Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > collège

L'oral, ça s'apprend !

mis à jour le 26/10/2021


vignette GARD

Une proposition élaborée dans le cadre du GARD (groupe académique de réflexion disciplinaire) et déclinée pour le collège et le lycée : l'oral, ça s'apprend !

mots clés : collège, lycée, histoire, oral, numérique, ENT, GARD, CRCN, crcn-2.1, crcn-2.2, crcn-2.3, crcn-5.2


L'oral, ça s'apprend !

Dans les nouveaux programmes, l’oral devient un objet et vecteur d’enseignement. Il se place au cœur de l’enseignement au secondaire.

L’oral n’est pas uniquement un enjeu scolaire : l’oral est un enjeu sociétal. Au cœur de la vie sociale et médiatique, il peut être source de discrimination entre ceux qui savent, osent s’exprimer en société et les autres.

Pratiquer l’oral dans la classe c’est aussi mettre en œuvre de la différenciation pour permettre à chacun de réussir et de travailler les compétences orales selon ses besoins.

Comment l’enseignement de l’Histoire Géographie  peut-il faire l’objet d’un travail sur l’oral ?

Réunis dans un groupe de travail disciplinaire, nous proposons quelques exemples d’ateliers pour exercer l’oral dans le cadre de nos disciplines et des contenus programmatiques, au quotidien,  et donner des idées sur les manières de travailler l’oral et ses compétences aux élèves.

 

___________________________________________________________________________

Analyse et actualisation de la question - lien avec le B.O

___________________________________________________________________________
 

L'oral ça n'est pas que.....
Paroles entendues
C'est plutôt....
Ca pourraît être.....
« L’oral, on en fait tout le temps et dans toute les matières. »

- L’apprentissage de l’oral est spiralaire et donc se travaille.

« Je travaille l’oral avec les élèves : ils font des exposés ! »

« Je travaille l’oral pour que mes élèves réussissent l’oral du DNB / l’oral du Bac»

- L’oral doit être formatif ; il peut être de formes variées.

- L’oral se construit collectivement et favorise toutes les interactions en prenant les compétences de chacun.
« L’oral c’est chronophage et bruyant : je n’ai pas le temps d’en faire et ça perturbe la gestion de classe.»

- L’oral permet la construction des savoirs : c’est un outil au service de la discipline. Il faut savoir « perdre du temps pour en gagner »

- L’oral fait appel à de multiples compétences qui ne peuvent pas être travaillées autrement.

- L’oral impose de réfléchir sur l’organisation de la classe ainsi que sur la place et le rôle du professeur.


« Les élèves ne retiennent rien de ce que l’on fait à l’oral.»

- La trace orale de l’élève a autant de valeur que la trace écrite. Elle permet de prendre en compte les compétences spécifiques de chacun.

- L’écoute allongée n’est pas un temps de passivité de l’élève : l’élève apprend.
« Quand mes élèves m’écoutent, ils travaillent l’oral.»

- L’écoute active ce n’est pas que écouter le professeur : c’est construire une réflexion entre pairs et apprendre à écouter les autres.

- « L’oral est 100 plus difficile à travailler que l’écrit »

- L’écoute allongée c’est un point de passage obligé qui conduit à l’écoute active.
« Il est brillant à l’oral mais en difficulté à l’écrit.»
- L'oral permet de progresser à l'écrit car l'élève reprend certaines formulation

- L’oral fait appel à plusieurs compétences en même temps. Il est un point d’appui à la différenciation.

- travail différencié  : 
  1. niveau 1
  2. niveau 2
  3. niveau 3

___________________________________________________________________________
 

Bibliographie, sitographie succincte et actualisée :

PLANE Sylvie, Comment enseigner l’oral ?, Oral et apprentissages, conférence pour l'Université de la Réunion

Cahiers pédagogiques, Dossier la parole des élèves, juin 2017, n°538

Animation et Education, N°274, janvier-février 2020, Enseigner l’oral qui structure la pensée ; article de Sylvain CONNAC en ligne « Coopérer à l’oral »

 

Plan des séquences dans lesquelles s’inscrivent les présentations :

1/ 2nde Géographie, Thème 2 : Territoires, populations et développement : quels défis ? Question spécifique sur la France : La France : dynamiques démographiques, inégalités socio-économiques.

2/ 1ère, spécialité HGGSP, Thème : S’informer : un regard critique sur les sources et les modes de communication. Séance introductive sur « Comment s’informe-t-on aujourd’hui ? »

3/  6e Histoire, Thème 1 : La longue histoire de l’humanité et des migrations ; Premiers Etats, premières écritures.

4/ 4e, Histoire, Thème 1 : Le XVIIIe siècle. Expansions, Lumières et révolutions. L’Europe des Lumières : circulation des idées, despotisme éclairé et contestation de l’absolutisme.

 
 
auteur(s) :

ARBEY Emilie
FOUCHARD Stéphane
VANNIER Laétitia

éditeur(s) :

ARBEY Emilie

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes