Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > projets

mémoires familiales et mémoires collectives

mis à jour le 18/10/2016


annees_pt.jpg

une expérience interdisciplinaire menée dans le cadre de l'AP en classe de seconde en 2015-2016.

mots clés : AP, littérature, Histoire-géographie, SES, écrire


Présentation du projet


Au lycée Alcide d'Orbigny, l'Ap en classe de seconde est organisé sur l'année en trois phases :
  • la première est centrée sur les compétences et les méthodes de début de seconde
  • la seconde phase est consacrée à un travail sur l'orientation
  • la dernière phase peut être menée autour de projets interdisciplinaires dans la dernière partie de l'année scolaire.

 L'Ap est construit avec des barrettes de deux classes. Trois professeurs interviennent sur chacune des deux heures de façon à ce qu'il y ait 25 élèves par groupe. 

Dans l'exemple présenté ici, des professeurs de lettres, d'Histoire-Géographie et de SES ont décidé de travailler sur le récit autobiographique « Les années » d'Annie Ernaux.Collection Blanche, Gallimard, 2008

 

Objectifs


1. Mieux connaître son histoire
2. se plonger  dans un contexte  ( histoire et évolutions sociales du  XXe siècle)
3. comprendre les enjeux de la littérature :
  • dire et écrire
  • transmettre
  • laisser une trace

Supports


  • Les années, Annie Ernaux (corpus d'extraits)
  • photographies, récits personnels, témoignages, enregistrements,objets apportés par les élèves
 

Déroulement de la séquence


Séances

Objectifs

Supports

1- Préambule (1 heure)

«  Récit familial et récit social, c'est tout un » (groupe entier


Présenter le projet et découvrir le premier extrait de l’œuvre  Les années

Séance 2 (2 heures) : Découverte de la première période : La libération

groupe entier

  • distinguer les différents éléments qui marquent une époque
  • retrouver ou découvrir les événements forts de la période de la libération
  • Corpus 1 d'extraits

  • tableau dessiné par les élèves

Séance 3 : 2 heures

Un groupe- une période du XXème siècle/ De l'après-guerre à aujourd'hui

  • Découvrir une période marquante du XXe siècle (la société de consommation, les années 80...) / Travail de relevé sur le même modèle que le tableau 1 (la libération)

  • 4 corpus d'extraits (un par groupe)

=> travail par groupes de 5 à 6 élèves

Séance 4 : 2 heures

la frise chronologique


  • Faire des recherches sur les références importantes éclairant « sa » période
  • À partir d'une frise « modèle » (présentée avant), construire une frise mettant en valeur les événements de « sa » période
  • La frise « modèle » frise chrono.fr

  • ressources du CDI , salle multi-média

Séance 5 : 1 heure

quand la petite histoire rencontre la grande …

  • Présenter l'objet personnel au groupe (pourquoi j'ai choisi cet objet?)
  • Ancrer les objets dans le temps ( placer les objets sur une frise chronologique
  • Objets des élèves (photographies, lettre, témoignages...°

  • frise chronologique

Séance 6 : 2 heures

A la manière d'Annie Ernaux...

  • Écrire un texte personnel à la manière d'Annie Ernaux

  • L'objet apporté

  • Salle multi-média

Séance 7 : 1 heure

préparation de l’exposition sur le thème de la transmission et de la mémoire (intime et collective)

  • Rassembler les objets, les textes, les frises et trouver les fils conducteurs qui tisseront le chemin de l'exposition

 

Séance 8 : Exposition

  • sensibiliser un public à un thème : la mémoire et la transmission
  • donner à voir, comprendre, entendre ...sur une vaste période : de l'après-guerre à aujourd'hui
  • mettre en valeur le travail et les recherches effectués au cours de L'AP

 

 

Des exemples de travaux d'élèves


 
À la manière de...

Elle est posé devant lui et attend bien sagement d'être, pour la énième fois, écoutée, comprise, chantée. Dans sa boite transparente complétée d'une petite fiche recensant les nombreux titres possibles d'apprécier elle ne semble qu'être un objet sans importance. A l'arrière de la cassette l'écriture est soignée. Alternance de rouge et de noir afin de faire ressortir les groupes. Seule une chanson, « Meunier tu es cocu » de Gérard Blanchard est affublé de quelques ratures ainsi que des titres collés par dessus d'autre comme si les « Village People » et « Indochine » s'était imposé dans les esprits du propriétaire, l'obligeant à les faire prendre la place d'autre morceau. Mais  cette cassette intitulé « N°34 tube 84/85 » est bien plus qu'un objet. Remplit de souvenirs, tous plus joyeux les uns que les autres, elle renferme les folles années de la vingtaines de celui qui, enjoué, dansait dessus, ignorant qu'au même instant Saddam Hussein dictait sa loi au rythme des bombes et des victimes civiles à Bagdad.
Ce sont les années où « Capris c’est fini » passe en boucle sur radio Nostalgie et l'égalité homme/femme commence peu à peu à s'affirmer.
Ce sont les années des sprints effrénés. La première note de « Macumba » et la course au temps. Les deux touches du lecteur enfoncées. L'enregistreur en marche. Et enfin, comme une malédiction, l'horrible voix d'une mère autoritaire criant « A table ! »
Ce sont les années, où quand par malheur cette cassette s'emmêle, il faut apprendre à manier les stylos pour soigneusement la rembobiner.
Lila
 

 
Un vieux cahier d’écolier abîmé par les années, des pages jaunies qui sentent le vieux, une écriture très soignée à la plume noire, sûrement due à la rigidité de l’enseignement de l’époque. Des dessins de géographie, des calculs écrits tous petits, des schémas de science, toutes les matières sont présentes. Et d’autres que nous n’étudions plus aujourd’hui : les notes de musique, l’agriculture, le « travail manuel », le dessin, la récitation. En haut de chaque page, la date, « mercredi 29 mai 1901 » suivie de la maxime du jour, une sorte de leçon de moral, souvent orientée sur l’éducation scolaire et le travail de l’élève : « L’instruction est la nourriture de l’âme comme le pain est la nourriture du corps » ou encore « La paresse est un grand défaut ». L’écriture rouge appartient à l’enseignant qui annote de petites corrections, rajoutant des « n » et supprimant des « s » en signant sa vérification exigeante du cours du jour. La vieille couverte qui referme ce travail est verte, abîmée par les années. L’élève soigné qui tient ce carnet est proche de ses quatorze ans. Ses seules préoccupations sont l’école, la famille et les amis. Mais se doute-t-il que treize ans plus tard il partira sûrement à la guerre en tant que soldat de la Première Guerre mondiale ? Ses préoccupations ne seront plus alors de tenir ce carnet propre mais de survivre.
Anna
 

 
Objet : téléphone Nokia A2628s
       
Le téléphone est robuste, avec peu de fonctionnalités : appeler et sauvegarder quelques contacts. L'écran est a cristaux liquides, pas de rétro-éclairage. Oubliez toutes les applications, musique et appareils photos. Il faut utiliser son walkman pour écouter Manu Chao, Mc Solaar ou encore Yannick Noah. Ici il n'y a qu'une sonnerie et qu'une batterie, increvable ayant une autonomie de quatre jours.
        Un homme d'une trentaine d'année l'achète , environ 500 francs, le passage a l'Euro est en cours. « La pointe de la technologie », lui dit le vendeur. Dans la rue, une pancarte avec Zinedine Zidane, le même téléphone à la main, surplombe le centre commercial. L'homme appelle immédiatement sa femme, le téléphone est réputé comme élégant et raffiné. L'objet vaut donc la peine de sacrifier la moitié d'un salaire. L'homme reçu un appel le prévenant de l'attentat du 11 septembre. Un cellulaire « a la mode » durant l'année 2001, rattrapé par les téléphones à clapet puis les tactiles. Le portable reste enfermé dans un tiroir jusqu’à ce qu’il soit donné à un enfant pour qu'il fasse semblant de recevoir des appels.
Germain
 

Bilan


projet ambitieux qui aurait mérité un temps plus long
inertie de certains élèves

L'exposition prévue en fin de seconde n'a pas eu lieu, cependant les travaux finalisés ont été affichés dans les salles de classes à la satisfaction des élèves les plus investis. 
Avec le recul, l'expérience s'est avérée très positive.
 
auteur(s) :

Hervé Camus, Gwénaëlle Crom, Hélène Genais, Bénédicte Renaut, Lycée Alcide d'Orbigny, Bouaye

éditeur(s) :

Claudie Ferchaud, webmestre HG

information(s) pédagogique(s)

niveau : 2nde

type pédagogique : activité de découverte, activité de recherche, production d'élève

public visé : enseignant

contexte d'usage : AP, classe, salle multimedia

référence aux programmes :

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes