Contenu

histoire-géographie-citoyenneté

Recherche simple Vous recherchez ...

espace pédagogique > disciplines du second degré > histoire-géographie > enseignement > séquences

AP en sixième à partir d'un exemple nantais

mis à jour le 17/06/2016


2013-12-03_120909-5f04f.jpg

En sixième, le chapitre "habiter une métropole", sur une séquence de 8h permet de mettre en place des séances d'accompagnement personnalisé.

mots clés : accompagnement personnalisé, ville, nantes, métropole


Mieux comprendre la géographie en pratiquant différents langages. A quoi ressemble la métropole nantaise?

domaine du socle concerné: les méthodes et outils pour apprendre (2), la pratique de différents langages

 
Objectifs en termes de compétences tranversales:
- Faire comprendre aux élèves l’intérêt de pratiquer différents langages et leur complémentarité
- Apprendre les règles du langage cartographique et le sens des différentes formes de représentation du réel
- Repérer les élèves en difficultés (écrit et capacité à raisonner de manière abstraite)

Objectifs en termes de contenu :

Introduire le chapitre « habiter une métropole » en définissant la ville, la métropole (ses fonctions de commandement, la variété des espaces qui la composent et des flux qui la traversent, dans un pays développé)
La mise en œuvre
Durée prévue : 3 séances

Intitulé de la séquence :
Mieux comprendre la géographie en pratiquant différente langages. A quoi ressemble la métropole nantaise ?
 

séance 1: prendre conscience de la complémentarité entre la rédaction d'un écrit et le langage cartographique

 
Consigne de départ :
« Vous venez d’apprendre que vous allez avoir cette année un correspondant qui habite dans le Massif central et qui ne connaît pas du tout le monde urbain. Vous voulez lui raconter à quoi ressemble Nantes. Vous avez 15 minutes pour lui décrire votre ville, en utilisant la forme que vous souhaitez (écrit ou dessin) »

Mettre à disposition des élèves feuilles blanches et feuilles d’écriture
Pendant ce temps, le professeur passe dans les rangs, afin de s’assurer de la mise en activité des élèves et de conforter leurs initiatives, il repère les élèves en difficulté, explicite la consigne de manière plus précise, les aide à démarrer l’activité

Première synthèse collective qui permettra de différencier les élèves (10 min) :
Ceux qui ont écrit, ceux qui ont dessiné, ceux qui ont « bloqué »

Répartir ensuite les élèves en binômes ou trinômes comprenant au minimum un élève ayant écrit et un élève ayant dessiné 25 min
La consigne pour chaque petit groupe sera de mettre par écrit les dessins des uns et de mettre sous forme d’image les écrits des autres

L’objectif est de leur faire comprendre la possibilité de passer d’un langage à l’autre en autonomie, que les élèves s’entraident pour le passage à l’écrit ou à la forme dessinée

En ce qui concerne, s’il y en a, des élèves qui auront été particulièrement en difficulté sur l’activité initiale, ils seront accompagnés du professeur, qui leur fera décrire à l’oral leurs idées, afin de les mettre par écrit ou en image (schéma ou croquis) (L’objectif est de leur faire comprendre que l’on peut exprimer des idées identiques autrement que sous la forme écrite, afin de leur faire dépasser le « blocage » possible)
 

séance 2: comprendre l'intérêt de pratiquer différents langages et appréhender les différentes formes de représentation du réel

 
En début de séance, afficher les différents dessins d’élèves au tableau qui auront été ramassés à la séance précédente
Les textes sont lus à voix haute, et les élèves ont pour mission d’associer le bon dessin au texte lu (Durée de l’activité, environ 15 min).
Puis mener avec les élèves une réflexion collective, afin de leur faire comprendre (15 min):
       • l’intérêt de pratiquer différents langages, leur complémentarité
       • que chacun, selon les formes d’intelligence dont il dispose, sera plus à l’aise avec l’un des types de langage (réflexion sur les méthodes d’apprentissages)
      • qu’une ville se définit par un ensemble d’éléments : une forte concentration de population (densité de population), la continuité du bâti, des services et des équipements pour la faire fonctionner
     • les différentes formes de représentation du réel et la nécessité d’utiliser un langage cartographique pour les rendre lisibles et compréhensibles

Fiche méthode à distribuer aux élèves, à lire de manière collective qui fait la synthèse de ces éléments (cf annexe 1: les différentes représentations du réel:cartes, croquis, schémas)
L’outil sera à utiliser pour l’activité suivante.
Activité : réaliser un schéma ou un croquis à partir de supports fournis par le professeur (25 min)
Les élèves choisissent un support donné par le professeur pour réaliser croquis ou schéma.

Les supports possibles sont : un texte décrivant les principaux espaces de la métropole nantaise, une carte de l’agglomération nantaise, des photographies de paysage montrant différents types d’activités, d’équipements et différentes formes d’habitat (cf annexe 2: les supports (texte, carte, photographie)
La consigne est d’en faire un schéma ou un croquis, avec titre et légende, qui reprenne les éléments les plus importants du document support.
En fonction des choix faits, des groupes « de besoin » sont constitués.
Cette activité sera réalisée en autonomie par les élèves, sauf pour le groupe des élèves plus en difficulté qui sera menée avec le professeur, à partir des photographies.
Elle permet de vérifier que les élèves sont capables de passer d’un langage à l’autre, qu’ils ont compris l’intérêt et les différences fondamentales entre la carte, le croquis et le schéma

Des outils seront mis à disposition des groupes travaillant en autonomie en fonction des besoins :
Un lexique pour expliquer le vocabulaire (agglomération, banlieue, métropole, habitat pavillonnaire, logement collectif)
Des modèles de schémas et de croquis à compléter élaborés à l’aide des supports proposés
(Cf annexe 3: les outils de la différenciation pédagogique (lexique, croquis...)
 

séance 3: synthèse: établir un tableau comparatif des différents langages pratiqués: la description rédigée, le croquis et le schéma

 
En début de séance, afficher au tableau les différents schémas ou croquis réalisés (15 min)
Mener une réflexion collective.
Les objectifs sont :
                               • De s’assurer que les élèves ont bien utilisé le langage cartographique pour rendre lisible et compréhensible par tous les représentations proposées
                               • De faire comprendre aux élèves que selon le support choisi, le schéma ou le croquis étaient les formes les mieux adaptées à choisir.
                               • D’établir une première définition de la notion de métropole : une grande ville qui possède des fonctions diversifiées, composée d’espaces variés et parcourue par des flux

Synthèse : établir un tableau à double entrée qui réponde à la question :
« Je souhaite que mon correspondant comprenne parfaitement à quoi ressemble la métropole nantaise : quelles sont les avantages et inconvénients des différents types de langages pratiqués ? »

La description écrite, le croquis et le schéma

Chaque élève commence par compléter seul le tableau, puis des groupes hétérogènes sont constitués par le professeur pour faciliter l’entraide, puis une correction collective est établie avec le professeur.
 
  Avantages
Inconvénients
le texte rédigé
   
le croquis    
le schéma    
 
A la fin de la séquence, les élèves doivent:
avoir abordé les notions de ville et de métropole, avec les exemples d’un pays développé
avoir compris les différents langages utilisés, leur intérêt et leur complémentarité

Ces séances auront été l’occasion pour le professeur de repérer les élèves en difficulté à l’écrit ou en ce qui concerne ses capacités d’abstraction.

Lien avec les enseignements communs :
Il reste 5 heures pour poursuivre l’étude sur le thème habiter une métropole : cela permettra de réinvestir les compétences travaillées en AP par l’étude d’une métropole d’un pays émergent : les notions (ville et métropole) et la pratique des différents langages.
 

document à télécharger

- Diaporama: Habiter la métropole nantaise
- Quelques exemples de travaux d'élèves:
                        - je rédige un texte qui décrit la métropole nantaise
                        - je dessine la métropole nantaise: exemple 1; exemple 2
                        - je réalise un schéma (avec des outils et un support)
                        - je dresse le tableau des avantages et inconvénients des différents type de langage
 
auteur(s) :

Gaëlle Grange et Christelle Tortereau

éditeur(s) :

Frédéric Durdon, webmestre associé

information(s) pédagogique(s)

niveau : 6ème

type pédagogique : démarche pédagogique

public visé : enseignant

contexte d'usage : AP

référence aux programmes : Classe de Sixième - Géographie
Thème 1: Habiter une métropole

- les métropoles et leurs habitants
- la ville de demain

ressource(s) principale(s)

ville-de-mexico.jpg la ville : présentation de la démarche 17/06/2016
Comment penser l'articulation entre les trois modalités d'enseignement (enseignement commun d'Histoire-Géographie et EMC et AP au service des parcours)?
ville, métropole, urbanisation, nantes, paris, shanghaï, ville de demain, epi Tortereau Christelle, Gaëlle Grange

haut de page

histoire-géographie-citoyenneté - Rectorat de l'Académie de Nantes