Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie

analyse critique d'un document iconique : le commerce triangulaire

mis à jour le 07/06/2019


vignette.png

Les manuels scolaires proposent des représentations de la traite atlantique : une approche critique est nécessaire.

mots clés : commerce triangulaire, traite atlantique, traites négrières


Ce type de carte est assez commun, souvent reprise dans nombre de manuels scolaires.  

Au premier niveau de lecture, on observe une carte centrée sur l'Europe et l'Afrique avec une projection équatoriale de type Mercator. La nomenclature indique le nom des trois espaces : Afrique, Amérique, Europe et impose une logique ternaire. La légende est sommaire ne comprenant qu'un type de figurés ponctuels (ports atlantiques) et des figurés linéaires sensés évoquer le commerce triangulaire. On laisse ainsi entendre que l'Afrique et l'Amérique ne sont que des escales dans l'organisation d'un échange géré par les seuls ports européens. Comme si les européens étaient les seuls acteurs de la traite négrière !   Cette image est évidemment trop simplificatrice.

Cette représentation n'évoque pas les contraintes spécifiques de la navigation à voile : la localisation des anticyclones est fondamentale pour comprendre les trajets suivis par les navires. Dans l'Atlantique nord, les vents tournent autour de l'anticyclone des Açores en suivant le sens des aiguilles d'une montre. Les vents sont donc porteurs pour les navires qui quittent l'Europe jusqu'aux îles du cap Vert. Dans l'hémisphère sud, les vents tournent autour de l'anticyclone du Capricorne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre : si les vents et les courants sont porteurs entre l'Afrique et l'Amérique, ils ne sont pas très réguliers. Tempêtes et calmes plats se succèdent d'où des temps de parcours très variables. Le voyage retour entre l'Amérique et l'Europe est porté par le courant marin du Gulf Stream et les vents porteurs de l'anticyclone des Açores. En réalité, les parcours maritimes sont évidemment plus complexes que cela : il suffit de suivre les courses océaniques pour prendre conscience des contraintes et des choix souvent différents des skippers modernes.

 
La circulation des vents dans l'océan atlantique.

Source : https://slavevoyages.org/static/images/assessment/intro-maps/04.jpg

 


 

Cette représentation cartographique n'évoque pas le rôle des différents acteurs dans l'organisation logistique d'un tel commerce. Il faut des acheteurs, des fournisseurs, des intermédiaires, des armateurs, donc une coopération pour organiser un tel échange. L'Europe ne fournit pas que des pacotilles en échange d'esclaves comme le laisse entendre la carte. La pacotille c'est le droit d'introduire des biens pour les échanges personnels accordés aux marins et désigne tout un assortiment de marchandises. Les négociations commerciales entre les négociants européens et les chefs africains portent sur la fourniture de produits européens fabriqués spécifiquement pour le marché africain. Pour l'essentiel, l'Europe fournit du textile pour obtenir des esclaves dans une proportion proche de 60%. "Le commerce triangulaire est une commerce infâme, inéquitable mais pas inégal économiquement parlant." O Pétré-Grenouilleau

La carte n'évoque pas l'origine des esclaves ni leur destination finale. Les flux spécifiques organisés par le Portugal entre l'Afrique et le Brésil sont ainsi passés sous silence alors que le Brésil est un acteur majeur de la traite, et on ne peut parler de commerce triangulaire en l'occurrence. Elle n'évoque pas non plus les trois phases clairement identifiés par les historiens spécialistes.

 

Enfin la carte passe sous silence la traite des esclaves en Afrique : la traite négrière occidentale est dépendante des états africains pour la fourniture renouvelée de captifs. Ces états africains qui ont organisé tout un système de collecte avec leurs caravanes d'esclaves ont joué un rôle majeur dans le système de la traite : il ne faut pas oublier les trafics négriers internes à l’Afrique avec des flux à destination de l’Afrique du Nord et le Moyen Orient tout aussi importants en volumes que ceux de la traite atlantique !

Pour conclure, on peut donc affirmer que cette représentation de la traite négrière est donc trop simplificatrice. En fait, il s'agit d'une infographie, ce n'est pas véritablement une carte. La notion de « triangle atlantique » ne peut résumer à elle seule l’ensemble des traites.

« Ce qui est essentiel, pour l’historien, et ce que l’on attend fort légitimement de lui, c’est de présenter des faits, des hypothèses, des pistes de travail et de réflexion. A ce niveau, réduire l’histoire des traites à la notion de trafic triangulaire c’est se condamner à ne pas comprendre grand-chose de leur organisation , de leur déroulement, de leurs logiques et de leurs effets ».

Olivier Pétré-Grenouilleau Les traites négrières ou les limites d’une lecture européanocentrique.
Source : https://www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2005-5-page-30.htm

 

Documents conseillés :
Documentation photographique Dossier n°8097 Esclavages De Babylone aux Amériques. Jacques Annequin et Olivier Grenouilleau. La carte page 59 évoque la traite des esclaves en Afrique.

Documentation photographique Dossier 8032 Les traitres négrières Oliver Pétré-Grenouilleau.En particulier la carte page 3 et les pages 28-29 Les traitres occidentales : routes et acteurs.

Le site anglophone : https://www.slavevoyages.org/voyage/about

Voir également la carte interactive d'Andrew Kahn et Jamelle Bouie :http://www.slate.com/articles/life/the_history_of_american_slavery/2015/06/animated_interactive_of_the_history_of_the_atlantic_slave_trade.html?via=gdpr-consent

 

information(s) pédagogique(s)

niveau : 4ème, 2nde

type pédagogique :

public visé : enseignant

contexte d'usage :

référence aux programmes : Histoire

Quatrième
Thème 1 Le XVIIIe siècle, Expansions, Lumières et révolutions 
  Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux et traites négrières au XVIIIe siècle.

Seconde
Thème 4 Dynamiques et ruptures dans les sociétés des XVIIe et XVIIIe siècles

fichier joint

information(s) technique(s) : Des représentations de la traite atlantique à travers quelques manuels de 4ème. Fichier pdf

taille : 1203 ko ;

ressource(s) principale(s)

Capture.JPG compte-rendu conférence "les traites, les esclavages et leurs abolitions" de M. Grenouilleau 01/07/2019
conférence de M. Grenouilleau : "les traites, les esclavages et leurs abolitions"
abolition, esclave, esclavage, abolition

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes