Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > des exemples

« dire » et les autres compétences

mis à jour le 13/06/2016


dire_pt.jpg

les autres compétences travaillées dans les trois exemples autour de la compétence « Dire »

mots clés : dire, échelles descriptives,


Les autres compétences mises en œuvre


Le tableau suivant précise les compétences mises en œuvre dans chacune des trois séances précédemment présentées.
 
Domaines travaillés par la compétence « Dire » Séances
Première séance
Tâche complexe sur le Parthénon (6e)
Deuxième séance
Exposé oral sur les espaces à fortes contraintes (6e)
Troisième séance
Débat à partir d’une tâche complexe sur les inégalités (5e)
D1 – Les langages pour penser et communiquer * Raisonner, justifier une démarche et les choix effectués.
   - Justifier une démarche, une interprétation.
* Pratiquer différents langages en histoire et géographie.
   - Connaître les caractéristiques des récits historiques ou des descriptions employées en histoire et en géographie et en réaliser.
   - Réaliser un diaporama.
* S’informer dans le monde du numérique.
   - Trouver, sélectionner et exploiter des informations.
* Pratiquer différents langages en histoire et géographie.
   - Connaître les caractéristiques des récits historiques ou des descriptions employées en histoire et en géographie et en réaliser.
   - Réaliser un diaporama.
* Le jugement : penser par soi-même et avec les autres.
   - Expliquer les différentes dimensions de l’égalité, distinguer une inégalité d’une discrimination.
* L’engagement : agir individuellement et collectivement.
  - Expliquer le sens et l’importance de l’engagement individuel ou collectif des citoyens dans une démocratie.
D2 – Les méthodes et outils pour apprendre * Coopérer et mutualiser.
   - Organiser son travail dans le cadre d’un groupe pour élaborer une tâche commune et mettre à la disposition des autres ses compétences et ses connaissances.
   - Adapter son rythme de travail à celui de son groupe.
* S’informer dans le monde du numérique.
   - Trouver, sélectionner et exploiter des informations.
* Analyser et comprendre un document.
   - Extraire des informations pertinentes pour répondre à une question portant sur un ou plusieurs documents, les classer, les hiérarchiser.
* Se repérer dans l’espace, construire des repères géographiques.
   - Mettre en relation les faits d’une époque ou d’une période donnée.
 
D3 – La formation de la personne et du citoyen * Coopérer et mutualiser.
   - Organiser son travail dans le cadre d’un groupe pour élaborer une tâche commune et mettre à la disposition des autres ses compétences et ses connaissances.
  * Le jugement : penser par soi-même et avec les autres.
   - Expliquer les différentes dimensions de l’égalité, distinguer une inégalité d’une discrimination.
* L’engagement : agir individuellement et collectivement.
  - Expliquer le sens et l’importance de l’engagement individuel ou collectif des citoyens dans une démocratie.

Ces compétences pouvant être évaluées dans lien de téléchargement d'un fichierla grille qui propose une échelle descriptive des capacités en histoire-géographie toujours sur le modèle de la pratique au collège Sophie Germain.
 
 

Pistes de travail


D’autres pistes que celles qui viennent d’être présentées s’offrent aux enseignants. On peut en retenir trois à titre d’exemples.
 
  • Il est tout d’abord possible de varier le public : la présentation d’un exposé devant une autre classe d’un même niveau peut confronter l’élève ou un groupe d’élèves à un auditoire différent du groupe classe habituel (capacité relevant de la ceinture verte).
     
  • Il est envisageable, aussi, de placer certains élèves en position d’observateurs privilégiés qui évaluent leurs camarades passant à l’oral, avec l’obligation de proposer un compte rendu de leur évaluation. L'AP peut-être utilisé pour mettre en œuvre les grilles de référence en co-animation ou en tout cas en concertation avec les autres disciplines.
     
  • Enfin, il peut être intéressant de mettre en place un Enseignement Pratique interdisciplinaire (EPI) autour d’un procès judiciaire : la compétence « Dire » trouve ici toute sa plénitude entre l’écrit (les procès-verbaux de l’enquête, les exploits d’huissiers, la rédaction du greffier lors des audiences) et l’oral (les discours des avocats et du procureur général, les témoignages, la direction du procès par le président).
 
auteur(s) :

Clément Gurvil – Mikaël Landec, professeurs HG

éditeur(s) :

Claudie Ferchaud, webmestre HG

information(s) pédagogique(s)

niveau : Cycle 3, 6ème, 5ème

type pédagogique : compétences, démarche pédagogique, évaluation

public visé : enseignant

contexte d'usage : classe

référence aux programmes : « Dire » dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture et dans les programmes d'histoire, géographie et EMC

ressource(s) principale(s)

dire_pt.jpg la compétence « dire » en histoire-géographie 06/06/2016
Comment évaluer les élèves ? Diversifier et renouveler les évaluations en Histoire-Géographie à partir de la compétence « Dire »
dire, échelles descriptives, Clément Gurvil – Mikaël Landec

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes