Contenu

éducation artistique et action culturelle

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > actions éducatives > action culturelle > pratiques

le Goncourt des Lycéens au lycée Touchard (Le Mans)

mis à jour le 25/09/2008


GDL08.gif

Les élèves de 1ère S participent au Goncourt des Lycéens 2008.

mots clés : lecture critique, lecture, prix littéraire, Goncourt


les livres circulent...

Gestion fluide au lycée. Le prêt est autogéré par les élèves de la classe : les livres sont à leur disposition dans une salle à laquelle ils ont accès en permanence. Ils inscrivent les livres en cours de lecture et les livres lus sur un tableau à double entrée. Il n'y a aucune saisie informatique des livres et du prêt. Cela marche. Anne Foucault, la documentaliste engagée dans l'aventure (avec Bruno Février, le professeur de lettres de la classe) s'installe souvent dans cette petite salle pour discuter avec les élèves. Cela se fait pour l'instant de façon informelle et libre.

ça blogue...

le journal de bord / blog est lancé depuis le 22 septembre.
Les impressions des élèves concernant la remise des livres à la FNAC du Mans à l'occasion d'un petit déjeuner  le 18 septembre sont en passe de devenir des textes. On lit, mais on écrit aussi...
Vous pouvez découvrir le blog GDL du lycée Touchard hébergé sur le site weblettres.

des impressions, déjà...

Premières impressions de Léa...

...qui a déjà lu (mine de rien) "Où on va papa", "Jour de souffrance", "Un brillant avenir" et lit en ce moment "Une éducation libertine"  : je suis très déçue par "Un jour de souffrance dont j'avais beaucoup entendu parler. Ce serait plutôt un essai sur la jalousie qu'un roman...
« Une éducation libertine » : une nette impression de déjà-vu, de déjà-lu. Dès la 1ère page, on peut penser au « Parfum » de Süskind. Puis l'auteur en fait trop dans ses descriptions de Paris, c'est bien documenté mais long. La quête initiatique de Gaspard, c'est aussi du déjà-lu. Les frasque sexuelles du héros arrivent loin dans le roman alors que la publicité autour de ce livre tient notamment à cet aspect-là. Au final, ce livre c'est beaucoup de bruit pour peu de choses !
J'ai apprécié la lecture de « Où on va, Papa ? » et « Un brillant avenir » mais je ne sait pas si ce seront les romans que je défendrai. J'attends encore de trouver LE roman qui va me bouleverser.

...et de Anne Foucault, la documentaliste...

Personnellement, j'ai lu « Un brillant avenir » : c'est bien écrit et plaisant à lire. Le contexte historique (la Roumanie communiste, l'antisémitisme latent...) vu par Elena est bien rendu. Je comprend l'agacement d'Helen/Elena face à sa belle-fille car elles sont radicalement différentes, ses craintes quant à l'avenir de son fils sur lequel elle projette « un brillant avenir », projet bouleversé par l'arrivée de Marie, la belle-fille. Les chapitres alternent les époques : hier, l'enfance d'Elena, sa rencontre avec Jacob... d'une part et le présent avec la vie aux Etats-Unis, Alexandru le fils devenu adulte et qui rencontre Marie... d'autre part.  Les chapitres alternent aussi les points de vue d'Helen et de Marie. Cette construction contribue à rendre ce roman très plaisant et fluide. Ce livre est très riche au niveau des thèmes abordés : la relation parents-enfants, les choix que l'on fait adulte, l'exil, la Roumanie au temps du communisme, l'amour bien sûr. Oui vraiment j'ai beaucoup aimé ce livre, mais avec mon point de vue d'adulte. Comment des adolescents percevront-ils les héros de ce roman ? Je vais le leur demander...
 

on lit, on lit, on lit... et on dit !


Syngué Sabour est un roman de Atiq Rahimi qui parle d'une femme musulmane qui soigne son mari malade. Au début, elle se contente de dire des prières et au fur et à mesure, elle commence à se confier à son mari, profitant qu'il ne peut réagir. Elle le prend pour sa « Syngué Sabour ».

Syngué sabour n.f. (du perse syngue « pierre », et sabour « patiente »).
Pierre de patience. Dans la mythologie perse, il s'agit d'une pierre magique que l'on pose devant soi pour déverser sur elle ses malheurs, ses souffrances, ses douleurs, ses misères... On lui confie tout ce que l'on n'ose pas révéler aux autres... El la pierre écoute, absorbe comme une éponge tous les mots, tous les secrets jusqu'à ce qu'un beau jour elle éclate... Et ce jour-là on est délivré.

Tout ce qui la torture intérieurement, elle l'évacue en parlant. Au fur et à mesure, on apprend à connaître cette femme, sa vie. Ce personnage est très profond et très intéressant et c'est un réel plaisir de lire cette écriture fluide et riche.
C'est un livre qui fait réfléchir sur la place de la femme, celle de l'homme et leurs rapports avec la religion. À lire absolument.

Léa Marie (pris sur le blog)

 

information(s) pédagogique(s)

niveau : 1ère L

type pédagogique : démarche pédagogique,

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe, espace documentaire

référence aux programmes :

ressource(s) principale(s)

GDL08.gif participer au Goncourt des Lycéens 20/11/2017
Chaque année, des classes de lycéens participent au Goncourt des Lycéens en relation avec les magasins FNAC de proximité (Angers, La Roche S/Yon, Le Mans, Nantes).
lecture, jury littéraire, lecture critique, prix littéraire

documents complémentaires

les rencontres Goncourt 2008 au cinéma Gaumont à Nantes
Le16 octobre 2008; les élèves du lycée Touchard du Mans ont rencontré, avec leurs camarades nantais et angevins, une partie des auteurs goncourables au cinéma Gaumont à Nantes. Voici un aperçu de leurs échanges...

haut de page

éducation artistique et action culturelle - Rectorat de l'Académie de Nantes