Contenu

Lettres

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > Lettres

Évaluer la lecture cursive à l’aide de l’outil mots croisés d’e-lyco

mis à jour le 24/02/2021


Vignette.jpg

Le but de cette activité est d’évaluer la compréhension des élèves lors d’une lecture à effectuer en-dehors du cadre de la classe, celui du temps de la lecture cursive. Ce travail a été mené en classe de 4e sur l’œuvre de Lois Lowry, Le Passeur, avec pour fil conducteur la problématique suivante : comment sortir des évaluations traditionnelles de lecture pour évaluer la lecture cursive et ainsi la rendre efficiente ?

L’idée était d’amener les élèves dans une démarche d’appropriation du contenu de l’œuvre mais aussi une démarche d’apprendre à apprendre en collaborant avec ses pairs : créer des mots croisés à partir de sa lecture et les proposer à ses camarades.

mots clés : lecture, compréhension, restitution, évaluation, mots croisés, e-lyco, crcn-2.2, crcn-3.1, PIX, CRCN


Nous sommes souvent confrontés au problème d’évaluation de la lecture cursive. Comment éviter que les élèves ne se limitent à un résumé sur Internet ? Comment inciter les élèves à lire le livre ? Comment amener les élèves à une démarche réflexive sur le sens de l’œuvre ? Toutes ces questions m’ont amenée à envisager ce temps d’évaluation autrement, en rendant l’élève acteur de ses apprentissages.

Objectif : évaluer la compréhension d’un texte à lire en autonomie : s’évaluer, évaluer et être évalué par les pairs et l’enseignant.

Compétences travaillées :

Lecture
- Contrôler sa compréhension, devenir un lecteur autonome

Écriture
- Exploiter les principales fonctions de l’écrit
- Adopter des stratégies et des procédures d’écriture efficaces

CRCN
- Communication et collaboration (crcn-2.2)
- Création de contenus (crcn-3.1)
 

Le projet

Depuis plusieurs années, je demande aux élèves de tenir un carnet du lecteur pour accompagner les œuvres à lire proposées au fil des différentes séquences. Lors de chaque lecture, les élèves doivent réaliser une activité qui me permet de vérifier qu’ils ont lu l’œuvre et qu’ils en ont compris le sens global (illustrer l’histoire avec une image en justifiant son choix, imaginer une interview d’un des personnages, écrire la suite de l’histoire…).

Cette année, j’ai décidé d’utiliser les outils de l’ENT e-lyco pour permettre aux élèves de créer leurs propres contenus et d’interagir plus facilement avec les pairs.

Dans un premier temps, les élèves doivent lire intégralement l’œuvre. Au fur et à mesure de leur lecture, ils peuvent avoir recours à des marque-pages, jalons ou balises de lecture ou noter dans leur carnet du lecteur, sous forme de résumés, d’images, de mots-clés… des éléments de l’histoire qu’ils pourront reprendre pour élaborer leurs mots croisés.

Une fois la lecture effectuée, les élèves se connectent sur e-lyco et se rendent sur un document qui leur est propre et que les autres élèves ne peuvent consulter. Il faut, en amont, prévoir la création d’un document par élève en veillant à paramétrer les autorisations pour qu’ils puissent modifier le document.
Un travail de recherche, au brouillon, est nécessaire avant de compléter le concepteur de mots croisés. Les élèves doivent lister des éléments de l’histoire et formuler des petites énigmes pour mettre les participants dans une démarche d’enquête : vérifier ce qu’ils ont compris, ce qu’ils ont retenu et consulter l’œuvre s’ils n’ont pas la réponse.

Les mots croisés sont ensuite soumis à la validation et à la correction du professeur. L’expression écrite et les réponses proposées aux définitions dans les mots croisés sont vérifiées. Une fois les mots croisés validés, les autorisations sont modifiées sur e-lyco pour chaque document, de manière à permettre à un ou plusieurs élèves(s) de la classe de tester les mots croisés.

Afin de faire réfléchir collectivement les élèves, j’avais conservé quelques mots croisés dont le contenu devait être corrigé pour être recevable, pour amener les élèves à s’interroger sur la pertinence et la validité des énigmes proposées, et sur l’élaboration des définitions. Cela permettait de mettre en place un travail de réflexion sur la langue et sur le contenu de l’histoire.

Enfin, les élèves ont pu, dans un dernier temps, découvrir le travail de leurs camarades, comparer les approches de l’œuvre que chacun avait proposées et évaluer leur compréhension sur divers éléments de l’intrigue.

Travaux d'élèves


D'autres exemples
 

Bilan

Les élèves se sont montrés plutôt ingénieux dans la formulation des définitions et appliqués dans la recherche des idées. Cette forme d’évaluation se veut plus ludique et permet de travailler des compétences variées aussi bien en langue française (lecture, écriture) que dans le numérique (communication et collaboration ; création de contenus). L’outil est facile à utiliser et les élèves ne se sont pas sentis perdus. Seul le temps de préparation et de configuration de tous les documents peut être un peu chronophage. Le tutoriel est là pour vous aider !

 
auteur(s) :

Manon BRUNET, Collège Jacques Prévert de Châteauneuf-sur-Sarthe (49)

information(s) pédagogique(s)

niveau : Collèges tous niveaux, --- COLLÈGE ---, 4ème

type pédagogique : démarche pédagogique, production d'élève

public visé : enseignant

contexte d'usage : travail autonome

référence aux programmes :

haut de page

Lettres - Rectorat de l'Académie de Nantes