Contenu

lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > lettres > bibliothèque

bibliothèque

vers la classe coopérative pour différencier

vignette diff 2.jpg
Une réflexion sur la différenciation pédagogique et son application en classe : les premières intuitions, les premiers questionnements, le travail de documentation, puis la mise en place de dispositifs.

Pour retrouver les références théoriques citées, consulter l'article :
Une bibliographie / sitographie sur la différenciation


Transposer dans le secondaire des pratiques pédagogiques du primaire
C'est une histoire de "déclic". Vous avez vu sans doute des fonctionnements de classe dans le Premier Degré, et pu vous demander comment le professeur s'y prenait pour faire travailler ses élèves à des tâches différentes. Peut-être même avez-vous parfois essayé le travail par petits groupes et pu déplorer que s'il était bénéfique à la plupart des élèves de la classe, il représentait une dépense d'énergie importante pour l'organiser, que le résultat produit par chaque groupe n'était pas vraiment meilleur que ce qu'aurait pu faire le meilleur élève dudit groupe. Et que de surcroît, il ne fallait pas quitter des yeux le groupe de ceux qui tardaient à produire quoi que ce soit.
Comment font nos collègues du Primaire ? Peut-on faire aussi bien en collège ?

L'hétérogénéité est une richesse
Pour répondre à ces questions, il m'a fallu m'inspirer des pratiques de Sylvain Connac (La Personnalisation des apprentissages et Apprendre avec les pédagogies coopératives, chez ESF.). Il explique clairement dans ses ouvrages que l'on peut faire confiance aux élèves, que l'hétérogénéité est une richesse dont il faut savoir se servir, que tout est question d'organisation et d'apprentissage réel de l'autonomie.

"Parlez le moins possible"
Je me suis également nourri des pratiques et des réflexions de Célestin Freinet, le père de l'Ecole moderne et des méthodes coopératives. Lisez Les invariants pédagogiques qui permettent de se faire une idée nouvelle de l'élève ! Lisez ce que Freinet y déclare. Quelques exemples :

  • "Nul - l'enfant pas plus que l'adulte - n'aime être commandé d'autorité".
  • "Nul n'aime tourner à vide, agir en robot, c'est-à-dire faire des actes, se plier à des pensées qui sont inscrites dans des mécaniques auxquelles il ne participe pas."
  • "Tout individu veut réussir. L'échec est inhibiteur, destructeur de l'allant et de l'enthousiasme".
  • "La mémoire, dont l'École fait tant de cas, n'est valable et précieuse que lorsqu'elle est vraiment au service de la vie."
  • "Parlez le moins possible."
  • "On prépare la démocratie de demain par la démocratie à l'école. Un régime autoritaire à l'école ne saurait être formateur de citoyens et de démocrates."
  • "L'ordre et la discipline sont nécessaires en classe."

Des outils pour investir l'élève dans les apprentissages
J'ai aussi découvert les méthodes de Fernand Oury (le fondateur de la pédagogie institutionnelle). Entendez par "institutionnelle" la création de petites institutions dans la classe : responsabilités, réunions internes, et surtout "ceintures de couleur" comme celles de judo, pour aider l'élève à se situer dans sa progression.
Il y a huit couleurs d'étapes : blanche, jaune, orange, rouge, vert, bleue, marron, noire. L'étape blanche est une évaluation très simple, elle amorce la dynamique de réussite. L'étape noire, elle, s'inscrit plutôt dans une pédagogie du "chef d'œuvre".

Un exemple de ressource pédagogique sur le travail de l'oral avec les ceintures :
Construire une grille d'évaluation par ceintures pour enseigner l'oral

Une révolution copernicienne
Le déclic, c'est d'accepter de lâcher prise et d'observer les élèves travailler sans intervenir trop souvent, lorsque la machine pédagogique est lancée, que les consignes de travail ont été données le plus simplement possible. Même si ces moments ne durent que quelques minutes, vous les avez probablement vécus aussi. Ce qu'il vous faut trouver, c'est votre méthode personnelle. Un système qui - une fois lancé - tourne tout seul. Alors, votre position dans la classe subira une petite révolution copernicienne : vous ne serez plus l'unique dépositaire du Savoir, mais vous aurez mis à disposition des élèves des documents, des fiches-outils, des accès numériques pour qu'ils apprennent par eux-mêmes.

Vous constaterez alors que votre rôle prendra une tout autre importance : Celle du référent, du maître du jeu qui aide et organise. Les élèves qui viendront vous voir pour obtenir des explications auront envie d'apprendre, seront donc demandeurs. Ils apprendront mieux.

Installer les règles de fonctionnement de la classe
Ne cherchez pas à mettre en place un système compliqué d'organisation du travail. Pour ma part, j'installe les règles de fonctionnement de la classe et ses institutions d'abord, et je les amène progressivement ; les trois premières sont tout d'abord :

le code couleurs
 : 3 disques de carton (vert-orange-rouge) sur un socle déterminent le mode de prise de parole de la classe :

la Table Ronde : Institution principale de la classe où les élèves font des propositions pour améliorer les conditions de travail (projets, prolongements d'activités proposées). Des critiques et des félicitations pour réguler les tensions. Un président et un secrétaire sont élus pour deux semaines. Tout est consigné et une boîte à idées sert à alimenter l'ordre du jour. Elle est prise sur la moitié de l'heure de vie de classe mais en reste distincte. Le professeur n'a pas plus de droits que les élèves, mais il se réserve un droit de véto en cas de risque de dérapage. La Table Ronde ne doit jamais être un tribunal !

le plan de travail : affiché ou rédigé au tableau à chaque début de séance, parfois négocié avec les élèves qui souhaitent y ajouter un exposé prêt, il est la feuille de route de la classe. Chacun y voit ce qu'il a fait et ce qu'il lui reste à faire.

Sur les dispositifs de différenciation, une ressource pédagogique :
La classe coopérative en cours de français

Un exemple de déroulement de séance

Lorsque ces bases sont mises en place, le cours se déroule tout seul.

  • Je présente le plan de travail au tableau. Exemple :
    • "Corriger la fiche TIC 1 et me la remettre.
    • Commencer les fiches TIC 2 et 3 et me les remettre.
    • Exercices autocorrectifs  sur ordi : TACIT, niveau B pour les élèves du groupe 1.
    • Préparation d'exposés sur Alice et ses rencontres."

  • Je demande s'il y a des modifications à apporter.

  • Des élèves m'apportent des fiches de Travail Individuel en Classe (TIC) qu'ils ont finies et en reprennent de nouvelles. Ils y trouvent la leçon (très courte) et des travaux à faire qui peuvent être améliorés plusieurs fois (évaluation formative).

  • D'autres vont s'entraîner sur des ordinateurs de fond de classe (travaux sur les outils de la langue et sur l'implicite).

  • Quelques-uns se réunissent pour commencer ou finir un travail de groupe.

Une ressource pédagogique sur une séance-type :
Séance sur les fables dans un dispositif de pédagogie différenciée

Mon travail consiste à observer fréquemment que la classe fonctionne bien, que tout le monde est en activité. Je relance et encourage ceux qui manquent de motivation, je viens aider ceux qui ont du mal à avancer et j'accueille à mon bureau ceux qui viennent me demander une explication.
Si je suis surchargé de demandes, je fais un point à la classe ou j'envoie une partie des élèves voir ceux à qui je viens d'expliquer la notion. L'aide par les pairs est très utile, et ce ne doit pas être toujours les mêmes qui aident.


Évaluer
Dans ces conditions, il est possible de pratiquer la différenciation pédagogique. Il reste à évaluer les élèves par compétences, à définir des niveaux dans la progression (ce sont les fameuses ceintures de judo de Fernand Oury !) et donner aux élèves un livret de progrès pour qu'ils puissent marquer ce qu'ils ont appris et voir ce qu'il leur reste à découvrir.


Pour partager sur ces pratiques
Un wiki en cours de réalisation, pour partager mes pratiques : Laboratoire d'innovations pédagogiques




 

haut de page

lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes