Contenu

arts plastiques - InSitu

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > arts plastiques > enseignement > leçons

Moi mais vite fait bien fait !

mis à jour le 13/07/2021


vignette4.jpg

En quoi le choix d’un instrument peut-il avoir un impact sur une représentation ? Qu’est-ce que la ressemblance en art ?

mots clés : autoportrait, dessin, vitesse, mouvement, temps, espace, ressemblance, écart



Document sans nom

Je me dessine … 

en 2 temps 3 mouvements.

 
  Document sans nom

3 formats différents :

format 15 x 15cm,

format 24x32cm

format A3

  Document sans nom

    3 outils :

    1 crayon de papier,

    1 feutre

    1 outil pour peindre

   ____________________________________________________________________________________________
   Document sans nom

Pour cette première séance de l’année, moment de découverte de l’organisation du groupe classe au sein de la salle d’arts plastiques, j'invite les élèves à se questionner sur la représentation et plus particulièrement sur la notion de ressemblance.

Ils sont amenés aussi à se rendre compte de l'impact d'un outil sur la représentation de soi même pour travailler aussi sur leur propre image. En somme, il s’agit de travailler et d’expérimenter la part de subjectivité et de sensibilité dans la réalisation d'un autoportrait.

L’incitation est présentée et commentée au tableau :
 

" Je me dessine …"


Un échange rapide permet de définir ce que l’on entend par dessin et surtout à dire le terme d’autoportrait, que tous connaissent déjà.

La suite de la demande, qui posera sans aucun doute un problème à beaucoup d’élèves est alors inscrite :


" Je me dessine … en 2 temps 3 mouvements. "


Le modèle de la photo d’identité du carnet de liaison est autorisé.

De quoi s’agit-il ? Très vite la classe comprend que le travail se fera dans une certaine rapidité d’exécution. J’indique alors le matériel et précise les supports nécessaires pour ce travail :

  • 3 formats différents dont 1 carré de 15 x 15cm, 1 feuille de 24 x 32cm, et 1 feuille au format A3

  • 3 outils dont 1 crayon de papier, 1 feutre et 1 outil à peindre (pinceau, brosse et une couleur de peinture)

L’évaluation est aussi annoncée. Elle portera essentiellement sur l’engagement des élèves et leur capacité à travailler les points suivants :

- Gérer son temps, pour réaliser les 3 dessins dans la durée donnée.

- Expérimenter des gestes, des postures et utiliser un seul outil par support.

 

 
   ___________________________________________________________________________________________
   Document sans nom


Séance 1 :

Cette séance est la première de l’année.
Les élèves de cinquième redécouvrent la salle, le fonctionnement des ilots, les modalités de déplacements, la matériauthèque et les divers pôles d’activités…

Il s’agit aussi de prendre le temps de se présenter, de s’installer dans le rythme et de parler de l’année à venir.

La pratique envisagée permet de répondre à toutes ces questions. Simple et directe, elle débute sur la deuxième moitié de séance. La distribution du matériel est rapide (les 3 feuilles par élève) et laisse environ 20 minutes d’effectuation.

Le temps du premier croquis au crayon de papier est le plus long. Ce premier « dessiné achève ainsi la première séance. Nous y reviendrons pour relancer l’activité, lors de la deuxième séance.

 
   ____________________________________________________________________________________________
 
 
    Document sans nom

Séance 2 :

La séance n° 2 permet de s’engager dans la mise en œuvre des 2 autres travaux. Les élèves ont évoqué l’idée de croquis et ont désormais conscience qu’ils peuvent investir plus rapidement la demande sachant que le médium proposé ne permet pas de retouche possible, puisqu’il s’agit d’un ? feutre, puis d’un pinceau avec de l’encre. Les 30 minutes d’activité sont bien occupées elles sont ainsi suivies de 15 minutes de verbalisation autour des croquis réalisés et permettent de regarder avec certains éléments de langages les autoportraits de Rembrandt.

 
  ____________________________________________________________________________________________
  
Document sans nom

La verbalisation


La verbalisation a été l‘occasion de répondre collectivement à quelques questions :

 

 

Quelles difficultés rencontrées liées aux outils imposés ? Quel impact la contrainte « un outil, une couleur » a-t-elle sur la représentation ?

   

La notion de rapidité « en 2 temps 3 mouvements » , est-ce un frein ou un avantage pour l‘expression ?

Quelle est la part de « sentiment » dans un autoportrait ? Dans le choix du cadrage ? Du point de vue ?

 

Pour une majorité des élèves, le choix du crayon de papier est associé au plus petit format et au crayon ou au feutre. Cette séquence et ses acquis seront réinvestis en début de 4eme afin d’articuler les notions, et d’approfondir les connaissances sur cette question de la ressemblance à partir du portrait.

 

Lien vers une séance de début d’année sur la ressemblance – le portrait en 4eme 

  ____________________________________________________________________________________________

Les références artistiques

La référence artistique que je souhaite faire acquérir aux élèves est une œuvre du patrimoine qui permet de poser un jalon dans la culture des élèves, et d’éclairer à propos la question de la ressemblance, de la spontanéité tout en étant une technique liée au domaine du dessin.

Rembrandt
Autoportrait aux yeux hagards,
1630, eau forte, 41 x 41 cm
Télécharger la fiche élève
 
auteur(s) :

stéphanie couret

information(s) pédagogique(s)

niveau : tous niveaux, Cycle 4, 5ème

type pédagogique : leçon

public visé : non précisé, enseignant

contexte d'usage : atelier, classe

référence aux programmes :

LA REPRÉSENTATION ; IMAGES, RÉALITÉ, FICTION
La ressemblance

haut de page

arts plastiques - InSitu - Rectorat de l'Académie de Nantes