Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > informations

informations

l'édito de janvier 2018

troisamies.jpeg

Un édito consacré à la place des femmes dans l'histoire et dans nos enseignements.




Le 8 décembre dernier, l’émission La Fabrique de l’Histoire [1] consacrait sa table ronde de débats à l’histoire des femmes dans les Annales à l’occasion de la traduction de l’article de l'historienne canadienne Natalie Zemon Davis (en 1992 dans la revue History Workshop Journal, elle publiait un article sur la place des femmes dans la célèbre revue française fondée par Marc Bloch et Lucien Febvre.

Entre invisibilisation et travail intellectuel caché ou non reconnu, les femmes chercheures historiennes ont pourtant apporté une large contribution aux recherches du XXe siècle. Leurs travaux sont maintenant reconnus et les femmes qui enseignent l’histoire sont plus nombreuses dans le second degré et dans le supérieur [2]. L’anonymisation des articles proposés aux comités de lecture des revues universitaires de rang A permet aussi une connaissance de la qualité des travaux de femmes chercheures. Actuellement, trois chaires d’histoire du genre existent en France (dans les universités de Toulouse Jean Jaurès, Paris-Diderot et Angers). Rappelons également que les cinq volumes de l’Histoire des femmes [3] ont été publiés à partir de 1990. Ou encore l’ouvrage rédigé par l’association Mnémosyne (Association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre), La place des femmes dans l’histoire. Une histoire mixte, paru aux éditions Belin en 2010 (415 pages)

À ce propos encore, nous pouvons également citer, la publication par la Documentation française en 1999, du rapport du Centre National de la Recherche Scientifique, institut national de la langue française de Femme, j'écris ton nom... : guide d'aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions [4] 
(124 pages) rédigé sous la direction de Bernard CERQUIGLINI, dont la première partie aborde un « Aperçu historique : la féminisation au cours des siècles ».

Pour bien débuter cette nouvelle année, nous vous proposons des contributions pédagogiques pour un enseignement de l’histoire qui n’oublie pas les femmes.
Nous vous rappelons que les publications sur le site académique histoire-géographie sont aussi contributives et nous vous attendons donc, plus nombreux, en 2018.

Nous vous souhaitons une très belle année, enrichie de saveurs et de savoirs [5] et de bonne santé.

Le corps d’inspection d’histoire-géographie de l’académie de Nantes.



[3] Georges Duby et Michelle Perrot (dir.),Histoire des femmes en Occident, Plon, Paris,(5 volumes). Une réédition sous la direction de Françoise Thébaud est parue en 2002 en format poche aux éditions Tempus. Michelle Perrot était l’invitée de l’émission de Laure Adler le 3 janvier dernier à propos de l’histoire des femmes : https://www.franceinter.fr/emissions/l-heure-bleue/l-heure-bleue-03-janvier-2018
[5] Jean-Pierre Astolfi, La saveur des savoirs. Disciplines et plaisir d'apprendre, Paris ESF, 2008, 252 pages.

 

 


 

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes