Contenu

anglais

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > anglais

FAQ ETLV

mis à jour le 16/03/2022


ETLV

Foire aux questions relatives à l'ETLV

mots clés : ETLV


Foire aux questions issue des temps d’échanges par visioconférence organisés par l’inspection au cours des mois de février et mars 2022

 

1. L’ETLV et le contrôle continu

« Comment sont comptées les notes de premières et terminale ? »

Voir notamment diapositives 1, 2 et 6

L’ETLV est évalué en contrôle continu. La moyenne annuelle obtenue en ETLV est intégrée au calcul de la moyenne de langue vivante à laquelle cet enseignement est adossé, qui prend également en compte la note obtenue à l’interrogation orale d’ETLV conduite pendant l’année de terminale. Il est important de veiller à ce que la saisie des notes durant l’année (bulletins) tienne compte de la fusion des résultats de LV et ETLV, pour une remontée des notes fluide vers le livret scolaire numérique puis Cyclades, qui effectue la prise en compte des moyennes des candidats scolaires pour 40% de la note du baccalauréat. Enfin, si tel est le choix de l’élève, l’ETLV peut dorénavant être adossé à la LVB : par exemple, vous pouvez avoir dans un groupe d’ETLV anglais un élève pour lequel cette langue est sa LVB, et il faudra donc l’évaluer au cours du cycle en conséquence (niveau visé B1).

« Quelle part doit représenter l'ETLV dans la moyenne de langue étrangère ? »

Il n’y a pas de cadrage ou de mode de calcul national préconisé. Il s’agira de suivre les recommandations du Guide de l’évaluation et de s’assurer que la moyenne annuelle reflète de manière équilibrée le niveau de l’élève dans toutes les activités langagières.

 

2. ETLV, contrôle continu et interrogation orale

« Pouvez-vous me confirmer que suite à la suppression de l'attestation de langues pour cette année, l'ETLV n'est évalué qu'en contrôle continu? »

Voir diapositives 3-4-5-6

L’ETLV est toujours évalué en contrôle continu. L’interrogation orale en ETLV en terminale donne lieu à une note qui est versée au contrôle continu. La tenue de ce temps d’évaluation est inscrite dans les textes, et la suspension de la tenue des évaluations permettant la délivrance de l’attestation de LV n’induit pas la suspension de cette interrogation orale.

L’interrogation orale en ETLV d’une part, et d’autre part l’évaluation de l’expression orale (EOC/EOI) pour les filières technologiques dans le cadre de l’attestation, ont le même format : en conséquence, dans une situation ou l’attestation n’aurait pas été suspendue, un même temps d’évaluation aurait permis de délivrer une note d’interrogation orale pour le contrôle continu et de déterminer le niveau atteint par l’élève en EO pour l’attestation. Ce cas de figure est propre aux séries technologiques. (voir diapositives 3 et 4).

« Quelle forme doit prendre l’interrogation orale en ETLV »?

Le format préconisé ainsi que la grille d’évaluation figurent sur les diapositives 7 et 8 .

 

 

« Est-ce que nous évaluons nos propres élèves et la note doit-elle avoir un coefficient plus élevé ou non? »

L’interrogation orale contribue au contrôle continu ; à ce titre, les professeurs évaluent leurs élèves en binôme (professeur LV + professeur de spécialité).

Le coefficient affecté à la note obtenue est déterminé de manière collégiale par les professeurs. Il conviendra de s’assurer que la moyenne annuelle globale reflète de manière équilibrée le niveau de l’élève dans toutes les activités langagières.

« Quand aura lieu l'évaluation? »

Voir diapositive 9

Les professeurs et chefs d’établissements fixent les dates de passation pour leurs élèves en tenant compte des contraintes de calendrier propres au report en mai de la tenue des épreuves de spécialités.

 

3. Préparation et contenus de la prestation de l’élève lors de l’interrogation orale

« Devons-nous les faire travailler dessus en cours d'etlv et à quelle fréquence ? »

Des temps d’atelier peuvent être consacrés à la préparation des supports et contenus par les élèves, en particulier s’ils travaillent sur des objets similaires. La fréquence de ces propositions sera à ajuster en fonction du besoin d’accompagnement des élèves, en veillant à ne pas impacter le déroulement des séquences et des entraînements prévus au long cours. Il conviendra de veiller à ce que le traitement final par l’élève permette une prise de parole personnelle et individuelle.

« L'épreuve peut-elle s'appuyer sur le projet qui sera présenté au Grand Oral en STL ? »

Pour les séries autres que STS, STMG et STHR, l’interrogation orale en ETLV prend appui sur « les projets technologiques ou scientifiques conduits en enseignement de spécialité »

« Quels sont les supports autorisés pour la prise de parole ? »

Le document de cadrage initialement rédigé pour accompagner ce format d’interrogation orale dans un autre cadre (E3C3) contient des préconisations qui restent tout à fait pertinentes : https://eduscol.education.fr/document/30100/download

Il s’agit de faire en sorte que le support produit par l’élève soit un appui à la prise de parole, et n’occasionne pas une dérive vers un écrit oralisé.

 

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux

type pédagogique :

public visé : non précisé

contexte d'usage :

référence aux programmes :

haut de page

anglais - Rectorat de l'Académie de Nantes