Contenu

arts plastiques - InSitu

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > arts plastiques > enseignement > leçons

kiesler et la maison sans fin

mis à jour le 25/08/2015


vignette.jpg

Comment sculpter une forme « ouverte, dynamique, organique et instable » ?

mots clés : arts visuels, sculpture, architecture


 

Armando Andrade Tudela
Carton d'exposition, du 05.10.13 au 05.01.14
Le Grand Café, Saint-Nazaire
Créé en 2010, dans le cadre de la réforme du Lycée, l'enseignement d'exploration "Création et activités artistiques - Arts visuels" (1h30) constitue désormais une des deux composantes essentielles de l'enseignement artistique en classe de Seconde (avec l'enseignement facultatif d'arts plastiques).
Les arts visuels s'adressent ainsi aux élèves désireux de s'essayer à des « expériences de pratique artistique » mais aussi à ceux désireux de « trouver au sein de l'enseignement proposé, un enrichissement artistique et culturel apportant les compétences nécessaires à la construction d'un projet de formation relié à un horizon professionnel » (Bulletin officiel spécial, n° 4 du 29 avril 2010).
Parce que l'élève est « amené à interroger les professionnels comme à découvrir la très grande diversité des métiers de la culture et des arts », le lycée Camille Claudel de Blain a conclu un accord de partenariat, dès la rentrée 2010, avec le Grand Café, centre d'art contemporain de Saint-Nazaire.
Ainsi, depuis quatre ans, les visites des expositions, menées avec compétence par Eric Gouret (responsable des publics scolaires) ont-elles permis aux élèves d'arts visuels d'aborder de près des démarches contemporaines aussi diverses que celles de Hans Op de Beeck, de Raphaël Zarka, de Haroon Mirza ou bien encore, plus récemment, de Farah Atassi. Comme autant de manières d'alimenter leur propre pratique en même temps qu'ils enrichissaient leur culture personnelle.


 
.
Il sera ici question de la manière dont les élèves d'arts visuels - au cours du premier trimestre de l'année - ont été amenés à s'emparer d'une question engendrée par la pratique d'un jeune artiste péruvien vivant à Berlin : Armando Andrade Tudela.
L'été précédent l'exposition de son travail au Grand Café, un petit texte à été diffusé sur internet en guise de teaser, accompagné d'une photographie de Hannes Bock (reproduite ci-contre). Voici quelques lignes de ce texte :

« (...) Ce sont également ces glissements référentiels et temporels qui ont mené Armando Andrade Tudela à élaborer un scénario tendu, intimement lié à l'histoire de Saint-Nazaire. Prenant le contre-point de l'architecture fonctionnaliste de la ville, l'artiste revisite, pour son exposition au Grand Café, les pratiques expérimentales de l'architecture des années 1950-1960, mais aussi l'utopique projet de l'architecte Frederick Kiesler, La Maison sans fin, habitat organique qui supprime fondations et frontières murales, alterne transparence suspendue et croûte craquelée de terre - continuum unique où chaque élément s'envisage comme un noyau de possibles. Avec ce projet, la maison libérée de l'esthétique traditionnelle devenait créature vivante.
En articulant ces différents pôles de réflexion dans un film, l'artiste formule également un propos autour de la reconstruction, du soin et de la transmission des formes. En creux, c'est à l'écriture de l'histoire elle-même que s'intéresse Armando Andrade Tudela, qui réside, selon Michel de Certeau, « entre science et fiction ». (...) »
.






Photographie prise par Hannes Bock
lors du tournage de Foro,
film réalisé par Armando Andrade Tudela en 2013
(film 16 mm transféré sur DVD, 10'53)

 
.


Frederick Kiesler
Model for the Endless House (1959)
96.5 x 247 x 106.7 cm
Whitney Museum of American Art
New York
.

Ces quelques phrases dessinent le contour de plusieurs pistes didactiques en lien avec les formes spécifiques créées par Frederick Kiesler et leur matérialité.
Rappelons qu'en 1949, Kiesler (artiste, architecte et théoricien austro-américain) « posait les bases de sa vision audacieuse et utopique d'une architecture courbe, mobile, suspendue, susceptible de générer de nouveaux modes d'existence et s'opposait alors à l'hégémonie du fonctionnalisme et du style international. S'en suivra la réalisation d'un vaste projet jamais réalisé : la Maison sans fin, bâtiment ovoïde isolé du sol par des piliers carrés et composé de plusieurs unités emboîtées les unes dans les autres ».
.


 

 
1.
Dans un premier temps, il s'agissait de réaliser, individuellement, plusieurs dessins et lavis d'encre à partir de documents représentant la Maison sans fin (croquis, plans, maquettes, etc.), afin de s'approprier le vocabulaire formel de cette œuvre énigmatique et singulière.
.
 
after kiesler #1_
after kiesler #2_
after kiesler #3_
after kiesler #4_
 
after kiesler #5_
after kiesler #6_
after kiesler #7_
after kiesler #8_
 
Huit exemples de réalisations d'élèves
crayon, encre de Chine et Posca sur papier, dimensions variables

.
 

 
2.
Après s'être familiarisé avec ces formes spécifiques, il s'agissait de travailler en binôme à la réalisation d'une construction interprétant par le volume les formes conçues par Frederick Kiesler, de manière à fabriquer une sculpture « ouverte, dynamique, organique et instable », pour reprendre les propres termes de l'architecte (dans le Manifeste du Corréalisme, 1949).
Divers outils et matériaux étaient mis à disposition des élèves (treillis métallique, fil de fer, bois, bande plâtrée, enduit, etc.).
fabrication
 

 
3.
Troisième temps, retour à l'image. Il s'agissait de photographier ou de filmer sa sculpture de manière à ce que l'image (ou les images) puissent éventuellement se substituer à l'objet.
Il est important de noter que la maquette de Kiesler, reconstruite par Tudela et trois étudiants en architecture, n'était pas montrée dans l'exposition du Grand Café, mais que seuls le film Foro et une petite photographie collée directement sur un des murs du rez-de-chaussée constituaient les traces tangibles de cette Maison sans fin.
 
sculpture_05_bis
Bethsabée & Laureen
sculpture_09_bis
Marine & Nina
sculpture_02_bis
Margaux & Romain
 
sculpture_07_bis
Angèle & Taïna
 
contributeur(s) :

Daniel Sage

information(s) pédagogique(s)

niveau : 2nde

type pédagogique : leçon

public visé : enseignant, élève

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : (...) les découvertes effectuées, les réflexions partagées et les connaissances acquises nourrissent la réalisation du projet en cours. Celui-ci est également alimenté par la rencontre et l'étude de références artistiques et esthétiques représentatives du domaine d'enseignement choisi.

haut de page

arts plastiques - InSitu - Rectorat de l'Académie de Nantes