Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > bibliothèque

bibliothèque

enjeux d’un apprentissage continué et progressif de l’oral

vignette
A la fin du cycle 4, les élèves doivent être en mesure de développer une prise de parole en continu de 5 à 10 minutes. Quels dispositifs pédagogiques mettre en place pour atteindre cette ligne d’horizon et pour proposer des alternatives aux genres scolaires codifiés (exposés, récitation, débat…) ? Quelques pistes de réflexion...



PRINCIPES

  • Considérer l'oral comme un objet d’enseignement.
  • Réfléchir à une didactique et à une pédagogie de l’oral.
  • Penser à la notion d’entraînement de l'oral comme pour l'écrit et la lecture.
  • Aborder des textes mobilisateurs, porteurs d’un questionnement d’ordre éthique, existentiel.
  • Trouver des questions qui interpellent, de vraies problématiques.
  • Faire percevoir aux élèves quelles connaissances sont construites à travers les activités mises en place.
  • Favoriser des taches complexes qui permettent de susciter la créativité, avec une justification de la démarche, afin de développer des compétence à argumenter.

 

EXEMPLES

Exemples d’activités expérimentées ou observées en classe, confortant les compétences d’expression des élèves.


Activités ponctuelles dans la séance

Exemple : lancer un débat interprétatif après une séance de traduction en latin : quel sens retenir et pourquoi ? Les élèves sont amenés à expliciter leur stratégie et l'explication de leur démarche favorise la métacognition.


Séances spécifiques consacrées à l'oral

  • Rendre compte par une carte heuristique servant de support à l’oral la lecture cursive d’une section des Fleurs du Mal.
  • Organiser une séance de speed booking suite à une lecture cursive.



Projets sur plusieurs séances qui permettent de travailler l’oral

► Dispositif 1 : un Pecha Kucha en fin de séquence

On demande aux élèves de réaliser un Pecha Kucha en fin de séquence sur le réalisme : en 10 diapositives de 20 secondes, par groupes, ils doivent faire le bilan de tout ce qu'ils ont appris et travaillé dans la séquence. Le diaporama sert de support à une présentation en classe entière. Ils doivent ainsi réfléchir à la façon de transmettre les informations (être dynamique, efficace, ne pas rédiger), peuvent s'enregistrer sur chaque diapositive, retravailler l’enregistrement pour qu’il soit fluide. Le produit fini devient le diaporama avec le son, qui va devenir par la suite un outil de révision du cours.
Il reste toujours possible de demander de verbaliser les stratégies afin d’en devenir conscient et de les partager.

 

► Dispositif 2 : tables rondes sur une oeuvre intégrale

Au sein de la classe, des tables rondes sont organisées sur les œuvres intégrales, afin de favoriser l’expression personnelle d’un avis argumenté. Au début de l’étude de l’œuvre des sujet de débats sont proposés aux élèves avec une série de questions très ouvertes. Les élèves ont deux semaines pendant la séquence pour chercher des pistes de réponse (temps de travail en classe et à la maison). Quatre débateurs travaillent sur un même sujet mais de façon personnelle. En fin de séquence, les débats ont lieu avec les débatteurs, un élève animateur, un élève modérateur du débat, les autres élèves évaluateurs du débateur (posture, assurance, arguments…).

Exemples de sujets de débats sur Une Vie de Maupassant

- Jeanne, un personnage de femme forte ou fragile ?
- Quelle vision des hommes Maupassant nous donne-t-il à travers les personnages masculins de ce roman ?
- Quelles sont les causes des malheurs de Jeanne selon vous ?
- Les parents de Jeanne sont-ils responsables des malheurs de leur fille ?
- L’amour maternel comble-t-il les blessures du personnage de Jeanne ?
- Quelle vision du mariage Maupassant nous donne-t-il à travers ce roman ?
- La vie de Jeanne vous semble-t-elle être une vie réaliste ?
- Tous les personnages féminins ont-ils le même destin que Jeanne selon vous ?

Exemples sur Bel ami de Maupassant

- Madeleine est-elle le double féminin de G. Duroy ?
- Dans le roman, qui des femmes ou des hommes jouent le rôle le plus important ?
- La réussite de Georges Duroy en fait-elle un héros ou un antihéros ?
- Une société qui voit réussir des hommes comme Georges Duroy est-elle respectable ou condamnable ?
- Selon vous, quel est le meilleur atout de George Duroy pour réussir ?
- D’après le livre, le talent est-il une condition nécessaire pour réussir ?
- La presse est-elle libre selon Maupassant ?
- L’histoire de Bel Ami vous semble-t-elle réaliste ?

Exemples sur Cendrillon de Pommerat

- François Flahaut, spécialiste des contes affirme que la fée dans la réécriture de Pommerat est un personnage inutile. Que pensez-vous de cette affirmation ?
- Le très jeune prince, un prince charmant ?
- La pièce Cendrillon de Pommerat est-elle une parodie de Cendrillon de Perrault ?
- Le merveilleux et la magie ont-ils disparu du conte dans la réécriture de Pommerat ?
- La Belle-Mère dans la version de Pommerat est-elle un personnage cruel ou pathétique ?
- Cette réécriture du conte de Perrault vous semble-t-elle sombre ?

 

► Dispositif 3 : réaliser un reportage vidéo sur un personnage, à la manière d’une enquête

Exemple 1 : pour l’étude d’Antigone, les élèves mènent des recherches sur Œdipe puis élaborent un reportage vidéo pour en rendre compte.

Exemple 2 : compte-rendu de lecture La petite fille de Monsieur Linh
  • Consigne : "Faire un reportage qui enquête et réponde aux questions suivantes : "Qui est la petite fille de Monsieur Linh ? Que symbolise-t-elle ?"
  • Écriture d’un scénario.
  • Tournage de la vidéo.
  • Montage en salle multimédia.
  • Élaboration des critères de réussite avec les élèves.

 

► Dispositif 4 : favoriser la lecture littéraire

Il s'agit d'entrer dans une œuvre intégrale à partir de questions qui font appel à la sensibilité, puis de confronter des lectures en classe, sous forme de débats.

Exemples :

  • Corneille, Médée : Médée a-t-elle des excuses selon vous ? Créon et Créuse sont-ils des victimes ?
  • Zola, Nana : Auriez-vous préféré Nana ou Sabine de Mussat ?
  • Musset, Les Caprices de Marianne : Selon vous, Marianne fait-elle des caprices ?
  • Flaubert, Madame Bovary : A la place d’Emma, auriez-vous trompé Charles ?
  • Beaumarchais, Le Mariage de Figaro. Acte I : Figaro mène-t-il le jeu ? – Acte II : Qu’est-ce qu’on apprend du groupe dans l’acte II ? – etc.

 

► Dispositif 5 : enregistrement sonore d'un oral en continu

  • Question posée sur un texte déjà travaillé en classe (mais avec une autre problématique).
  • L'enregistrement sonore d’un oral en continu permet de retravailler la prise de parole et devient ainsi un véritable entraînement. Exemple : trois fois dans l’année, les élèves s’entraînent à l’épreuve de l’exposé de l’EAF en enregistrant leur prestation et en l’envoyant sur l’ENT à destination du professeur, qui écoute les prestations.

 

► Dispositif 6 : captation vidéo

La captation vidéo de prestations orales permet de travailler des compétences d'oral : clarté de la prononciation, rythme, hauteur et intensité de la voix, mais aussi travail de la posture, gestuelle, regard, positionnement dans l'espace...


 

 

haut de page

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes