Contenu

arts plastiques - InSitu

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > arts plastiques > enseignement

mémento stagiaire

Document sans nom
Quels sont les éléments pédagogiques qui permettent de construire son année de stage en arts plastiques ? Quels sont les invariants pour envisager sereinement les premiers pas dans le métier, de la rentrée de septembre à la fin de l’année, en juin ?

Progressivités des objectifs professionnels et des compétences du professeur stagiaire.


lien dossierle mémento arts plastiques


lien dossierespace des stagiaires
 

 

La rentrée de septembre débute souvent avec le recensement d’intuitions personnelles qui vont se transposer en intentions pédagogiques. S’appuyant sur ce qu’il sait en didactique (il est vivement conseillé de prendre connaissance des éléments publiés sur EDUSCOL - cycle 3, cycle 4 - et sur InSitu), le professeur d’arts plastiques peut :

  • Partir de ses propres appétences : se pencher sur le sens que l’on donne à l’enseignement des arts plastiques et à l’acquisition de compétences en lien avec une pratique dite exploratoire et réflexive, réfléchir sur les attendus des programmes, être inspiré par un souvenir d’exposition, une notion que l’on maitrise, une situation attractive et séduisante.
  • Envisager ce que vont devoir expérimenter, découvrir et apprendre les élèves : comment les amener à réfléchir, se questionner sur des éléments ciblés ? Il s’agit de penser une possible cohérence et articulation au sein d’une séquence mais aussi entre elles au fil de l’année. Se poser la question : quel(s) artiste(s) ou quelle(s) démarche(s) artistique(s) faire découvrir aux élèves ? A quel moment articuler les réflexions et en faire une synthèse ? Pourquoi présenter et solliciter la parole des élèves sur ces « œuvres » ? Que vont-ils retenir de ces séquences ? 
  • Découvrir les collègues et les espaces de travail : la pré-rentrée permet de faire la connaissance des collègues, d’échanger sur de possibles projets pluridisciplinaires mais aussi de s’approprier les espaces de la salle d’arts plastiques, d’organiser le matériel et les matériaux à disposition et de découvrir les possibilités de l’ENT.
  • Construire la première séance d'arts plastiques : le cours de la première semaine est une introduction. Il convient de débuter par une séance qui, entre les invariants liés à l’accueil et à la présentation des enjeux pédagogiques, permet de se lancer dans une première activité. L'accroche doit amener adroitement une pratique ouverte, simple et directe. Il s’agit de pouvoir s’y référer pour ensuite définir au fil de l’année, quelques notions et autres problématiques du champ artistique. Cette séance est souvent considérée comme le point de départ de l’année.
  • Énoncer explicitement la demande sous forme de questions directes ou indirectes : Les propos de l’enseignant sont précis et justes, la parole est mesurée pour laisser le temps aux élèves de débuter par la pratique une réflexion partagée. Il convient de structurer les étapes de cette première rencontre, de gérer le rythme de l’heure. Les invariants doivent s’organiser avec, à titre d’exemple, un tempo à adapter à ses objectifs :
  • Accueil - installation : 5 minutes - Appel - mise en place des premiers repères dans la salle : 5 minutes - Présentation des enjeux de l’enseignement des arts plastiques, des consignes usuelles : 10 minutes - Lancement de la première activité plastique : 20 minutes - Conclusion : 3 minutes.

Voir des propositions de premières séances selon le niveau de classe :


 

- un dessin qui pique

- faîtes-moi un beau dessin !

- ma trousse devient gigantesque!

- ma chambre vue d'en haut

- je me dessine en deux temps, trois mouvements

- histoire sans parole


- un dessin gourmand

- tout court, tout bouge, tout se meut

- le point de vue du dessinateur

- un dessin tout rouge

- faîtes-moi de l'art !

 - qu'est-ce qu'une oeuvre d'art ?

 

 

 

Au fil des semaines, il s’agit d’installer progressivement quelques rituels, de poser des rendez-vous, de finaliser des évaluations, de proposer des bilans, bref de consolider les fondations de son projet d’enseignement. S’appuyant sur ce qu’il connait dorénavant sur ses élèves, le professeur d’arts plastiques peut :
 

  • Travailler la formulation des questions qui permettent d’échanger collectivement, de construire une première évaluation dite diagnostic : mutualiser les connaissances des uns et des autres avant de proposer un dispositif qui permettra de consolider et d’approfondir une question, une notion, une démarche artistique.
  • Veiller aux informations données aux moments clés d’une séance, lors de la demande inaugurale, de l’animation des échanges oraux, du temps de la verbalisation et de la présentation des œuvres de références en vidéo projection mais aussi via les indicateurs visuels avec l’affichage progressif sur les murs de la salle. Il convient de cadrer l’organisation sereine du rangement. Dans le même ordre d’idée, le professeur est vigilant en s’attachant à conclure, par exemple avec une phrase qui dit ce qui a été travaillée ou qui prépare la suite, chacune de ses séances. 
  • Structurer et préciser régulièrement en amont les attentes en terme de production plastique et les attendus d’évaluation qu’ils soient diagnostics en début de séquence, formatifs lors des bilans collectifs, ou encore « sommatifs » pour les fins de période avec le bulletin qu’il convient de renseigner.
  • Valoriser l’engagement des élèves : les observer au travail, écouter les échanges et prendre en note, retenir certains constats liés à la pratique des élèves, des mots entendus, évaluer les compétences en cours d’acquisition dans le but de les articuler aux objectifs pédagogiques. Il s’agit bien de penser la pratique comme le lieu de l'émergence des savoirs, dire ce qui est réussi, ce qu’il conviendra de reprendre plus tard.
  • Adopter la posture professionnelle : proposer un rythme et des situations adaptées à la situation. Poser son autorité sur les savoirs enseignés. 
  • Assurer le suivi sur l’ENT : proposer la mise en ligne de ressources pour compléter à distance ce qui se pense, se construit en classe. On privilégiera les galeries virtuelles qui permettent d’accéder soit à des travaux d’élèves, soit à des œuvres « exposées » en fonction des notions travaillées en classe.

 

Quelques exemples de galeries virtuelles

 liendécouvrir les webinaires simples et efficaces pour créer une galerie virtuelle sur e-lyco

 

À raison d’une heure hebdomadaire, l’enseignement des arts plastiques se construit sur environ une trentaine de séances pour une année. Ayant pris en compte cette donnée, le professeur s’organise et prévoit ainsi des séquences qui s’élaborent et s’articulent dans le temps long de l’année et peut envisager la dimension spiralaire liée au cycle. S’appuyant sur la prise en compte des différentes périodes, le professeur d’arts plastiques peut : 
 

  • Commencer à entretenir une continuité dans le cheminement de la pensée, d’une séance à l’autre, d’un travail collectif à une prise d’initiative et d’accès à l’autonomie. Envisager la répartition entre chacune des composantes (plasticiennes, théoriques et culturelles) qui sont en interactions lors des séances proposées.
  • Mettre en œuvre des dispositifs d'enseignement simples mais surtout efficients. Il est parfois difficile de saisir la différence fondamentale entre une activité fondée sur un thème et un enseignement axé sur une demande ouvrant sur une question qui permet l’appréhension d’une notion artistique. 
  • Diversifier les activités et les dispositifs : Il s’agit dès lors de (re)mobiliser l’élève avec régularité, créer des continuités dans la période mais aussi parfois des ruptures pour relancer la dynamique. Dans le déroulement d’une séquence, les contraintes et notamment celle du temps, sont des éléments qui stimule la réflexion.
  • Penser l'évaluation comme un outil de formation, à savoir pointer les apprentissages visés et construire une progression, cibler explicitement les compétences prioritaires, fixer raisonnablement le seuil des connaissances à acquérir dans un temps donné. Permettre à l’élève de reconnaître ce qui est important et mis en jeu, le relancer individuellement et collectivement. Faire saisir la distinction entre compétences travaillées et compétences évaluées.
  • Organiser le travail à distance avec par période une demande de recherches sur des matériaux comme par exemple : rapporter en classe une dizaine de brindilles, récupérer des cartons neutres de 25 X 25 cm, découper et rapporter des éléments de couleur rouge... Certains plans de travail sont aussi proposés à distance pour compléter ce qui se fait en classe (recherche PEAC au CDI ou à la maison par exemple)


Quelques exemples de séquences pour commencer

cliquer ci-dessous


lien de téléchargement d'un fichierdécouvrir des leçons d'InSitu classées par entrées des programmes


Le
professeur construit et développe par approfondissement les notions, questionnements et compétences de ses élèves sur l'ensemble des 4 années du collège. La mission de l'enseignant sera alors d'accompagner les élèves de 3ème dans la découverte des possibilités de poursuites d'études artistiques en les informant des options facultatives et des enseignements de spécialité en arts plastiques des lycées du département ou de la région.



lien externeréaliser une progression sur les 4 années

lien externeséquence de cycle - la matérialité de la peinture

lien externeséquence de cycle - la ressemblance

lien externeles arts plastiques après la troisième





 


haut de page

arts plastiques - InSitu - Rectorat de l'Académie de Nantes