Contenu

arts plastiques - InSitu

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > arts plastiques > enseignement > projets

une exposition en réseau

mis à jour le 01/11/2022


vignette ressource.jpeg

Le déplacement d’une œuvre dans les galeries d'art à vocation pédagogique du réseau InSitu : moyen ou média d'un projet d'exposition ?

mots clés : espace, temps, déplacement, réseau, galerie, média, multicanal


Document sans nom
Le déplacement de l’œuvre « Phases of The Moon » de Dominique Blais est inhérent du projet de son exposition dans les établissements de l'académie de Nantes.
À la fois œuvre matérielle offerte au regard des spectateurs et mise en espace par les élèves, le projet global d’exposition dépasse l’ « objet œuvre » en y agrégeant, au fil du temps, l’ensemble des expositions précédentes de manière virtuelle. C’est précisément cette caractéristique du projet qui s’appuie sur l’origine du mot réseau que l’on utilise communément dans l'académie de Nantes pour désigner son ensemble de galeries d'art à vocation pédagogique: le réseau InSitu.

Du réseau de galeries au réseau multicanal en passant par le réseau postal permettant le déplacement de l’œuvre, une expérience commune naît de cet « entrelacement de fils » complexe.


 

"L’étymologie du mot réseau nous renvoie au latin rétis, c’est-à-dire au filet, « ouvrage formé d’un entrelacement de fils ». Cette ancienne acception textile désigne, selon le Littré, un tissu de fil ou de soie, en forme de rets. [...] "

Patrick BANTMAN, Le concept de réseau, VST-Vie sociale et traitement, 2004, p.18-19.




Un réseau de galeries :
118 espaces d'exposition dans les établissements de l'académie.

lien externedécouvrir l'ensemble du réseau
 

Un réseau postal : ce projet d’exposition itinérante ne pouvait faire l’économie d’une réflexion concernant le déplacement même de l’œuvre. La démarche de l’artiste, son exposition récente au Musée de la poste , le contexte sanitaire durant lequel le projet est né sont autant de facteurs qui ont déterminé le choix de l’usage du réseau postal.

Un réseau multicanal : l’exposition de l’œuvre, son déplacement sur le territoire s’accompagne également d’une communication multicanale qui s'étend de l’espace pédagogique InSitu, aux espaces e-lyco internes des établissements d’accueil à twitter. C’est par l’entretien de ces réseaux de communication que l’information, la valorisation et l’envie de recevoir l’œuvre s’entretient. Informer, expliciter et valoriser l'existant.

 

Le protocole sanitaire a bouleversé le calendrier et l’organisation de nombreux projets pour lesquels il a fallu s’adapter, trouver des solutions ! C’est ainsi que Dominique BLAIS, l’artiste invité au collège La Ville aux Roses de Châteaubriant l’année scolaire 2020/2021, a proposé de réaliser une œuvre protocolaire dont la démarche consistait à envoyer à la galerie de l’établissement un courrier par jour, une carte par jour.

La présentation de l’ensemble devait faire l’objet d’une réflexion d’exposition qui devait être proposée à l’artiste par les élèves. Sur chaque pièce expédiée, le spectateur pouvait percevoir :

- au recto: un timbre correspondant à la phase de la lune du jour avec son oblitération postale, un sceau à la cire noire mettant en relief deux croissants de lune, l’adresse de la galerie du collège et des informations liées à l’expéditeur donc à l’artiste. Le flash code renvoie à des pages numériques liées à une autre œuvre exposée au même moment au Musée de la poste à Paris.

- au verso: un encrage en adéquation au découvrement de la lune. Cette correspondance synodique fait écho à celle présentée au Musée d’arts de Nantes.

La notion de TEMPS intéresse particulièrement l’artiste mais plus généralement tout ce qui concerne les contraintes créatives liées à l’espace, les matériaux, la déambulation du spectateur, …

 lien externeaccès aux détails du projet, de l'intervention de l'artiste et de la réalisation des élèves.

 

 

Les élèves des 4 niveaux du collège ont pu travailler à partir de cette exposition des notions que l’œuvre sous-tendait. L’exposer tous les ans, voire tous les deux ans aurait eu une portée limitée bien qu’elle soit souvent intégrée dans les références transmises aux élèves tel un repère commun au même titre que notre 1% artistique.

L’idée de la partager, de la faire circuler au sein du réseau de galerie d'art à vocation pédagogique InSitu est apparue comme une évidence. Une exposition temporaire itinérante mais aussi l’occasion de valoriser un projet né dans un établissement REP permet à 3 ou 4 établissements scolaires par an d’accueillir l’œuvre pour élaborer un projet d’exposition de celle-ci. Cet exercice est complexe compte-tenu de sa relation au temps et à l’espace.

Poster l’œuvre

En accord avec Dominique Blais, l’envoi de l’œuvre est effectué par voie postale. L’établissement d’accueil reçoit un colis contenant l’œuvre, de la documentation sur le projet et l’artiste, des gants pour la manipulation, un livret contenant la trace de l’ensemble des projets d’exposition de l’œuvre déjà réalisés…

Un calendrier des envois et réceptions est donc tenu afin que chaque enseignant engagé puisse intégrer ce projet d’exposition en réseau au sein de sa progression.

Réceptionner l’œuvre

L’accueil de l’œuvre dans un établissement fait événement de la même manière qu’au moment où elle s’est constituée de manière journalière en 2020.

Ouvrir le colis et découvrir son contenu, à savoir :

- l’œuvre constituée de 30 cartes postales ;
- de la documentation sur le projet et l’artiste ;
- des gants pour la manipulation ;
- un tampon réalisé par l’artiste et son encreur pour la communication interne ainsi que des stickers;
- un livret contenant la trace de l’ensemble des projets d’exposition de l’œuvre déjà réalisés…

Mettre en œuvre un projet d’exposition

Jean Davallon, qui a étudié le fonctionnement de l’exposition en tant que média, définit l’exposition « comme un dispositif résultant d’un agencement de choses dans un espace avec l’intention (constitutive) de rendre celles-ci accessibles à des sujets sociaux ».

Les projets d'exposition réalisés révèlent des approches très différentes de la part des enseignants pour impulser la réflexion chez leurs élèves. De la présentation en amont à la découverte au moment de l'ouverture du colis, les possibles sont multiples.

Les projets sont parfois élaborés par une classe entière ou par des groupes. La place des échanges, de la verbalisation sur ce que les élèves projettent de faire est la part la plus riche et délicate à mener pour l'enseignant.
 

lien externe l'exposition comme enjeu lien de téléchargementtélécharger le document "EXPOSER"


Communiquer

Une communication multicanale: twitter, e-lyco, insitu, dans les établissements,....
Au-delà de la communication interne de la mise en espace de l’œuvre dans la galerie de l’établissement et de la communication externe sur l’espace en ligne InSitu, penser et rendre perceptibles les enjeux de ces projets d’exposition fait partie intégrante du projet global. En effet, le livret accordéon qui accompagne l’œuvre intègre un QR code par projet et est voué à être exposé en même temps que l’œuvre. Ainsi, le spectateur découvre l’œuvre de Dominique Blais différemment de manière virtuelle. Les QR codes renvoient à des pages en ligne sur l’e-lyco de l’établissement. Cela implique que les élèves et les enseignants explicitent en quelques lignes la démarche choisie.

Pour réserver l'oeuvre, contactez Virginie MICHEL: virginie.crosa@ac-nantes.fr

Rencontrer l’artiste : une visio par an avec les élèves et les professeurs engagés dans le projet

La Daac finance également une rencontre virtuelle entre l’artiste, les enseignants et les élèves ayant participés aux projets. L’objectif de ces rencontres est d’établir un retour sur l’expérience de réception peu commune de l’œuvre, sur les questionnements voire les difficultés rencontrées et sur les raisons des choix opérés. L’artiste peut de son côté revenir sur sa série Phases of the Moon et réaliser des articulations entre ces propres questionnements, son expérience en tant que professionnel de l’art et les découvertes des élèves.
 

 

 

L'ensemble des projets d'exposition de l'oeuvre Phases of The Moon de Dominique Blais sont valorisés sur une page dédiée de l'espace e-lyco du collège La Ville aux Roses de Châteaubriant.

Chaque colis aller-retour ayant transporté l’œuvre est conservé dans le but d’une rétrospective du voyage de l'œuvre sur le territoire des Pays de la Loire mais aussi pour permettre à une nouvelle génération du collège La Ville aux Roses de découvrir à leur tour l’œuvre au sein de leur propre établissement.

Certains stigmates sont perceptibles sur ces boîtes tout comme sur les cartes envoyées par l’artiste, les tampons des établissements sont perceptibles, les étiquettes de retour Chronopost également avec les adresses des établissements expéditeurs de l’œuvre.

Les élèves découvriront, dans un double mouvement, l'oeuvre de Dominique Blais ainsi que son voyage sur le territoire de l'académie et les projets de l'ensemble des établissements partenaires.

Comment exposer l'oeuvre et son voyage ?  Nous tenterons d'y répondre dans deux ans...


lien externeDécouvrir tous les projets

à venir
Collège Marcelle Baron de Héric (44)
à venir
Collège Auguste Mailloux du Loroux Bottereau (44)
à venir
Collège Gaston Chaissac de Pouzauges (85)
 
     

 

 

Démarré l’année scolaire 2021-2022, ce projet rencontre un certain enthousiasme auprès des collègues qui y retrouvent les atouts suivants :

- la renommée de l’artiste, la qualité de son travail, la présence de ces œuvres sur le territoire qui permet de faire des échos, un relationnel aisé ;
- une œuvre à découvrir adaptée aux programmes de collège et lycée ;
- une compétence EXPOSER à travailler au cœur même du projet ;
- la facilité du mode de réception et de retour de l’œuvre. Le même colis permet son retour sans contrainte. Une convention est signée en amont entre les établissements ;
- permettre à des établissements même éloignés des centres culturels de recevoir une œuvre contemporaine et riche.

Faire vivre une galerie d'art à vocation pédagogique demande un engagement et de l’anticipation. Ce projet d’exposition itinérante apporte davantage de flexibilité et répond aux besoins et difficultés de terrain tout en offrant un support de réflexion de qualité.



 

 
 

 

 
 

information(s) pédagogique(s)

niveau : Collèges tous niveaux, Lycée tous niveaux, --- LYCÉE ---, --- COLLÈGE ---

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : enseignant, chef d'établissement

contexte d'usage :

référence aux programmes : EXPOSER

haut de page

arts plastiques - InSitu - Rectorat de l'Académie de Nantes