très inégale des nappes d'inondation. La vallée de la Mayenne à l'ouest est peu concernée par l'inondation alors que celle-ci submerge la confluence entre le Loir et la Sarthe. Il ne faut pas oublier à la fin du travail de cliquer sur "Edition"/"Fin de mise à jour" et de sauvegarder cette mise à jour.

Retour

Intégrer une image de carte géologique

Par malchance la zone d'étude est à cheval sur deux cartes géologiques différentes (Le Lion d'Angers et Angers). De plus les extraits à numériser sont plus grands que la vitre du scanner. Il a donc été procédé à trois numérisations avec la même définition. Ces trois fichiers sont ensuite intégrés au projet d'Aerial Imagery Corrector.

On procédera comme pour les autres images en choisissant la méthodes des polynomes du premier degré dans les options et en pointant trois points de calage par extrait de carte.

Lorsque les trois extraits de carte sont calés, la fonction "preview" permet de voir la mosaïque des extraits.

Choisir le nom de projet et lancer le calage par "Run".

Les trois extraits sont redressés et affichés ensemble dans le visualisateur. Il ne reste plus qu'à les exporter au format tif pour obtenir une image intégrable dans fGIS.

Retour

Délimiter les terrasses fluviales quaternaires

Après l'incorporation dans fGIS des cartes géologiques géoréférencées, il est possible de tracer le contour des alluvions quaternaires post-würmiennes, généralement symbolisées par Fz. Le tracé se fera de la même manière que pour les inondations.

En faisant un double-clic sur la ligne désignant le thème après la fin de mise à jour, on accède au panneau de configuration de ce thème. Pour rendre l'image satellitaire apparente sous la couche des alluvions, utiliser le réglage de transparence dans l'onglet "layer".

 

 

Comme on le voit sur cet extrait, les nappes d'inondation occupent une bonne partie du remplissage alluvionnaire post-Würmien.

Retour

Mesurer des surfaces

Le thème à étudier doit être affiché, placé sur le dessus de la série et actif c'est- à-dire sur fond bleu. Il ne doit pas se trouver en mode "Mise à jour"

 

Sélectionner le bouton et faire un double clic sur l'unité à mesurer. Il se met à scintiller et le panneau d'information s'affiche. Le champ "HECTARES" montre la superficie calculée. Pour cette petite nappe située à l'est de la digue de la route de Briollay, elle est de 103,76 ha.

Pour faire la somme de toutes les surfaces du thème, faire un clic droit sur le thème actif et demander "Ouvrir la table du fichier 'Shapefile'".

Sélectionner l'en-tête de colonne "HECTARES". La commande "Sélection/Tout" met toutes les lignes en surbrillance

La commande "Champ/Analyse statistique" permet d'afficher une synthèse.

La surface totale inondée au mois de mai 1986 était de 1736 hectares

Il est possible de l'importer dans un traitement de texte ou un tableur.

La même étude sur les alluvions post-Würmiennes indique 4824 hectares.  

Retour

 

 

 
auteur(s) :

François Cordellier, professeur de SVT au lycée Jean Perrin de Rezé, professeur de SVT au lycée Jean Perrin de Rezé

information(s) pédagogique(s)

niveau : Lycée tous niveaux

type pédagogique : travaux pratiques, tutoriel

public visé : enseignant, élève, étudiant

contexte d'usage : atelier, classe, laboratoire, salle multimedia

référence aux programmes :

Education au développement durable

ressource(s) principale(s)

populiculture la populiculture dans les basses vallées angevines : utilisation pédagogique d'un SIG 07/09/2007

A travers les différentes étapes d'un travail sur la populiculture dans les basses vallées angevines, les fonctionnalités des logiciels fGIS et Aerial Imagery Corrector sont présentées. Le ralentis ...

EEDD, SIG, fGIS, Aerial Imagery Corrector, populiculture, Basses vallées angevines, inondation, prairie, biodiversité, alluvions, photos aériennes, peupliers, environnement, tutoriel, Tice François Cordellier

haut de page

sciences de la vie et de la Terre - Rectorat de l'Académie de Nantes