Contenu

sciences économiques et sociales

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > sciences économiques et sociales > informations > actualité

les actualités

ENS-SES : la lettre d'information

logo.JPG

Pour informer des nouveautés du site, ENS-SES publie une lettre d'information selon un rythme mensuel. Cette lettre est publiée sur leur site, mais vous pouvez aussi vous y abonner pour la recevoir directement dans votre boîte mail.



Document sans nom

Parmi les dernières publications du site ENS-SES, deux articles portant sur des thèmes au programme de l'enseignement de spécialité de SES en première : dans le premier, l'économiste François Lévêque revient sur l'analyse économique du monopole et montre son intérêt pour comprendre les formes actuelles de pouvoir de marché ; dans le second, le politiste Clément Desrumaux se demande dans quelle mesure le vote, qui s'est largement individualisé depuis un siècle, demeure influencé par l'environnement social et les appartenances collectives.

Egalement à disposition la vidéo de la conférence de Thomas Piketty à l'ENS de Lyon autour de son dernier ouvrage Capital et idéologie, ainsi que l'enregistrement et les ressources des deux ateliers pédagogiques organisés lors des dernières Journées de l'économie. Le premier a porté sur l'information statistique et le second, sur le thème de l'entreprise, sera également utile pour la mise en œuvre des nouveaux programmes de SES. S'y ajoutent bien entendu toutes les ressources de la 12ème édition des Journées de l'économie, particulièrement riche cette année !

Sont par ailleurs sollicités des spécialistes en économie monétaire pour une actualisation des connaissances : Jézabel Couppey-Soubeyran et Fabien Tripier reviennent dans un entretien sur le bilan des politiques monétaires non conventionnelles et l'avenir des politiques ultra-accommodantes mises en œuvre depuis 10 ans ; Aurélien Eyquem propose dans un article un éclairage sur les théories des zones monétaires optimales, depuis les théories pionnières jusqu'aux plus récentes.

Un Grand Dossier L'économie française, en partenariat avec l'OFCE, a été actualisé avec la présentation de l'édition 2020 et la mise à disposition des articles de l'édition précédente, dont deux traitent notamment de l'assurance, contre le risque vieillesse et le chômage.

Enfin, n'oubliez pas de visiter les pages Les thèmes du programme de SES en seconde ; Les thèmes du programme de SES en première qui proposent une sélection de ressources et d'actualités pour traiter les différents thèmes au programme de l'enseignement de SES en classes de seconde et de première.

Voici les dernières publications de SES-ENS

  • Comment les réseaux sociaux transforment le marché de l'information
    29 octobre 2021
    Internet et les réseaux sociaux tendent à transformer le marché de l'information grâce à l'émergence de nouveaux acteurs et moyens de diffusion. Comment est affectée la production d'information des grands médias traditionnels tels que la télévision par ces innovations technologiques ? Dans cette conférence, Sophie Hatte rend compte des travaux économiques sur cette question, en apportant un éclairage plus précis sur le rôle des citoyens journalistes présents sur Twitter dans la couverture médiatique des conflits.
  • Une analyse de la politique européenne de la concurrence (II) : Une politique européenne de la concurrence pour quoi faire ?
    15 octobre 2021
    La politique européenne de la concurrence fait l'objet de nombreux débats sur ses objectifs et son champ d'application. Cet article revient sur plusieurs enjeux actuels de cette politique : favorise-t-elle l'efficacité économique et le bien-être du consommateur ? est-elle un obstacle à des politiques industrielles nationales ambitieuses ? L'auteur s'interroge alors sur le bien-fondé d'une réforme de la politique de la concurrence au niveau de l'Union européenne.
  • Une analyse de la politique européenne de la concurrence (I) : Du traité de Rome au marché unique
    14 octobre 2021
    La politique de la concurrence, compétence exclusive de la Commission européenne, est une composante historique de la construction européenne. Cet article retrace ses principales évolutions depuis le traité de Rome jusqu'au traité de Lisbonne. Il souligne le rôle fondamental qu'a pris la politique de la concurrence dans l'Union Européenne. Après l'examen des grands volets de la politique de la concurrence, l'auteur propose une réflexion sur l'ouverture à la concurrence des monopoles publics.
  • La construction socio-politique de la question environnementale en France
    28 juin 2021
    Le développement des sociétés industrielles modernes s'est accompagné d'une montée des préoccupations liées à l'environnement à partir des années 1960. Dans cet article, les sociologues Chantal Aspe et Marie Jacqué mettent au jour les processus sociaux, économiques et politiques qui ont construit historiquement la question environnementale comme « problème » en France. Elles retracent la naissance d'un nouveau domaine de l'action publique et montrent que l'institutionnalisation progressive de la question environnementale s'est faite dans un rapport dynamique avec les revendications sociales et les mouvements contestataires.
  • L'économie européenne 2021 : l'UE face à la crise de la Covid-19. Vers une nouvelle solidarité européenne ?
    6 mai 2021
    À l'occasion de la parution de "L'économie européenne 2021" par l'OFCE, qui dresse le bilan de l'économie européenne un an après le début de la crise de la Covid-19, nous avons demandé à Jérôme Creel et à plusieurs des co-auteurs de l'ouvrage de revenir sur les réponses apportées aux chocs macroéconomiques causés par la pandémie. La première partie de ces entretiens est consacrée aux politiques monétaire et budgétaire européennes mises en œuvre pendant la crise et à leurs perspectives futures.
  • Les inégalités environnementales en Europe
    16 avril 2021
    Les enjeux écologiques ne sont pas indépendants des questions sociales. Les populations ne sont pas égales face aux risques environnementaux, en termes de vulnérabilité comme de responsabilité. Et, comme l'a montré la crise des Gilets jaunes en France, les politiques de lutte contre le changement climatique ne peuvent faire abstraction de considérations de justice sociale. Après avoir précisé ce que recouvre la notion d'inégalité environnementale, Éloi Laurent analyse plus en détail dans cet article trois types d'inégalité environnementale en Europe : l'exposition à la pollution de l'air, les inégalités sociales face à la mise en place d'une fiscalité carbone, et l'impact différencié des pays et des individus sur le changement climatique via leurs émissions de gaz à effet de serre.
  • La mise en œuvre des politiques macroprudentielles dans l'Union européenne
    16 avril 2021
    Après la crise financière de 2007-2008, les outils réglementaires macroprudentiels ont été renforcés afin d'améliorer la stabilité financière. Ils visent notamment à éviter une croissance excessive du crédit et la constitution de bulles d'actifs, à prévenir les crises de liquidité affectant les banques, à empêcher la propagation des chocs systémiques dans le système financier et à limiter l'aléa moral des banques dites systémiques. Cet article passe en revue les différents instruments de la politique macroprudentielle et leur utilisation par les États membres de l'Union européenne avant et après 2008. Si l'UE apparaît aujourd'hui mieux préparée pour affronter la prochaine crise financière, ces mesures ne seront peut-être pas suffisantes pour éliminer totalement le risque systémique.
  • Vivre longtemps et risque de perte d'autonomie : quelles politiques publiques en Europe ?
    15 avril 2021
    Avec l'allongement de l'espérance de vie, le poids démographique des personnes de plus de 80 ans devrait doubler d'ici 2070 dans la plupart des pays européens. Le risque de dépendance, bien que variable selon les pays, est donc amené à s'élever en Europe. Cet article examine les politiques sociales d'accompagnement de la perte d'autonomie en Europe et sa prise en charge financière par les pouvoirs publics. Il souligne les défis posés par la montée prévisible des besoins d'une population vieillissante, en termes de financement de la dépendance d'une part, et d'innovation technologique et sociale d'autre part.
  • Le Brexit : le prix de l'incertitude
    15 avril 2021
    Le Royaume-Uni a quitté officiellement l'Union européenne le 31 janvier 2020, plus de quatre ans après le vote par référendum des Britanniques en faveur du Brexit. Cette décision historique et les difficultés à trouver un accord de retrait et un cadre pour les relations futures entre l'UE et le Royaume-Uni ont créé un climat d'incertitude qui a pesé négativement sur l'économie britannique. Cet article propose une analyse de l'impact depuis 2016 de ce choc d'incertitude sur les décisions d'investissement des entreprises, les flux entrants d'IDE, et les comportements de consommation des ménages, déjà affectés par la dépréciation de la livre après le référendum.
  • Chocs Économiques et Conflits Armés
    8 mars 2021
    Un grand nombre de pays dans le monde sont touchés par des conflits armés, qui sont en grande majorité civils. Ces conflits souvent longs et récurrents ont des coûts humains, économiques et sociaux élevés. En quoi la science économique peut-elle contribuer à expliquer et prévenir les évènements violents ? Dans cette première conférence du cycle « Dans la tête des économistes », organisé à l'ENS de Lyon en 2020-2021, Mathieu Couttenier revient sur les déterminants des conflits et montre comment des chocs économiques, comme la hausse ou la baisse du prix d'une matière première, influencent la conflictualité dans un pays.
  • La fabrique de la ménopause
    1 mars 2021
    L'enquête de Cécile Charlap sur un sujet qui reste tabou, la ménopause, apporte une contribution riche et originale à la sociologie des parcours de vie et du vieillissement. Loin d'être seulement un processus physiologique, la ménopause est l'objet de représentations sociales dans de nombreuses sociétés. Dans les sociétés occidentales, sa constitution comme catégorie de pensée, étroitement liée aux discours médicaux, est marquée par la pathologisation. Elle met en jeu des rapports sociaux de sexe, d'âge et de classe. Si cette construction sociale participe à la disqualification sociale du vieillissement féminin, les expériences individuelles contemporaines de la ménopause présentent malgré tout une certaine diversité en fonction du milieu social d'appartenance et des trajectoires sociales des femmes.
  • Nos mères. Une histoire de l'émancipation féminine : entretien avec Christine Détrez
    22 février 2021
    Que voulait dire être une femme dans les années 1960 ? Comment devenait-on une institutrice quand on était issue d'un milieu populaire ou bourgeois ? De quelles façons les jeunes femmes de cette époque ont-elles résisté au quotidien pour tenter de se libérer des carcans traditionnels et reprendre possession de leur corps et de leur destin ? Nos mères, le livre de Karine Bastide et de Christine Détrez, retrace les différentes voies de l'émancipation féminine à un moment charnière, avant l'éclosion du MLF, à travers les trajectoires singulières de deux femmes « ordinaires » : Huguette et Christiane, les mères respectives des deux autrices.
  • Faut-il craindre la concentration ? Entretien avec Axelle Arquié et Julia Bertin
    16 février 2021
    La concentration est l'un des phénomènes emblématiques des dernières décennies, particulièrement sensible aux États-Unis et dans une moindre mesure en Europe. La concentration est-elle le signe d'une plus grande efficacité des entreprises ou au contraire d'un déclin de la concurrence, source de rentes de situation ? Pourquoi s'est-elle davantage intensifiée aux États-Unis qu'en Europe ? Qui sont les gagnants et les perdants de l'augmentation de la concentration ? Dans cet entretien, Axelle Arquié et Julia Bertin, économistes au CEPII, nous éclairent sur la réalité complexe de ce phénomène.
  • Atelier JECO : Travailler, échanger, apprendre à l'ère du numérique
    20 décembre 2020
    Lors des Journées de l'économie de novembre 2020, les enseignants ont pu assister à un atelier pédagogique en visioconférence sur les transformations du travail et des sociabilités en lien avec l'essor des outils numériques. Ces questions, présentes dans les nouveaux programmes de SES, ont reçu un éclairage nouveau lors de la crise sanitaire de 2020, les pratiques numériques ayant pris une ampleur inédite pendant le confinement, tandis que les cadres habituels du travail, de l'enseignement, des sociabilités ou des solidarités étaient bouleversés. En s'appuyant sur les premiers enseignements de cette expérience et sur des travaux académiques dans le champ de la sociologie du travail, du numérique ou de l'éducation, les chercheurs invités à cet atelier nous aident comprendre certains des enjeux essentiels de la révolution numérique.
  • L'économie française 2021 : Introduction
    4 décembre 2020
    L'économiste Éric Heyer, Directeur au département analyse et prévision de l'OFCE, présente les enjeux et les thématiques de l'édition 2021 du Repères "L'économie française". Cette édition fait le point sur l'état de la conjoncture et les principales tendances de l'économie française, au temps de la Covid-19. Après un état des lieux de l'économie française dans ses différentes composantes, à la lumière de l'histoire macroéconomique récente, l'ouvrage propose une analyse détaillée des conséquences du choc d'activité inédit provoqué par la crise sanitaire et des mesures prises en réponse à la crise économique en 2020.
  • Quels effets attendre de la transformation du CICE
    3 décembre 2020
    À partir de 2019, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), mis en place en 2012, est remplacé par un allègement de cotisations sociales employeurs. Le dispositif visera alors plus directement la baisse du coût du travail des moins qualifiés afin de réduire le chômage. Cet article, issu du Repères "L'économie française 2020", évalue l'impact sur le PIB et l'emploi de cette transformation. À l'horizon de 2023, les effets seraient positifs sur l'emploi (+ 40 000 à 50 000 emplois) et nuls ou légèrement négatifs sur l'activité. Ces estimations ne tiennent pas compte de la récession due à la crise sanitaire de 2020.
  • Stratégie de décarbonation de la France
    3 décembre 2020
    Comment rendre possible une société décarbonée qui puisse par ailleurs garantir la prospérité de tous ? La France s'est dotée d'objectifs ambitieux en matière de réduction des GES. Atteindre la neutralité carbone en 2050 suppose de sortir totalement des ressources fossiles et donc de transformer radicalement l'économie et les comportements. Selon les auteurs de cet article, issu du Repères "L'économie française 2020", la fiscalité sur le carbone reste l'instrument le plus efficace pour encourager ces transformations, malgré ses limites, en particulier son caractère régressif avec le niveau de revenu. Des mesures d'accompagnement et de compensation devront être mises en place pour garantir une transition énergétique juste et équitable.
  • Contrats courts : trop de règles, pas assez d'incitations économiques
    3 décembre 2020
    L'usage des contrats courts dans les embauches connait un essor depuis le début des années 2000, ce qui contribue à augmenter la précarité sur le marché du travail. Ils concernent des emplois majoritairement peu qualifiés, dans le secteur privé comme le secteur public. Le développement des contrats courts a des causes conjoncturelles, réglementaires et a été favorisé par les exonérations de cotisations sociales sur les bas salaires. Pour les auteurs de cet article, issu du Repères "L'économie française 2020", il est nécessaire de mieux les réguler au moyen d'incitations économiques telles que la tarification comportementale de l'assurance chômage (système de bonus-malus) et la modulation des allègements de charges sur les bas salaires en fonction de la durée des contrats.
  • Budget 2019 : une impulsion pour le pouvoir d'achat
    3 décembre 2020
    Les mesures d'urgence économique et sociale prises fin 2018 pour répondre à la crise des « gilets jaunes » ont conduit à une réorientation de la politique socio-fiscale du gouvernement depuis l'élection d'Emmanuel Macron. Cet article, issu du Repères "L'économie française 2020", analyse les effets du budget 2019 sur la croissance et les ménages, en identifiant les gagnants et les perdants des nouvelles mesures. Alors qu'en 2018, les plus aisés avaient été les principaux bénéficiaires des mesures socio-fiscales, un rééquilibrage rapide en faveur des autres ménages, notamment ceux des classes moyennes, sera opéré en 2019.
  • 2008-2016 : les mesures socio-fiscales ont amputé le pouvoir d'achat, mais réduit les inégalités
    2 décembre 2020
    Les ménages français ont subi une perte de pouvoir d'achat après la crise de 2008. Cet article, issu du Repères "L'économie française 2020", cherche à mesurer la part des différents facteurs pouvant expliquer l'évolution du revenu disponible de 2008 à 2016 : les réformes socio-fiscales, prises notamment pour redresser les comptes publics, les évolutions du marché du travail et de la démographie. Les mesures socio-fiscales ont amputé le niveau de vie moyen des ménages mais ont contribué à diminuer les inégalités de revenu. La hausse des prestations a plus que compensé la hausse des prélèvements pour les plus modestes, ce qui a permis d'atténuer les effets négatifs de la dégradation du marché du travail à laquelle ils ont été plus exposés.
  • Marie Bergström : Sexualité, couples et rencontres au temps du numérique
    13 novembre 2020
    Les services de rencontres connaissent un succès inédit depuis l'apparition des sites et applications mobiles spécialisés dans les rencontres en ligne. Depuis dix ans, Marie Bergström, sociologue à l'Ined, enquête sur ces nouveaux espaces dédiés à la rencontre, qui bousculent les pratiques amoureuses et sexuelles ainsi que les représentations de l'amour. S'intéressant à la fois à la production de ces sites et à leurs usages, elle analyse le processus de privatisation de la rencontre auquel ils contribuent, ses implications sur la vie intime, et ce qu'ils nous révèlent sur les rapports sociaux de classe et de genre.
  • La mondialisation des chaînes de valeur : entretien avec Ariell Reshef et Gianluca Santoni
    7 novembre 2020
    L'analyse de la fragmentation internationale de la production au sein de chaînes de valeur mondiales est aujourd'hui essentielle pour comprendre la mondialisation. Si le phénomène n'est pas nouveau, son intensification depuis les années 1990 a contribué à l'essor du commerce international, à sa reconfiguration et à l'interdépendance croissante des économies nationales. Dans cet entretien, les économistes Ariell Reshef et Gianluca Santoni reviennent sur cette évolution majeure des relations commerciales internationales, ses ressorts et ses répercussions économiques. Ils soulignent aussi les nouveaux défis créés par la mondialisation des chaînes de valeur, comme en témoigne leur récente mise à l'épreuve lors de la crise sanitaire.
  • L'écho de la recherche : comportements religieux et gestion du risque
    15 octobre 2020
    Eva Raiber, assistant professor à l'École d'Économie d'Aix-Marseille, est spécialiste en économie du développement, de la famille et de la religion. Elle mène des travaux en microéconomie appliquée en collectant des données dans des pays différents comme la Chine, l'Allemagne et le Ghana. Dans cette interview, elle présente les résultats d'une expérience de terrain sur les motivations de la participation religieuse. L'étude met en évidence un lien entre religiosité et gestion du risque.
  • La socialisation professionnelle : de l'orientation dans un métier aux possibles bifurcations professionnelles
    15 septembre 2020
    L'article vise à décrire le processus de socialisation professionnelle du point de vue d'une sociologie dispositionnaliste attentive aux inégalités sociales et sexuées. Après un retour sur les processus d'orientation scolaire et professionnelle, il aborde les acteurs de cette socialisation ainsi que le contenu et les modalités de transmission et d'appropriation des apprentissages. Il est enfin question des rapports malheureux au travail dévoilés par l'analyse des bifurcations professionnelles.
  • La socialisation aujourd'hui, dans et hors des programmes de SES
    27 août 2020
    La socialisation est une notion centrale de l'enseignement de la sociologie au lycée. Muriel Darmon revient dans cet article sur les définitions et les usages actuels de cette notion. L'approche de la socialisation comme incorporation de « dispositions » s'est aujourd'hui largement diffusée dans la recherche et l'enseignement universitaire de la sociologie en France. Elle permet d'étudier plus précisément les processus de socialisation.
  • La polarisation des marchés du travail
    25 août 2020
    Phénomène marquant des trois dernières décennies, la polarisation des marchés du travail touche la plupart des économies. Cette recomposition de l'emploi a conduit à un creusement des inégalités salariales dans beaucoup de pays. Si ce phénomène s'explique en grande partie par le changement technologique, le commerce international, en accélérant la désindustrialisation de certaines régions, a aussi sa part de responsabilité. Dans ce nouveau contexte, les institutions du marché du travail, plus ou moins protectrices selon les pays, peuvent freiner ou au contraire amplifier les inégalités salariales et la dégradation des emplois.
  • Crises et régulation du système financier
    1 juillet 2020
    « Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ? » est une nouvelle question au programme de l'enseignement de SES en terminale. Après un retour sur l'origine des crises financières depuis les années 1980, Patrick Artus évalue les risques d'une nouvelle crise financière, en analysant la situation présente dans les pays avancés et émergents. Il aborde ensuite le débat sur la régulation des intermédiaires financiers et donne des pistes de solutions pour limiter l'instabilité financière des économies.
  • L'engagement politique dans les sociétés démocratiques
    30 juin 2020
    L'engagement politique est une nouvelle question au programme de l'enseignement de SES en terminale. Après avoir précisé ce que recouvre cette notion, Frédérique Matonti revient dans cette conférence sur les analyses fondatrices de l'engagement politique. Elle propose ensuite un panorama des recherches sociologiques récentes sur le militantisme en France et clôt sa présentation sur une illustration contemporaine : le mouvement des gilets jaunes.
  • Emploi, chômage et travail à l'ère du numérique
    30 juin 2020
    L'emploi et le travail sont transformés par la révolution numérique. Avec la digitalisation, de nombreuses tâches peuvent être automatisées, ce qui fait craindre le retour d'un chômage technologique. Mais c'est surtout la structure des emplois qui est bouleversée : on assiste à une polarisation de l'emploi avec ses conséquences en termes d'inégalités. Le numérique a aussi des effets sur la nature des tâches, les conditions de travail et la relation salariale, interrogeant la place de l'ubérisation et d'un néo-taylorisme digital dans les activités productives.
  • Les enfants d'immigrés à l'école : entretien avec Mathieu Ichou
    27 juin 2020
    Comment expliquer le constat d'un plus grand échec scolaire chez les enfants d'immigrés ? Dans cet entretien, Mathieu Ichou, chercheur à l'Ined, fait le point sur les inégalités de réussite et de trajectoire scolaires entre enfants issus de l'immigration et enfants de natifs. Il explique l'importance de la position sociale et de l'histoire pré-migratoire des parents dans la formation de dispositions scolaires plus ou moins rentables lors de la socialisation des enfants.
 

haut de page

sciences économiques et sociales - Rectorat de l'Académie de Nantes