Contenu

arts plastiques - InSitu

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > arts plastiques > enseignement

le carnet de travail

mis à jour le 31/10/2015


carnet de travail

Un objet personnel qui donne à voir, par l'image et l'écrit, les recherches d'une année.

mots clés : écrit, recherche, baccalauréat


 
Depuis la session 2013 du baccalauréat, chaque candidat doit présenter un carnet de travail lors de la partie orale de l'épreuve obligatoire en série L. Ce carnet accompagne les productions réalisées et retrace le parcours de l'élève en arts plastiques durant l'année de terminale. Il facilite le dialogue avec le jury et sa compréhension de la démarche du candidat.

A cet égard, le texte officiel (B.O. n°14 du 5 avril 2012) est très clair :

Le carnet de travail du candidat est un objet personnel qui témoigne de ses recherches, abouties ou non. Il vient en complément ou en appui de ses travaux et en favorise l'évaluation.

Il doit seulement permettre au jury d'établir un dialogue plus fécond avec le candidat, permettre une meilleure compréhension de ses démarches et d'apprécier ses capacités de travail et de recherche.

Sa forme matérielle est libre dans les limites d'un format qui ne peut excéder 45 x 60 cm et 5 cm d'épaisseur. Il peut prendre une forme numérique. Dans ce cas, afin de pouvoir être présentés aux membres du jury pendant l'épreuve, les vidéos ou les diaporamas doivent être des formes courtes.
 

carnet de Sophie
Carnet de travail de Sophie
Le texte officiel permet d'envisager de multiples formes pour ce carnet de travail de l'élève qui est avant tout un objet personnel et singulier, témoignant d'un engagement individuel et d'une démarche exploratoire menée tout au long de l'année.

Ni livre d'artiste, ni pense-bête, ni "book", ni cahier de croquis, ni cahier de cours, il peut éventuellement emprunter et croiser quelques unes de ces formes (ou non) et il n'a surtout pas vocation à être formaté.

Accompagnant l'élève dans les expérimentations, recherches, visites, rencontres et découvertes qu'il effectue durant l'année de terminale, ce carnet lui permet de relier la pluralité de ses investigations en les rendant lisibles et visibles par le texte et l'image.

En ce sens, le carnet de travail peut réellement consituer le lieu de l'articulation entre la pratique et la culture artistique et plastique de l'élève, le moment où les liens, les hypothèses et les enjeux s'esquissent et se formulent.



 
carnet de Martin
Carnet de travail de Martin
 

Il convient également de ne pas oublier que ce carnet de travail n'est pas évalué lors de l'épreuve orale du baccalauréat et ne se substitue pas à tout ou partie des travaux des candidats, qu'il accompagne en revanche, en complément ou en appui, et afin d'en favoriser l'évaluation.

Son rôle est donc bien d'aider le jury à saisir les enjeux du dossier de l'élève, le processus de son élaboration, et comment il témoigne de l'appropriation personnelle des questions au programme de terminale.

Sans majorer exagérement son importance ni minorer cependant son rôle, il s'agit sans doute de considérer le carnet de travail comme un élément facilitant le dialogue entre le candidat et le jury au moment de l'épreuve d'une part, et comme un outil permettant à l'élève d'avoir un regard réflexif sur ses apprentissages en arts plastiques tout au long de l'année d'autre part.

 
carnet de Léone
Carnet de travail de Léone
 

Dans cette optique, il apparaît que ce carnet et son utilisation en classe offrent au professeur des possibilités riches et multiples pour questionner son enseignement et l'accompagnement des élèves dans l'articulation progressive et sensible de leurs compétences et connaissances en arts plastiques au cours de ce cycle terminal.

Il permet en outre d'esquisser des pistes pour aborder l'entrée du programme portant sur le chemin de l'oeuvre en mettant en perspective le statut du travail préparatoire, le dialogue entre notes écrites et notations graphiques, la dimension "programmative" ou bien exploratoire, aventureuse, d'une démarche plastique, les modalités enfin de la communication par le texte et l'image d'une intention artistique.
 

carnet de Mélissa 02
Carnet de travail de Mélissa
 

information(s) pédagogique(s)

niveau : Terminale L

type pédagogique : article, production d'élève

public visé : élève, enseignant

contexte d'usage : travail autonome, sortie pédagogique, classe

référence aux programmes :

  • Le carnet de travail lors de l'épreuve orale du baccalauréat.
  • Le chemin de l'œuvre : Ce point du programme est à aborder sous l'angle d'une analyse du processus global qui fait suite à l'intuition et à la réflexion : la formalisation de l'œuvre engage les modes de sa diffusion, de son exposition et des commentaires qu'elle suscite. Ce cheminement de l'œuvre mobilise des rapports aux techniques et induit des choix plastiques déterminants pour porter l'œuvre en en servant le projet esthétique intrinsèque.

haut de page

arts plastiques - InSitu - Rectorat de l'Académie de Nantes